Theodore Lyman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Theodore Lyman ( - ) est un physicien américain connu pour ses travaux dans le domaine de la spectroscopie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lyman naît à Boston dans le Massachusetts. Il étudie à l'université Harvard en 1897 où il reçoit son Ph.D. en 1900. Il enseigne à Harvard, d'abord comme professeur assistant jusqu'en 1917 puis comme professeur. Il est directeur du Jefferson Physical Laboratory de 1908 à 1917. Pendant la Première Guerre mondiale il sert dans le corps expéditionnaire américain dans le génie comme major.

Il meurt à Cambridge.

Lyman reçoit la médaille Rumford en 1918, il est l'éponyme de la série de Lyman et du cratère Lyman (en) sur la Lune.

Recherches[modifier | modifier le code]

Lyman fait d'importantes contributions dans le domaine des réseaux de diffraction.

En étudiant le spectre ultraviolet[1] émis par des molécules d'hydrogène traversé par un courant électrique, il découvre en 1906 la première raie de ce qui sera nommé la série de Lyman. Lyman découvre les autres raies de cette série entre 1906 et 1914.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'ultra-violet, Paris, Félix Alcan, coll. « Nouvelle collection scientifique »,

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]