Theodor Curtius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Theodor Curtius
Theodor Curtius.gif

Theodor Curtius

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
HeidelbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Académie royale des sciences de Prusse, Académie royale des sciences de Suède, Académie des sciences et des humanités de Heidelberg (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeur de thèse
image illustrant une personnalité image illustrant allemand image illustrant un chimiste
Cet article est une ébauche concernant une personnalité allemande et un chimiste.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Julius Wilhelm Theodor Curtius (Duisbourg, - Heidelberg, ) est un chimiste allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Curtius a été l'élève de Kolbe et de Adolf von Baeyer. Il enseigna aux universités de Kiel, Bonn et Heidelberg. Habile expérimentateur, il réalisa de nombreux travaux sur la chimie de l'azote. Il est notamment de découvreur de l'hydrazine (1887) et de l'acide azothydrique (1890).

Contributions scientifiques[modifier | modifier le code]

Theodor Curtius est l'auteur d'environ 300 articles et publications dont la plupart ont eu un impact important sur la chimie de l'époque.

  • Diazo- und Azoverbindungen der Fettreihe, Barth, Leipzig (1888)
  • Studien mit Hydrazin, Barth, Leipzig, Bd 1,2 (1896), Bd 3,4 (1918)
  • Einwirkung von Basen auf Diazoessigester, Berlin (1911)
  • Die reduktion der aromatische Aldazine und Ketazine, Barth, Leipzig (1912)
  • Hydrazide und Azide der Azidofettsäuren, Berlin (1912)
  • Die Einwirkungen von Hydrazin auf Nitroverbindungen, Barth, Leipzig (1913)

Liens externes[modifier | modifier le code]