Theo (dessinateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Théo.
Theo
Nom de naissance Theo Caneschi
Naissance (44 ans)
Vinci, Florence, Toscane
Nationalité Drapeau de l'Italie Italien
Profession

Theo, de sa véritable identité Theo Caneschi est un dessinateur de bande dessinée, né le [1] à Vinci dans la ville de Florence en Toscane.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formations[modifier | modifier le code]

Theo Caneschi naît en à Vinci dans la province de Florence en Toscane de l'Italie. Durant toute son enfance, il dessine, la plupart du temps sans imaginer qu'il en fera plus tard son métier.

Après le baccalauréat, dès 1994, il suit les études artistiques à l'International School of Comics[2], une école de bande dessinée à Florence. C'est dans la même ville qu'il entre en 1998 dans le studio Inklink, où bon nombre de dessinateurs s'intéressent à la bande dessinée franco-belge comme Luigi Critone (La Rose et la croix et Sept). Il y travaille pour de nombreuses illustrations et des reconstructions historiques pour des musées italiens et européens.

Carrière de dessinateur[modifier | modifier le code]

Au cœur des années 2000, ce jeune Theo est appelé par les éditions Delcourt qui cherchaient un dessinateur et, lui qui ne connait rien sur du marché français à l'exception de la série L'Incal d'Alejandro Jodorowsky et Mœbius, fait des tests : il est finalement engagé pour accomplir la série Le Trône d'argile écrite par les scénaristes Nicolas Jarry et France Richemond.

Tout en continuant cette série sortie en , il en désire une autre pour changer de l’atmosphère du Trône d’argile et demande à son éditeur de Delcourt. Par chance, la société lui propose de travailler avec Alejandro Jodorowsky, qui cherche un dessinateur pour son scénario sur la vie du futur pape Jules II. Malgré la situation se situant à la Renaissance en Italie et le nom du scénariste, il ne peut résister et fait rapidement un petit test sur des personnages avant de signer une première trilogie, Le Pape terrible : « Peut-être le fait qu’il ait réalisé Borgia avec l’un des plus célèbres dessinateurs italiens Milo Manara lui a donné l’idée de confier cette nouvelle série à un autre dessinateur italien. Il se trouve que Jodorowsky a aimé mon travail sur Le Trône d’Argile. Au début de l’année dernière, j’ai donc fait un mini test avec juste des études de personnages. Ça s’est fait si vite que je n’ai pas eu le temps de réaliser la surprise. Et maintenant, je vois mon nom à côté de Jodorowsky, c’est assez incroyable ![1] ».

Après le décès du dessinateur Philippe Delaby, il le remplace au dessin de la série Murena scénarisé par Jean Dufaux[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]