Thelonious Monk Quartet with John Coltrane at Carnegie Hall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thelonious Monk Quartet with John Coltrane at Carnegie Hall
Album de Thelonious Monk et John Coltrane
Sortie 27 septembre 2005
Enregistré
Genre Jazz
Label Blue Note
Critique

All About Jazz 5/5 étoiles[1]
AllMusic 5/5 étoiles[2]

Thelonious Monk Quartet with John Coltrane at Carnegie Hall est un album du pianiste de jazz américain Thelonious Monk et du saxophoniste John Coltrane, enregistré en concert au Carnegie Hall le .

Historique[modifier | modifier le code]

Les deux sets présentés sur cet album ont été joués à l'occasion d'un concert de gala en faveur de Harlem, auquel participaient également Billie Holiday, Dizzy Gillespie, Chet Baker, Ray Charles et Sonny Rollins[3]. Le concert a été enregistré par Voice of America, l'organe de propagande de l'armée[4]. Le concert n'a jamais été édité et a été oublié[3].

C'est pendant un archivage à la Bibliothèque du Congrès que l'enregistrement est découvert et ensuite édité par Blue Note. Cette œuvre constitue donc un témoin rare de l'union musicale de deux géants : Thelonious Monk et John Coltrane[2], que l'on pouvait déjà entendre sur Thelonious Monk with John Coltrane.

L'attente suscitée par la publicité précédant la sortie de l'album a été importante, Newsweek allant jusqu'à dire que la découverte de ces bandes constituait « l’équivalent musical de la découverte d'un nouveau mont Everest[1]. »

Critique[modifier | modifier le code]

Pour Samuel Chell (All About Jazz), Thelonious Monk a rarement été aussi énergique et exubérant. Ses solos « surprennent sans cesse par leurs décalages rythmique, leurs longs silences suspendus et leurs motifs décousus qui rejoignent la magie mélodique. » John Coltrane se met avec brio au service des compositions de Monk[1].

Pour Thom Jurek (AllMusic), Coltrane montre bien plus d'assurance que sur Thelonious Monk with John Coltrane. Les quatre mois qui séparent les deux enregistrements, pendant lesquels le groupe jouait six soirs par semaine, « ont permis à Coltrane d'absorber complètement la complexité et la polysémie » des compositions de Monk. L'album est « remarquable, plein de swing, de feu et de joie[2]. »

Pour Dave Gelly (The Guardian), la confiance avec laquelle jouent Monk et Coltrane est à couper le souffle. Monk semble ravi d'avoir le grand piano de concert sous ses doigts, plutôt que de petits pianos de club[4].

Pistes[modifier | modifier le code]

No Titre Musique Durée
1. Monk's Mood Thelonious Monk 7:52
2. Evidence Thelonious Monk 4:41
3. Crepuscule With Nellie Thelonious Monk 4:26
4. Nutty Thelonious Monk 5:03
5. Epistrophy Thelonious Monk 4:29
6. Bye-Ya Thelonious Monk 6:31
7. Sweet And Lovely Jules Lemare/Gus Arnheim/Harry Tobias 9:34
8. Blue Monk Thelonious Monk 6:31
9. Epistrophy (incomplet) Thelonious Monk 2:24

Musiciens[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Samuel Chell, « Thelonious Monk Quartet with John Coltrane: At Carnegie Hall », sur allaboutjazz.com, (consulté le 5 décembre 2017).
  2. a, b et c (en) Thom Jurek, « At Carnegie Hall », sur allmusic.com (consulté le 5 décembre 2017).
  3. a et b (en) Robert Siegel, « Unearthing Unknown Monk, Coltrane Recording », sur npr.org, (consulté le 5 décembre 2017).
  4. a et b (en) Dave Gelly, « Unlikely cold war warriors: Thelonious Monk Quartet with John Coltrane at the Carnegie Hall », sur theguardian.com, (consulté le 5 décembre 2017).