The Young Canadians

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Young Canadians
Surnom The K-Tels, The YC's
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Genre musical Punk rock
Années actives 19791980
Labels Quintessence Records
Composition du groupe
Anciens membres Art Bergmann
Jim Bescott
Barry Taylor

The Young Canadians, à l'origine The K-Tels, est un groupe de punk rock canadien, originaire de Vancouver, en Colombie-Britannique. Ils sont originellement formé en 1979 sous le nom de K-Tels. Ce groupe est l'un des premiers groupes de punk rock au Canada. Le groupe se sépare en 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

The YC's sont influencés par des groupes locaux comme D.O.A. et les Pointed Sticks, mais aussi internationaux comme les Dolls, the Stooges, et le garage rock des années 1960. Ils enregistrent deux EP et un single avant de se séparer. Le single Hawaii est l'un des hymnes classiques du punk canadien[1]. Historiquement significatifs dans la scène canadienne (du moins celle de Vancouver), les K-Tels sont le premier groupe punk canadien à jouer le Smilin' Buddha. Ils tournent aussi avec the Boomtown Rats lors d'une tournée au Canada[2].

Juste avant la sortie de Hawaii, ils sont forcés de changer de nom sous peine d'être poursuivi en justice par la société K-Tel[3]. Leur deux EP et single, en plus de chansons live, sont réédités en 1995 sur l'album No Escape[4]. Joyride on the Western Front, un album live documentant un concert en 1980 au Mabuhay Gardens, est publié en 2001[5].

Le membre fondateur et bassiste Jim Bescott meurt dans un accident à Vancouver le 31 août 2005 à 52 ans[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Hawaii - maxi
  • Automan - maxi
  • This Is Your Life - maxi produit par Bob Rock
  • No Escape - album
  • Joyride on the Western Front - album live

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Barclay, Ian A.D. Jack and Jason Schneider, Have Not Been the Same: The Can-Rock Renaissance 1985-1995. ECW Press. (ISBN 978-1-55022-992-9).
  2. (en) Rock survivor. Victoria Times-Colonist, 5 novembre 1998.
  3. (en) "The Resurrection of a lost Art. The Globe and Mail, 2009.
  4. (en) Seeds of Punk: In the late '70s and early '80s, Vancouver was hot and Buck Cherry and the Modernettes were there". Calgary Herald, 1995.
  5. (en) Young Canadians: Joyride on the Western Front. Exclaim!, 2001.
  6. (en) Jim Bescott, Singer-songwriter, 1953-2005. The Globe and Mail, 7 octobre 2005.

Liens externes[modifier | modifier le code]