The Underground Railroad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Underground Railroad

Titre original The Underground Railroad
Genre drame historique, adaptation d'un roman
Création Barry Jenkins
Production Barry Jenkins, Adèle Romanski, Marc Ceryak, Brad Pitt, Dede Gardner, Jérémy Kleiner, Richard Heus, Colson Whitehead
Acteurs principaux Thuso Mbedu, Aaron Pierre, William Jackson Harper, Joel Edgerton, Chase W. Dillon, Fred Hechinger
Musique Nicholas Britell
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Amazon Prime Vidéo
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 10
Durée entre 20 et 77 minutes
Diff. originale
Site web https://www.amazon.com/The-Underground-Railroad/dp/B08XC2DV8N

The Underground Railroad est une série télévisée américaine, en dix épisodes, réalisée par Barry Jenkins et basée sur le roman éponyme écrit par Colson Whitehead, lauréat du prix Pulitzer de la fiction et du National Book Award[1]. La série est diffusée sur Amazon Prime Video, depuis le 14 mai 2021.

Le récit suit le périple de Cora, une jeune femme qui tente de se libérer de l'esclavage, à travers différents états du Sud des États-Unis, dans les années , avant la Guerre de Sécession. Un chasseur d'esclave, Arnold Ridgeway, la poursuit et tente de la retrouver pour la restituer aux frères Randall, qui en ont la propriété[2].

Basé sur la réalité historique de la condition des esclaves en fuite à cette époque, la série met en scène l’Underground Railroad, un réseau clandestin d'aide aux fugitifs, matérialisé sous la forme d'un chemin de fer réel. Composé de refuges, de routes et de différents moyens de transport, il a permis à plusieurs dizaines de milliers de personnes de fuir les plantations esclavagistes du Sud des États-Unis vers le Mexique et les États du Nord[3]. Dans l’imaginaire américain, ce réseau est un véritable chemin de fer souterrain. Cette idée a inspiré Colson Withehead pour l'écriture du roman dont est adaptée la série[3].

Production et réalisation[modifier | modifier le code]

Barry Jenkins

Co-produite notamment par Brad Pitt et Amazon Prime Vidéo, la série est réalisée par Barry Jenkins, également auteur du film Moonlight, récompensé par l'Oscar du meilleur film en , ainsi que de Si Beale Street pouvait parler, sorti en salle en [4].

Contexte[modifier | modifier le code]

Colson Whitehead

La série est une adaptation du roman éponyme, Underground Railroad, écrit par Colson Whitehead, publié le dans sa version originale et le , en version française. En , cet ouvrage est récompensé par le Prix Pulitzer de fiction, le National Book Award[1], ainsi que le Prix Arthur-C.-Clarke[2].

Barry Jenkins reste fidèle à l’atmosphère du livre et évite toute forme de complaisance vis-à-vis de la violence visuelle. Selon lui, « Le besoin de dire la vérité sans être dévoré par sa barbarie [...] a été la tâche la plus difficile de [sa] carrière artistique »[3]. Il prévient, dans un entretien, qu'il y a « des images dures dans ce programme, des images qui parlent franchement des injustices infligées à mes ancêtres pendant la grande construction de ce pays... »[5].

Synopsis[modifier | modifier le code]

À travers le destin de Cora, née esclave dans une plantation de coton en Géorgie, cette série de fiction en dix épisodes raconte un pan de l'histoire de l'esclavage et de son abolition aux États-Unis[4]. Inspiré de la réalité historique, le récit du périple de cette jeune femme se déroule entre 1800 et 1860, période durant laquelle un réseau d'évasion clandestin, mis en place et géré par des abolitionnistes, permet à des dizaines de milliers de personnes de fuir les plantations où elles sont retenues en esclavage[4]. Le roman et la série proposent de rendre réelle la métaphore relative à ce réseau, qui dans la réalité, n’abritait aucun train[4].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Selon Barry Jenkins, « la distribution relève du hasard, mais c’est aussi la preuve flagrante que l’esclavage et le colonialisme sont universels »[3].

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

  • Thuso Mbedu : Cora Randall
  • Aaron Pierre : César Garner
  • William Jackson Harper : Royal
  • Sheila Atim : Mabel
  • Joel Edgerton : Arnold Ridgeway
  • Chase W. Dillon : Homer
  • Fred Hechinger : Arnold Ridgeway, jeune

Acteurs secondaires[modifier | modifier le code]

et Gris Ambre, Sheila Atim, Megan Boone, Déjà Dee, Lachanze, Sam Malone, Abigail Ngoubei Achiri, Jeff Pape, David Wilson Barnes.

Saisons[modifier | modifier le code]

Première saison (2021)[modifier | modifier le code]

La première saison est diffusée dès le . Elle se compose de dix épisodes :

  1. Chapitre 1 : Géorgie (Chapter 1 : Georgia)
  2. Chapitre 2 : Caroline du Sud (Chapter 2 : South Carolina)
  3. Chapitre 3 : Caroline du Nord (Chapter 3 : North Carolina)
  4. Chapitre 4 : Le Grand Esprit (Chapter 4 : The Great Spirit)
  5. Chapitre 5 : Tennessee - Exode (Chapter 5 : Tennessee - Exodus)
  6. Chapitre 6 : Tennessee - Proverbes (Chapter 6 : Tennessee - Proverbs)
  7. Chapitre 7 : Fanny Briggs (Chapter 7 : Fanny Brigss)
  8. Chapitre 8 : Indiana, Automne (Chapter 8 : Indiana Autumn)
  9. Chapitre 9 : Indiana, Hiver (Chapter 9 : Indiana Winter)
  10. Chapitre 10 : Mabel (Chapitre 10 : Mabel)

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Chapitre 1 : Géorgie[modifier | modifier le code]

Titre original

Chapter 1 : Georgia

Première diffusion

Durée

68 minutes

Réalisation

Barry Jenkins

Scénario

Barry Jenkins

Synopsis

Cora et César fuient le domaine Randall et changent le cours de leurs vies. Ils découvrent l'impossible : un chemin de fer souterrain qui les embarque dans un long périple, révélateur du véritable visage des États-Unis.

Chapitre 2 : Caroline du Sud[modifier | modifier le code]

Titre original

Chapter 2 : South Carolina

Première diffusion

Durée

66 minutes

Réalisation

Barry Jenkins

Scénario

Jacqueline Hoyt et Nathan C. Parker

Synopsis

La ville de Griffin, en Caroline du Sud, qui semble être un paradis de tolérance, cache en réalité de terribles secrets. Arnold Ridgeway se lance à la poursuite de Cora « Bessie » et César « Christian ».

Chapitre 3 : Caroline du Nord[modifier | modifier le code]

Titre original

Chapter 3 : North Carolina

Première diffusion

Durée

70 minutes

Réalisation

Barry Jenkins

Scénario

Allison Davis

Synopsis

En Caroline du Nord, Cora arrive dans une petite ville où règne l'intolérance. Pour survivre, elle se cache chez un couple abolitionniste, où sa présence met en danger toute la maisonnée.

Chapitre 4 : Le Grand Esprit[modifier | modifier le code]

Titre original

Chapter 4 : The Great Spirit

Première diffusion

Durée

40 minutes

Réalisation

Barry Jenkins

Scénario

Adrienne Rush

Synopsis

Le jeune Arnold Ridgeway grandit en testant sa foi dans le Grand Esprit.

Chapitre 5 : Tennessee - Exode[modifier | modifier le code]

Titre original

Chapter 5 : Tennessee - Exodus

Durée

61 minutes

Première diffusion

Réalisation

Barry Jenkins

Scénario

Nathan C. Parker

Synopsis

Capturée par Ridgeway, Cora parcourt le désert infernal qu'est alors le Tennesse. Elle traverse cette épreuve aux côtés de Jasper, un homme au cœur pur, lui aussi prisonnier.

Chapitre 6 : Tennessee - Proverbes[modifier | modifier le code]

Titre original

Chapter 6 : Tennessee - Proverbs

Première diffusion

Durée

59 minutes

Réalisation

Barry Jenkins

Scénario

Barry Jenkins et Nathan C. Parker

Synopsis

Arnold Ridgeway rentre chez lui, où il affronte un passé qui ne passe pas. Cora rencontre Royal, un homme libre qui lui redonne espoir.

Chapitre 7 : Fanny Briggs[modifier | modifier le code]

Titre original

Chapter 7 : Fanny Brigss

Première diffusion

Durée

20 minutes

Réalisation

Barry Jenkins

Scénario

Jihan Crowther

Synopsis

Le feu dévore tout.

Chapitre 8 : Indiana, Automne[modifier | modifier le code]

Titre original

Chapter 8 : Indiana Autumn

Première diffusion

Durée

66 minutes

Réalisation

Barry Jenkins

Scénario

Jacqueline Hoyt

Synopsis

Royal emmène Cora à la Ferme Valentine, un domaine viticole où il est possible de vivre libre et de prospérer.

Chapitre 9 : Indiana, Hiver[modifier | modifier le code]

Titre original

Chapter 9 : Indiana Winter

Première diffusion

Durée

77 minutes

Réalisation

Barry Jenkins

Scénario

Barry Jenkins

Synopsis

À la Ferme Valentine, la présence de Cora, recherchée pour meurtre, crée des tensions. La violence se déchaîne.

Chapitre 10 : Mabel[modifier | modifier le code]

Titre original

Chapter 10 : Mabel

Première diffusion

Durée

58 minutes

Réalisation

Barry Jenkins

Scénario

Barry Jenkins et Jacqueline Hoyt

Synopsis

Le début et la fin du récit se confondent, pour la mère et la fille.

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Le , Barry Jenkins annonce qu'il adaptera le roman de Colson Whitehead, Underground Railroad, puis Barry Jenkins et Adele Romanski annoncent qu'ils produiront la série, en partenariat avec la société de production Plan B Entertainment[6]. Le , Amazon Prime Vidéo informe qu'elle produira et diffusera la série et, le , annonce que Barry Jenkins réalisera l'ensemble des épisodes de la série[7].

En , Nicholas Britell annonce qu'il compose la musique de la série[8].

Casting[modifier | modifier le code]

En , les comédiens Thuso Mbedu, Chase W. Dillon, Aaron Pierre et Joel Edgerton rejoignent le casting de la série ; puis, c'est au tour de Damon Herriman et William Jackson Harper, en [9],[10] ; Lucius Baston, en [11] ; Amber Gray, en [12] ; Jim Klock, en [12] ; Lily Rabe en [13] ; puis Fred Hechinger et le reste de la distribution sont annoncés, en [14],[15].

Tournage[modifier | modifier le code]

La série est tournée en Géorgie, aux États-Unis. En , le tournage débute dans les villes de Richmond Hill et Savannah. Il se poursuit en , à Dawsonville. D'autres parties du tournage se déroulent en , à Macon, à la gare terminale du centre-ville, ainsi qu'à Newborn.

Le , Barry Jenkins annonce que le tournage est terminé[13].

Diffusion[modifier | modifier le code]

Après plusieurs semaines de diffusion de teasers, Amazon Prime Video met en ligne, le , la bande-annonce officielle de la série Underground Railroad. Le , la série est diffusée sur la plate-forme.

Accueil[modifier | modifier le code]

Public[modifier | modifier le code]

En , sur le site Allociné, la série reçoit une note moyenne de 3.6 sur 5, par les spectateurs[16].

Presse[modifier | modifier le code]

The Underground Railroad (série télévisée)
Score cumulé
SiteNote
Rotten Tomatoes95%
Allociné4 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Ecran large4.5 étoiles sur 5
Le Parisien4.5 étoiles sur 5
Télérama4.5 étoiles sur 5
Le Figaro4 étoiles sur 5
Le Monde4 étoiles sur 5
Le Nouvel Observateur4 étoiles sur 5
Le Point4 étoiles sur 5
Paris Match4 étoiles sur 5
Télé 7 jours4 étoiles sur 5
Libération3.5 étoiles sur 5
Les Inrockuptibles3 étoiles sur 5

À sa sortie, la série est saluée par la presse internationale. C'est « un splendide voyage à travers la face sombre de l’Amérique » pour le magazine américain Rolling Stone et « une extraordinaire adaptation du roman de Colson Whitehead » pour le quotidien britannique The Guardian[3].

Pour le quotidien américain The New York Times, cette série est la plus ambitieuse proposition télévisée depuis la diffusion de la série Racines (Roots), en [1]. Selon ce média, le projet a nécessité 116 jours de tournage, dont certains ont coûté 1,5 million de dollars l’unité[3].

Le quotidien français Le Monde salue la magistrale adaptation du roman de Colson Whitehead[17].

Pour l'hebdomadaire Télérama, la série débute par un « instant de poésie pure comme il y en a beaucoup dans cette transposition stylisée, à la fois personnelle et empreinte de gravité, du roman »[18].

Pour Le Parisien, la série est d’une violence parfois insoutenable, mais passionnante et monumentale ; « Barry Jenkins accompagne son propos d’une réalisation très stylisée, entre jeux de lumière, obscurité assumée et ralentis. La beauté des plans sur les champs de coton contraste avec la dureté du récit. Et comme pour happer plus encore le spectateur, les acteurs fixent parfois la caméra dans des plans fixes troublants »[4].

France 24 salue les lumières éblouissantes, la caméra virtuose et un remarquable travail sonore[3].

Kombini explique que Barry Jenkins « met en images la violence de l’esclavage, en utilisant la poésie incarnée par le "réalisme magique" du récit »[19] et salue la performance de l’actrice sud-africaine Thuso Mbedu, superbement dirigée, qui donne de la puissance au récit[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Événement. “Underground Railroad” sur Amazon : pourquoi la série de Barry Jenkins est très attendue », sur Courrier international, (consulté le )
  2. a et b Underground Railroad (roman)
  3. a b c d e f et g « "Underground Railroad" : la série événement sur l’esclavage et la condition noire aux États-Unis », sur France 24, (consulté le )
  4. a b c d et e Par Catherine Balle Le 19 mai 2021 à 20h46, « «The Underground Railroad» sur Amazon Prime Video : une fresque grandiose sur l’esclavage », sur leparisien.fr, (consulté le )
  5. Madame Figaro, « "The Underground Railroad", l'histoire bouleversante d'une esclave sur le chemin de la liberté », sur Madame Figaro, (consulté le )
  6. (en-US) Nellie Andreeva et Nellie Andreeva, « Plan B & Barry Jenkins To Adapt Hot Novel ‘Underground Railroad’ As Limited Series », sur Deadline, (consulté le )
  7. (en-US) Nellie Andreeva et Nellie Andreeva, « Amazon Greenlights Barry Jenkins & Plan B’s ‘Underground Railroad’ Limited Series With Jenkins Directing All 11 Episodes », sur Deadline, (consulté le )
  8. (en-US) Matt Grobar et Matt Grobar, « ‘Succession’ Composer Nicholas Britell Channels “Darkess And Absurdity” Of Power-Hungry Elite », sur Deadline, (consulté le )
  9. (en-US) Denise Petski et Denise Petski, « Damon Herriman Joins ‘Underground Railroad’; ‘Ballers’ Casts Catherine Haena Kim », sur Deadline, (consulté le )
  10. (en-US) Denise Petski et Denise Petski, « ‘The Underground Railroad’: William Jackson Harper To Recur On Amazon Series », sur Deadline, (consulté le )
  11. (en) « Atlanta Actor Lucius Baston On "Bigger" - BET Plus », sur Atlanta, GA Patch, (consulté le )
  12. a et b (en-US) Denise Petski et Denise Petski, « ‘13 Reasons Why’s Bryce Cass Joins Amazon’s ‘Panic’; Jim Klock In ‘The Underground Railroad’ », sur Deadline, (consulté le )
  13. a et b (en-US) Denise Petski et Denise Petski, « ‘The Underground Railroad’: Lily Rabe To Recur On Amazon Series », sur Deadline, (consulté le )
  14. (en-US) Denise Petski et Denise Petski, « ‘The Underground Railroad’: Fred Hechinger Joins Amazon Drama Series », sur Deadline, (consulté le )
  15. (en-US) « Barry Jenkins' 'The Underground Railroad' Unveils First Trailer and Release Date », sur Collider, (consulté le )
  16. AlloCine, « Critiques de la série The Underground Railroad » (consulté le )
  17. « Pause séries : Barry Jenkins dissèque l’ultime séquence d’« Underground Railroad » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. « “The Underground Railroad”, sur Prime Video : une épopée sidérante au cœur de l’Amérique esclavagiste », sur Télérama (consulté le )
  19. a et b « Pourquoi The Underground Railroad est plus qu’une série sur l’esclavage », sur Konbini Biiinge - Le meilleur de la culture série saison après saison (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]