The Soup Dragons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Soup Dragons
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Indie pop, rock alternatif, dance alternative, baggy
Années actives 19861994
Labels Raw TV Records
Composition du groupe
Anciens membres Sean Dickson
Jim McCulloch
Sushil Dade
Ross Sinclair

The Soup Dragons est un groupe d'indie pop britannique, originaire de Bellshill, dans le North Lanarkshire, en Écosse. Il est actif du milieu des années 1986 à 1995. The Soup Dragons apparaît avec la vague noisy-pop de 1986 et figure sur la compilation C86. Le groupe était centré sur la personnalité de Sean Dickson (chant, guitare). Les débuts des Soup Dragons, sur le 12" Hang Ten, sont résolument dans le style noisy-pop, mais rapidement Dickson fait évoluer leur son ensuite vers un style pop. Ils se feront connaitre du grand public en 1990 avec une reprise des Rolling Stones dans le style madchester, I'm Free.

Biographie[modifier | modifier le code]

The Soup Dragons se forment à Bellshill, une ville près de Motherwell, en 1985[1]. La formation comprend Sean Dickson (chant, guitare solo), Jim McCulloch (guitare, second chant) qui a remplacé Ian Whitehall, et Sushil K. Dade (basse). Leur premier batteur, Ross A. Sinclair, quitte le groupe après la sortie de leur premier album, This Is Our Art, pour se consacrer à l'art, et est remplacé par Paul Quinn. La plupart de leurs morceaux sont écrits par Sean Dickson.

Le groupe enregistre sa première cassette démo, You Have Some Too, après avoir joué quelques concerts locaux, et est suivi par un single flexi disc, If You Were the Only Girl in the World[1].

Le groupe signe avec le label The Subway Organization au début de 1986, et publie l'EP The Sun in the Sky, qui est dans la veine du pop punk à la Buzzcocks. Leur succès se fait sentir avec la sortie de leur deuxième single chez Subway, Whole Wide World[2] qui atteindra la deuxième place de l'UK Independent Chart en 1986[3]. Dickson et McCulloch sont félicités par BMX Bandits à cette période[1]. Le groupe est signé au label label Raw TV de l'ex-co-manager de Wham!, Jazz Summers, et publie d'autres hits (et quelques petits succès qui ont atteints l'UK Singles Chart) en 1987 et 1988[3],[4]. Au long de six singles, ils développent une style rock plus axé sur la guitare, qui culmine dans leur premier album, This Is Our Art, désormais signé chez la major Sire Records.

The Soup Dragons se séparent en 1995. Paul Quinn se joint à Teenage Fanclub. Sushil K. Dade forme le groupe de post rock expérimental Future Pilot A.K.A. et est producteur pour la BBC Radio 3[5]. Sean Dickson forme The High Fidelity et devient DJ sous le nom de HiFi Sean. Jim McCulloch se joint au groupe Superstar, écrit et enregistre avec Isobel Campbell, et forme le groupe folk Snowgoose. Ross A. Sinclair jouit du succès dans l'art, remportant un nombre de prix à l'international, et s'inscrit à la Glasgow School of Art[6]. Il est toujours actif dans la scène musicale[7].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

  • 1986 : Hang-Ten (Raw TV)
  • 2012 : 20 Golden Greats (compilation)[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Thompson, Dave (2000) Alternative Rock, Miller Freeman, San Francisco, (ISBN 0879306076), pages 646-647.
  2. (en) Video for Whole Wide World, the band's first, showing an indisputable Buzzcocks sound
  3. a et b (en) Lazell, Barry (1997) Indie Hits 1980 - 1989, Cherry Red Books, (ISBN 0-9517206-9-4), page 213.
  4. (en) Strong, Martin C. (2003) The Great Indie Discography, Canongate, (ISBN 1-84195-335-0), pages 515-516.
  5. (en) « BBC Blogs - BBC Radio 3 - Sushil K Dade », sur www.bbc.co.uk (consulté le 14 juin 2017)
  6. (en) Contemporary Art Society, « Ross Sinclair - Contemporary Art Society », Contemporary Art Society (consulté le 14 juin 2017).
  7. (en) « Patricia Fleming Projects - A contemporary art gallery and studio based in Glasgow. », sur www.patriciaflemingprojects.co.uk (consulté le 14 juin 2017).
  8. David Roberts, British Hit Singles & Albums, Londres, Guinness World Records Limited, (ISBN 1-904994-10-5), p. 516.

Lien externe[modifier | modifier le code]