The Shaggs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
The Shaggs
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock, pop
Années actives 1968-1975
Labels Third Word Records
Composition du groupe
Membres Betty Wiggin
Dorothy Wiggin
Helen Wiggin
Rachel Wiggin

The Shaggs est un groupe de rock féminin américain des années 1960, originaire de Fremont, dans le New Hampshire[1]. Il est initialement composé de trois sœurs (une quatrième les rejoindra par la suite). L'unique album studio du groupe Philosophy of the World est sorti en 1969. Malgré son relatif échec commercial, le groupe est resté localement connu. The Shaggs s'est séparé après la mort d'Austin, leur père, en 1975.

Histoire du groupe[modifier | modifier le code]

Le groupe a été formé en 1968 par Dot, Betty et Helen selon la volonté de leur père, Austin Wiggin. Pendant son enfance, sa mère lui avait prédit par chiromancie qu'il épouserait une femme aux cheveux blonds vénitiens, qu'il aurait deux fils après qu'elle meure, et que ses filles formeraient un groupe de musique très en vogue. Alors que les deux premières prédictions s'étaient avérées, Austin a tout fait pour que la troisième se réalise.

Ainsi il retira ses filles de l'école, leur acheta des instruments et leur fit suivre des cours de musique et de chant. Les sœurs qui n'avaient, pour leur part, jamais envisagé de former un groupe, se plièrent à l'autorité têtue de leur père. Finalement, elles étaient sur scène chaque samedi soir à la salle des fêtes de Fremont dans l'État du New Hampshire. Le nom du groupe a été choisi par Austin, d'après une coupe de cheveux à la mode shag (coupe aux cheveux effilés), et en référence aux chiens dits shaggy (hirsutes) : le bobtail et le bearded collie.

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

Particularité du genre musical[modifier | modifier le code]

La musique de The Shaggs a été décrite par Rolling Stone comme ressemblant à La Famille des chanteurs Trapp (autobiographie familiale de Maria Augusta Trapp) lobotomisés[2]. Le groupe a par ailleurs été prisé pour son travail brut, intuitif et un style d'écriture d'une honnêteté lyrique. L'album Philosophy of the World fut loué comme œuvre d'art brut. De nos jours, The Shaggs est perçu comme un groupe outsider innovant. Kurt Cobain a classé l'album Philosophy of the world en cinquième place sur sa liste des meilleurs albums et Frank Zappa a dit qu'elles étaient « mieux que les Beatles » [3].

Discographie[modifier | modifier le code]

Album studio[modifier | modifier le code]

  • Philosophy of the World (1969)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • Shaggs' Own Thing (1982)
  • The Shaggs (1990) : intégralité des enregistrements studio, ressortie sous le nom Rev-ola en 2004

Autres[modifier | modifier le code]

  • Better Than The Beatles - A Tribute to the Shaggs (2001)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) D. Strauss, « Sister Act, Part II », Spin, vol. 16, no 3,‎ , p. 62 (ISSN 0886-3032, lire en ligne)
  2. "...sounding like lobotomized Trapp Family singers." http://missioncreep.com/tilt/shaggs.html
  3. "better than the Beatles"The Shaggs' official website

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pénélope Bagieu, « The Shaggs, rock stars », dans Culottées 2 - Des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent, Gallimard, (ISBN 9782075079846) (bande dessinée)

Liens externes[modifier | modifier le code]