The Rumble in the Jungle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Rumble in the Jungle
Date du combat
Lieu Stade Tata-Raphaël, Kinshasa
Titre(s) en jeu WBA & WBC poids lourds
Détenteur George Foreman
Tête à tête
Drapeau : États-Unis George Foreman  vs.  Drapeau : États-Unis Mohamed Ali
Big George Surnom The Greatest
Date de naissance
Marshall (Texas) Lieu de naissance Louisville (Kentucky)
25 ans Âge 32 ans
1,92 m (6 4) Taille 1,89 m (6 2)
100 kg (220 lb) Poids 98 kg (216 lb)
40-0, 37 KO Palmarès 44-2, 31 KO

Résultat

Victoire de Mohamed Ali par KO au 8eround

The Rumble in the Jungle (littéralement « Le combat dans la jungle ») est le combat opposant Mohamed Ali et George Foreman pour le titre de champion du monde poids lourds de boxe anglaise.

Déroulement du combat[modifier | modifier le code]

Le combat, organisé par Don King, a été rendu possible par l'offre de 5 millions de dollars faite au champion et au challenger par le dictateur Mobutu Sese Seko qui souhaite ainsi faire la promotion de son pays. L'annonce du combat a lieu le 20 mai 1974[1].

Les deux champions s'entraînent tout l'été à Kinshasa, Ali faisant notamment de longs footing le long du fleuve Congo afin de parfaire son endurance, clé du combat. L'affrontement est initialement prévu le 24 septembre mais est repoussé, Foreman devant soigner une blessure, une coupure au-dessus de l'œil[2].

Le combat se déroule à 4 heures du matin (il peut ainsi être diffusé en direct à la télévision américaine à 10 heures du soir) le 30 octobre 1974 dans le stade Tata-Raphaël (contenant 100 000 spectateurs dont la majorité crie Ali bomaye, « Ali tue le ») à Kinshasa[1].

Ali, dont le meilleur coup est le jab et dont le principal atout est la mobilité, reste la majeure partie du combat dans les cordes (l'équipe de Foreman accusera les soigneurs d'Ali d'avoir distendu les cordes quelques minutes avant le combat mais l'arbitre Zack Clayton a vérifié leur tension) et surprend Foreman en lui envoyant dans les premiers rounds plus de directs du droit que du gauche[3]. La garde haute, encaissant avec douleur les coups violents du champion et rebondissant contre les cordes, Ali trouve le moyen d'épuiser Foreman et de l'obliger à combattre plus de 5 rounds. À bout de souffle, le visage tuméfié par les coups d'Ali, il tombe KO au 8e round se relevant une seconde trop tard. Mohamed Ali reprend ainsi son titre dix ans après son premier combat contre Sonny Liston[4].

Référence[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) John Grasso, Historical Dictionary of Boxing, Scarecrow Press,‎ , p. 38
  2. (en) James Duplacey, Muhammad Ali, Warwick Pub.,‎ , p. 72
  3. (en) David Fischer, Greatest sports rivalries: 25 of the most intense and historic battles ever, Barnes & Noble,‎ , p. 47
  4. (en) George Foreman vs. Muhammad Ali (boxrec.com)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aloys Kabanda, Ali/Foreman: le combat du siècle à Kinshasa, 29-30 octobre 1974, Naaman,‎ , 102 p.
  • (en) Norman Mailer, Rumble in the Jungle: Ali Vs. Foreman Oct. 30 1974, Gloria,‎ , 256 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]