The Pineapple Thief

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Pineapple Thief
Pays d'origine Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Rock progressif[1], new prog, rock alternatif
Années actives Depuis 1999
Labels Kscope, Cyclops
Site officiel www.pineapplethief.com
Composition du groupe
Membres Bruce Soord
Jon Sykes
Steve Kitch

The Pineapple Thief est un groupe de rock progressif britannique, originaire de Somerset, en Angleterre. Il est formé par Bruce Soord en 1999[2],[3]. Son style musical se situe entre le rock progressif et le rock alternatif. À l'instar d'un Steven Wilson et de groupes comme Blackfield, Porcupine Tree ou Archive, il apporte un son résolument nouveau et une conception progressive très actuelle voire parfois électro[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

C’est tout d’abord seul que Bruce Soord compose puis se joint à Neil Randall, avec lequel il fera paraitre ses trois premiers albums sous le nom de Vulgar Unicorn. En 1999, il décide de former un groupe du nom de Pineapple Thief. Celui-ci se compose alors de ses proches amis musicaux : Jon Sykes à la basse, Wayne Higgins à la guitare, Matt O'Leary aux claviers et Keith Harrison (et parfois Nick Lang) aux percussions. Leur premier album en tant que véritable groupe 10 Stories Down sort en 2005. Par la suite, Steve Kitch (qui a coproduit et mixé 10 Stories Down) se joint aux claviers.

Après la sortie de Little Man en 2006, le groupe fait paraitre fin 2007 What We Have Sown avant de signer à Kscope. Wayne Higgins quitte le groupe en , mais le groupe continue en se produisant en concert à travers l'Europe, le Canada et les États-Unis pendant plusieurs années[5].

Période Kscope[modifier | modifier le code]

En mai 2008, The Pineapple Thief lance le label Kscope[6] avec l'album salué par la critique, Tightly Unwound. Suivra en 2009 l’album The Dawn Raids EPs. 2009 est également l’année où viendra les soutenir le groupe Riverside en terre britannique de leur tournée européenne. Someone Here Is Missing est lancé lors d'un concert à Bush Hall, à Londres le , accompagné de Steven Wilson de Porcupine Tree et Daniel Cavanagh d'Anathema. L'album est illustré par Storm Thorgerson. Le groupe entre au studio en pour enregistrer leur neuvième album, qui comprend un orchestre de 22 musiciens et un chœur. L’album All The Wars parait en suivi d'une tournée au Royaume-Uni[7]. Le , le groupe annonce que Dan Osborne remplace Keith Harrison à la batterie.

Le dixième album studio de The Pineapple Thief, intitulé Magnolia, qui ne fait pas l'unanimité[8], est mis en vente le . En , le groupe fait paraitre l'album Your Wilderness, avec Gavin Harrison à la batterie. Cet album est salué comme un des meilleurs de leur carrière[9]. Le le groupe fait une prestation scénique très remarquée au divan du monde à Paris[10].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Bruce Soord - voix, guitares (depuis 1999)
  • Jon Sykes - basse (depuis 2002)
  • Steve Kitch - claviers (depuis 2005)
  • Gavin Harrison - batterie (depuis 2016)
  • Darran Charles - guitares (depuis 2016) (en concerts uniquement)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Keith Harrison - batterie (2002-2013)
  • Wayne Higgins - guitares (2002-2008)
  • Matt O'Leary - claviers (2002-2005)
  • Dan Osborne - batterie (2013-2016)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Abducting the Unicorn
  • 2002 : 137
  • 2003 : Variations on a Dream
  • 2005 : 10 Stories Down
  • 2006 : Little Man
  • 2007 : What We Have Sown
  • 2008 : Tightly Unwound
  • 2010 : Someone Here Is Missing
  • 2012 : All the Wars
  • 2014 : Magnolia
  • 2016 : Your Wilderness
  • 2017 : Abducted At Birth (ré-édition de l'album Abducting the Unicorn de 2000)
  • 2018 : Dissolution
  • 2020 : Versions of the Truth

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]