The Oregon Trail (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le jeu vidéo. Pour la piste dont il s'inspire, voir piste de l'Oregon. Pour les autres œuvres du même nom, voir The Oregon Trail.

The Oregon Trail
Éditeur MECC
Développeur MECC

Date de sortie
Genre Educatif

The Oregon Trail est un jeu vidéo à visée éducative développé par MECC (en) (Minnesota Educational Computing Consortium) et disponible pour la première fois en 1971, soit un an avant Pong[1]. Il s'est vendu à environ 65 millions d'exemplaires, ce qui en fait l'un des plus grands succès commerciaux de l'histoire du jeu vidéo[2].

Il a été porté sur de nombreuses plates-formes, mais la version la plus connue est sans doute celle de l'Apple II, commercialisée en 1985[1]. Il est actuellement disponible sur Windows, Mac, iOS, Android, et 3DS[2],[3],[4].

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Piste de l'Oregon.

L'histoire prend place pendant la colonisation de l'Ouest américain en 1846, sur la piste de l'Oregon utilisée par les pionniers.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

The Oregon Trail est un jeu d'aventure textuel. Le joueur interagit avec lui en entrant du texte au clavier[2]. Le joueur prend les commandes d'un chariot qui veut rejoindre Oregon City à partir de la ville d'Independence[1] en empruntant la piste de l'Oregon

Il doit gérer les ressources disponibles, notamment la nourriture, les balles de fusil, et les pièces de rechange, et prendre garde à garder sa famille en bonne santé. Sa route est balisée par des repères géographiques, dont des rivières dont la traversée peut être mortelle[1].

Il peut choisir d'être un banquier, un charpentier ou un fermier. Il s'agit d'une manière de régler la difficulté, puisque de ce choix dépend la quantité d'argent disponible au début du jeu ; le banquier est le plus riche, et le fermier le plus pauvre[1].

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu est développé par trois futurs professeurs de Minneapolis : Bill Heinemann, Paul Dillenberger et Don Rawitsch. Ils souhaitent concevoir un jeu de plateau pour motiver les élèves à s'intéresser à la vie des pionniers de l'Ouest américain. Ils n'ont aucune connaissance en programmation, mais ils ont l'idée d'utiliser le matériel informatique qu'ils ont à leur disposition pour simuler des jets de dé. Le jeu est présenté pour la première fois à leurs élèves deux semaines plus tard. À ce moment, il s'agit d'un jeu d'aventure uniquement textuel. Le jeu est ensuite distribué à d'autres écoles[2].

Le jeu est repris une dizaine d'années plus tard par d'autres développeurs, et adapté sur les premiers ordinateurs personnels, notamment l'Apple II. Des images et des sons sont alors ajoutés[2].

Postérité[modifier | modifier le code]

Suites[modifier | modifier le code]

Le jeu a connu plusieurs suites et éditions successives :

  • 1992 : Oregon Trail Deluxe
  • 1996 : Oregon Trail II
  • 1997 : The Oregon Trail 3rd Edition
  • 2000 : The Oregon Trail 4th Edition
  • 2001 : The Oregon Trail 4th Edition
  • 2008 : The Oregon Trail, réinvention sur mobiles et Nintendo DS (DSiWare) par Gameloft
  • 2010 : The Oregon Trail Gold Rush, sur BlackBerry par Gameloft
  • 2011 : The Oregon Trail: American Settler, sur iOS et Android (l'année suivante) par Gameloft
  • 2011 : Oregon Trail sur Wii et Nintendo 3DS, réinvention par SVG Distributionet Crave Entertainment

Il a également fait l'objet de plusieurs dérivés :

Impact culturel[modifier | modifier le code]

Le jeu est l'une des entrées de l'ouvrage Les 1001 jeux vidéo auxquels il faut avoir joué dans sa vie[1].

Le jeu est souvent installé sur les ordinateurs des salles de classe américaines des années 1980, où il est censé remplir un rôle pédagogique[1].

La phrase tirée du jeu « You have died of dysentery », littéralement « vous êtes mort de la dysenterie » est devenu un mème Internet[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) Tony Mott, 1001 video games you must play before you die [« 1001 jeux vidéo auxquels vous devez jouer avant de mourir. »], Octopus Publishing Group Ltd, , 1002 p. (ISBN 978-1-84403-681-3), p. 11-12
  2. a, b, c, d et e (en) Colin Campbell, « The Oregon Trail was made in just two weeks », sur Polygon,
  3. Sarah Galo, « The Oregon Trail: back on track, thanks to the Internet Archive », sur The Guardian,
  4. Melissa Locker, « You Can Now Play Oregon Trail Online for Free », sur Time,
  5. (en) « You Have Died of Dysentery »