The Martins and the Coys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Martins and the Coys
Réalisation Jack Kinney
Sociétés de production Walt Disney Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre animation
Durée 8 min
Sortie 1946

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Martins and the Coys est un court métrage d'animation américain réalisé par Jack Kinney pour Walt Disney Productions, sorti initialement le , comme une séquence du film La Boîte à musique[1],[2], puis seul le [3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

C'est l'histoire de deux familles, les Coy et les Martin, qui s'opposent, s'affrontent et se tirent dessus en permanence. Les deux seuls survivants, Henry Coy et Grace Martin, tombent amoureux l'un de l'autre... et se battent sauvagement une fois mariés.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Cette séquence est chantée par le groupe The King's Men[3].
  • La séquence The Martins and the Coys est une variante de la faide Hatfield-McCoy (affrontement entre les clans Hatfield et McCoy)[4]. Toutefois ici la romance et l'attrait sexuel ont un effet curatif sur les deux clans, la faide s'arrêtant avec le mariage des deux amoureux[4]. Les personnages principaux sont Henry Coy, un campagnard fort et musclé mais un peu bête, et Grace Martin, une jeune femme rousse aux formes généreuses[5]. Les deux membres des familles ennemies se retrouvent face à face avec l'intention de se tuer mais l'amour triomphe[5]. Ils se marient et emménagent ensemble mais à l'inverse des paroles de la chanson, le couple se dispute, perpétuant la faide à la grande joie des fantômes des anciens des deux familles pour une fois d'accord[5].
  • Pour Maltin, The Martins and the Coys est un solide classique de l'animation Disney tandis que Blue Bayou et Two Silhouettes sont « embarrassants[6] ». Brode associe la romance et l'affrontement des clans de The Martins and the Coys au Roméo et Juliette de William Shakespeare[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]