The Man from Nowhere

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Man from Nowhere
Description de cette image, également commentée ci-après

Won Bin lors de la conférence de presse pour le film en juillet 2010.

Titre original 아 저 씨
Ajeossi
Réalisation Lee Jeong-beom
Scénario Lee Jeong-beom
Acteurs principaux
Sociétés de production Opus Pictures
Pays d’origine Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Genre Action, thriller et policier
Durée 119 minutes
Sortie 2010

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Man from Nowhere (en coréen 아저씨, Ajeossi) est un thriller sud-coréen, écrit et réalisé par Lee Jeong-beom, sorti en 2010.

Le film est le plus gros succès au box-office coréen de l'année 2010, surpassant Inception de Christopher Nolan et Iron Man 2 de Jon Favreau[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 2009, à Séoul en Corée du Sud, des membres de la brigade des stupéfiants sont en planque devant une discothèque. Un échange d'échantillon d'héroïne a lieu entre deux hommes, l'un part dans les vestiaires. Park Hyo-jung — une danseuse de la boite — surgit, le paralyse avec une arme électrique, et s'enfuit avec l'héroïne. Les policiers procèdent à l'arrestation des deux hommes, mais ne trouvent pas la drogue.

Oh Myung-kyu, un chef de gang, donne trois jours aux hommes en charge de l'échange pour récupérer la marchandise volée. Ces hommes sont dirigés par deux frères : Man-seok et Jong-seok.

Cha Tae-sik est un prêteur sur gages solitaire et mystérieux. Il se lie d'amitié avec So-mi, la fille de Hyo-jung qui est sa voisine. Hyo-jung met en gage un appareil photo.

Les frères découvre que c'est la danseuse qui a volé la drogue. Ils se rendent chez elle et la torture pour retrouver la drogue. Il passent prendre l'appareil photo dans lequel est caché la drogue chez Tae-sik, puis repartent, emportant Hyo-jung et sa fille. Témoin de l'enlèvement, Tae-sik hésite à prévenir la police, qu'il ne met finalement pas au courant.

Ayant remarqué le sang-froid de Tae-sik, les deux frères lui demande de livrer un paquet à Oh Myung-kyu en échange de Hyo-jung et de sa fille. Tae-sik récupère le paquet, qui contient un jouet dans lequel est caché de la drogue. Il arrive chez Oh Myung-kyu pendant que la brigade des stupéfiant est avertie par les deux frères, qui trahisse ainsi Oh Myung-kyu. La police intervient, Oh Myung-kyu réussit à s'échapper, Tae-sik est arrêté, Hyo-jung est retrouvé dans le coffre de sa voiture, avec des organes manquants.

Tae-sik réussit à s'échapper du poste de police, et se met à la recherche de So-mi. Il remonte la piste et découvre qu'il a affaire à des trafiquants d'organes. Il se rend à une discothèque où se trouvent les frères, mais ils arrivent à s'échapper. En enquêtant sur lui, les policiers découvre qu'il est un ancien agent des forces spéciales des renseignements militaires de Corée du Sud, en service de 1998 à 2006. C'est la mort de sa femme enceinte qui a provoqué son départ des forces spéciales.

So-mi est placée dans une « fourmilière », avec d'autres enfants. Les fourmis sont des enfants utilisés pour — entre autre — transporter de la drogue sans éveiller les soupçons des forces de polices. Tae-sik découvre dans quel quartier se situe la fourmilière, repère une fourmi et se met à la suivre. Cette filature le mène à un atelier de transformation de drogue. Il ne trouve pas So-mi, mais le cadavre de Oh Myung-kyu, et Jong-seok, un des deux frères qu'il neutralise. Il propose alors à l'autre frère un marché : Jong-seok en échange de So-mi. Un rendez-vous est pris, il tue Jong-seok avant de partir.

Arrivé au lieu de rendez-vous, Man-seok lui présente une paire d'yeux dans un tube, ceux de So-mi. Un combat s'ensuit, Tae-sik tue tous les truands, notamment le deuxième frère, et se prépare à se suicider, mais So-mi apparait, indemne. Elle avait été sauvé par Ramrowan, qui avait eut pitié d'elle parce qu'elle avait été gentil avec lui. Il est alors révélé que les yeux dans le tube appartenaient au chirurgien des gangsters, qui avait été tué par Ramrowan. La police autorise Tae-sik et So-mi à reste ensemble après qu'ils l'arrêtent, et, pendant qu'elle dort, Tae-sik demande s'ils peuvent être déposés dans une supérette. Tae-sik achète un sac à dos avec d'autres fournitures scolaires. Il lui dit que les policiers doivent l'emmener. Avant de partir, il lui demande un câlin et éclate en sanglots dans son étreinte.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Cette fiche technique est établie à partir de KMDb[2].

  • Traductions du titre :
    • (en) The Man from Nowhere
    • (es) The El hombre sin pasado
    • (fa) مردی از هیچ‌کجا
    • (fr) L'Homme de nulle part
    • (hu) Bácsi
    • (it) L'uomo che veniva dal nulla
    • (ja) アジョシ
    • (kk) Ағай
    • (ko) 아저씨
    • (pl) Czlowiek znikad
    • (pt) O Homem de Lugar Nenhum (Brésil)
    • (ru) Чeловек из ниоткуда
    • (sr) Čovek niotkuda
    • (tr) Mazisi Olmayan Adam
    • (zh) 大叔

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Naissance du projet[modifier | modifier le code]

Lee Jeong-beom, Kim Sae-ron et Won Bin lors de l'avant-première du film.

Le réalisateur Lee Jeong-beom a commencé à écrire le script en janvier 2009. La première version a été achevée en trois mois. À l'origine, le personnage principal devait être un agent nord-coréen âgé de soixante ans mais ensuite, le script a été réécrit, optant pour un homme de quarante ans. L'idée du film est apparue avec des films d'action tels que le film américain La Vengeance dans la peau réalisé par Paul Greengrass, devenu sa source d'inspiration. Il s'est d'ailleurs inspiré d'une scène où l'acteur américain Matt Damon saute à travers une fenêtre et la caméra le suit, et quand il la fracasse, une autre caméra le filme de l'autre côté. Il a voulu que la même caméra suit Won Bin lorsqu'il pénètre par la fenêtre ainsi que l'atterrissage. Il a donc dû négocier dont la façon cela pourrait fonctionner avec l'équipe CG et d'arts martiaux. Lee Jeong-beom a nommé quelques influences du réalisateur américain Michael Mann et réalisateur japonais Takeshi Kitano ainsi que la série Die Hard. Il a révélé également qu'en raison de sa génération, il a grandi en regardant beaucoup de films de John Woo et qui avait sans aucun doute une influence sur lui[9].

Choix de la distribution[modifier | modifier le code]

Le rôle de Cha Tae-sik devait à l'origine être incarner par Kim Myung-min. Accidentellement, l'acteur Won Bin a lu le script et a voulu tenir le rôle. Lee Jeong-beom a expliqué dans une interview, qu'en Corée du Sud, il est généralement le cas que les entreprises de production cinématographique ont tendance à envoyer les scripts aux acteurs mais Won Bin l'a contacté directement après avoir le script. Le réalisateur aurait voulu éviter les acteurs de renom, préférant plus les acteurs qui ont une grande quantité de potentiel et moins se concentrer sur le profil mais il a été impressionné par la passion et le dévouement avec lesquels Won Bin a voulu lui-même incarner le rôle de Cha Tae-sik[9].

Il a été prévu que l'acteur Yang Ik-jun joue le rôle du détective Kim Chi-gon mais en raison des différences avec le personnel de la production, il n'a pas pu rejoindre le casting. À sa place, l'acteur Kim Tae-hun a repris son rôle[10],[11].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a débuté en décembre 2009. Tous les cascades dans le film ont été tourné par Won Bin malgré l'insistance du directeur de l'équipe de cascadeurs. Won Bin est ceinture noire au taekwondo mais en raison de l'utilisation d'armes, il a suivi une formation durant trois mois avant le tournage. Il avait déclaré : « Nous avons beaucoup préparé avant le début du tournage de sorte que nous ayons la chance de terminer le film sans accidents ou blessures[12]. » Malgré cela, il a été impliqué dans un autre incident. Au cours d'une scène de fusillade à la suite de l'impact du bruit au volume très élevé l'a laissé partiellement malentendant pendant un certain temps par la suite[9].

Bande originale[modifier | modifier le code]

La bande originale de The Man from Nowhere a été créée par la compositrice sud-coréenne Shim Hyun-jung. Elle est sorti le et elle se compose de vingt-deux titres[13].

  • 01 - The Man From Nowhere - 2′36″
  • 02 - In Tae - Sik s Memory - 5′24″
  • 03 - Trash Can - 12′24″
  • 04 - Mother In Danger - 18′47″
  • 05 - Chasing Her - 19′45″
  • 06 - Chain Of Mystery - 22′46″
  • 07 - Fights In Golf Club - 1′59″
  • 08 - Finding Clue - 8′20″
  • 09 - Dark Knight - 9′26″
  • 10 - Somi in Danger - 14′53″
  • 11 - Surviving Today - 11′23″
  • 12 - Agent. Tae - Sik - 9′37″
  • 13 - Dirty Cash - Mystery - 21′21″
  • 14 - His Path Of Life - 9′22″
  • 15 - There's No One But You - 14′42″
  • 16 - Shave Himself - 7′54″
  • 17 - Delivering Drug - 1′33″
  • 18 - Jump Off - 7′45″
  • 19 - Spit - Mystery - 3′06″
  • 20 - The Last Bullet - 9′53″
  • 21 - Ajussi - 31′40″
  • 22 - Dear - Mad Soul Child - 2′40″

Adaptations[modifier | modifier le code]

Dès début mars 2012, la société de production cinématographique Dimension Films a annoncé qu'elle a acheté les droits d'auteur de CJ Entertainment afin de faire l'objet d'un remake américain dont l'adaptation sera écrit par le scénariste américain Shawn Christensen[14]. L'accord a été négocié avec le vice-président, Ted Kim de CJ Entertainment[15].

En Inde, avec un budget de 300 millions de roupies indiennes, la reprise est rebaptisé Rocky Handsome, produit par Azure Entertainment et John Abraham Entertainment et réalisé par Nishikant Kamat. Dans le rôle de l'ancien agent des forces spéciales des renseignements militaires de Corée du Sud, il a été prévu que l'acteur John Abraham tient le rôle principal[16]. La sortie du film est prévue en août 2015[16].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récomenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « The Man From Nowhere : remake du film sud-coréen », Actucine,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  2. (en) « Casting et équipe complète du film », Korean Movie Database (consulté le 16 juillet 2015)
  3. « The Man from Nowhere débarque en DVD et Blu-Ray le 07 septembre », CinéAsie,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  4. a et b (en) « 'A Man From Nowhere (Mr.)' to make a nationwide release across America », Allkpop,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  5. (en) Jessica Kim, « Won Bin speaks with action in new film "The Man From Nowhere », Hancinema,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  6. (en) « Won Bin's 'The Man From Nowhere' to be released in China », Allkpop,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  7. (en) « Won Bin's "The Man from Nowhere" Chinese and Japanese Release in September », Soompi,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  8. (es) « El Hombre sin Pasado », aBaNDoMoVieZ.net (consulté le 17 juillet 2015)
  9. a, b et c (en) Andrew Heskins, « Lee Jeong-beom interview: Boy's own stuff », Easternkicks.com,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  10. (ko) Kang Ji-hoon, « `똥파리`, 원빈과 만난다…양익준, `아저씨` 캐스팅 », KBS Drama (consulté le 17 juillet 2015)
  11. (ko) « 양익준, '아.저.씨'서 하차..김태훈 합류 », STARNEWS,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  12. (en) Song Woong-ki, « Won Bin moves to the dark side »,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  13. « Interview de Shim Hyun-Jung », CoreeMagazine,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  14. (en) Brian Gallagher, « 'The Man from Nowhere' Remake Set Up at Dimension Films »,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  15. (en) Brian Brooks, « Shawn Christensen To Write 'The Man From Nowhere' Redo For Dimension Films »,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  16. a et b (en) « Nathalia Kaur excited to be in John Abraham's 'Rocky Handsome' »,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  17. (en) « 19th Philadelphia Film Festival wraps with most diverse film slate in its history »,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  18. (en) Jessica Kim, « "The Man From Nowhere" sweeps Korea Film Awards »,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  19. (en) « Won Bin won Best Actor Award in Korea Film Awards... 'The Man From Nowhere' won 7 awards »,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  20. (vi) « Điểm danh những cái nhất của phim Hàn 2010 »,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  21. « Le Grand Prix du film policier de Beaune décerné à The Man from Nowhere »,‎ (consulté le 17 juillet 2015)
  22. Baptiste Liger, « Festival de Beaune, le sacre de la vengeance à la coréenne »,‎ (consulté le 17 juillet 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :