The Legend of Zelda: The Minish Cap

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
The Legend of Zelda
The Minish Cap
Image illustrative de l'article The Legend of Zelda: The Minish Cap

Éditeur Nintendo
Développeur Flagship
Capcom
Concepteur Hidemaro Fujibayashi (directeur)
Keiji Inafune (producteur)[1]

Date de sortie Game Boy Advance
Drapeau du Japon 4 novembre 2004
Drapeau européen 12 novembre 2004
Drapeau des États-Unis 10 janvier 2005
Drapeau de l'Australie 7 avril 2005

Nintendo 3DS CV
Drapeau de l'Australie 15 décembre 2011
Drapeau du Japon 16 décembre 2011
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 16 décembre 2011
Drapeau européen 16 décembre 2011

Wii U CV
Drapeau de l'Australie 29 mai 2014
Drapeau du Japon 30 avril 2014
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 5 juin 2014
Drapeau européen 29 mai 2014

Genre Action-aventure
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Game Boy Advance
Nintendo 3DS (console virtuelle)
Wii U (console virtuelle)
Média Cartouche
Langue Multilingue

Évaluation CERO : Free ?
ESRB : E ?
OFLC (AU) :
PEGI : 3+

The Legend of Zelda: The Minish Cap (ゼルダの伝説 ふしぎのぼうし, Zeruda no densetsu: Fushigi no bōshi?, litt. « La légende de Zelda : Le chapeau mystérieux ») est un jeu vidéo d'action-aventure développé par Flagship et Capcom sous la supervision de Nintendo, sorti sur Game Boy Advance. Il fait partie de la série The Legend of Zelda.

Trame[modifier | modifier le code]

Univers[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Les Minishs qui aident Link dans ce jeu font leur première apparition avec ce jeu. Pour les habitants d'Hyrule, ils sont une légende : d'une taille miniature, ils ont aidé les hommes il y a fort longtemps. Ils sont cependant visibles des enfants et vivent dans les greniers, les arbres et les fissures des murs et montagnes. Link rencontre les Minishs grâce à Exelo, un chapeau vivant, qui devient son allié et lui permet de rapetisser. Il découvre ainsi les peuples Minishs : sylvestres dans la forêt du sud-est, forgerons dans la montagne du nord-ouest et citadins cachés dans la ville d'Hyrule.

Histoire[modifier | modifier le code]

La porte vers le monde des Minishs ne s’ouvre que tous les 100 ans. Lors de la fête qui précède l'ouverture de la porte, Vaati lance un sort à la princesse Zelda qui la transforme en statue de pierre. Durant ces événements, Link, l'ami d'enfance de la princesse est présent et décide de tout faire pour sauver Zelda. Plus tard, Link rencontre Exelo un chapeau qui doit sa forme à Vaati, son apprenti, qui lui a dérobé un chapeau qui exauce les vœux de son porteur, et qui décide d'aider Link dans sa quête.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

The Legend of Zelda: The Minish Cap est le second jeu de la série des Zelda sortie sur Game Boy Advance, le premier fut une adaptation de The Legend of Zelda: A Link to the Past, sorti sur Super Nintendo, complété, sur la même cartouche, de The Legend of Zelda: Four Swords, premier Zelda basé intégralement sur le multijoueur. The Legend of Zelda: The Minish Cap reste dans l'esprit de ses prédécesseurs, même si le style graphique s'adapte aux goûts des joueurs actuels.

On y retrouve les éléments qui avaient fait le succès de la série, comme les bracelets de force, l'arc, le boomerang, etc. L’originalité de ce jeu se trouve dans le chapeau, Exelo, que Link trouve dans cet épisode. Il lui permet de rétrécir puis de retrouver sa taille normale, ceci aide particulièrement lorsqu’on désire passer dans des endroits normalement inaccessibles, comme par exemple passer dans des trous de souris, grimper sur des nénuphars, tout en faisant attention aux rats et à la pluie dont les gouttes sont aussi grosses que lui. Ce jeu explore ainsi le principe de la double utilisation de l'espace, en effet, tout en restant rigoureusement le même, l'espace n'est pas appréhendé de la même façon par le grand Link et le petit Link.

Autres détails, les fragments de bonheurs. Ce sont des moitiés de médaillons que Link trouve un peu partout dans le monde. En discutant avec les villageois (ou autres PNJ), il peut comparer leurs fragments de bonheurs aux siens, s’il en possède un qui correspond à ceux d’un des personnages du jeu, un phénomène se produit (l'apparition d'un trésor, l'ouverture d'une porte secrète, une aide à une personne, etc.) et apparaît sur la carte, rapprochant ainsi ce jeu des collecting games.

Développement[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média Note
1UP.com (US) A[2]
AllGame (US) 4,5 / 5[3]
Eurogamer (GB) 9 / 10[4]
Gamekult (FR) 7 / 10[5]
GameSpot (US) 9,1 / 10[6]
IGN (US) 9 / 10[7]
Jeuxvideo.com (FR) 17 / 20[8]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 90,22 %[9]
Metacritic 89 / 100[10]
MobyGames 89 / 100[11]

Postérité[modifier | modifier le code]

Coffret collector[modifier | modifier le code]

Un coffret en édition limitée à 300 exemplaires est sorti comprenant le jeu The Minish Cap plus des produits dérivés[12].

Version dorée[modifier | modifier le code]

Le jeu est également sorti dans un pack en édition limitée avec une Game Boy Advance SP de couleur dorée[13].

Version plaquée or[modifier | modifier le code]

Une version en six exemplaires contenant la Game Boy Advance SP plaquée or était disponible chez les revendeurs britanniques[14],[15]. La personne qui souhaitait l’acquérir devait acheter la console dans son édition limitée dorée et obtenir un ticket de gain disponible à l’intérieur de la boite.

Manga[modifier | modifier le code]

Un manga de Akira Himekawa intitulé The Legend of Zelda: The Minish Cap est sorti le 28 avril 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Game Credits for The Legend of Zelda: The Minish Cap », sur MobyGames
  2. (en) Shane Bettenhausen, « The Legend of Zelda: The Minish Cap », sur 1up.com,‎ (consulté le 9 décembre 2011)
  3. (en) Julia Reges, « The Legend of Zelda: The Minish Cap », sur Allgame (consulté le 9 décembre 2011)
  4. (en) Tom Bramwell, « The Legend of Zelda: The Minish Cap Review », sur Eurogamer,‎ (consulté le 9 décembre 2011)
  5. « Test The Legend of Zelda : The Minish Cap », sur Gamekult,‎ (consulté le 9 décembre 2011)
  6. (en) Brad Shoemaker, « The Legend of Zelda: The Minish Cap Review », sur GameSpot,‎ (consulté le 9 décembre 2011)
  7. (en) Craig Harris, « The Legend of Zelda: The Minish Cap », sur IGN,‎ (consulté le 9 décembre 2011)
  8. « The Legend of Zelda : The Minish Cap », sur Jeuxvideo.com,‎ (consulté le 9 décembre 2011)
  9. (en) « The Legend of Zelda: The Minish Cap », sur GameRankings (consulté le 9 décembre 2011)
  10. (en) « The Legend of Zelda: The Minish Cap », sur Metacritic (consulté le 9 décembre 2011)
  11. (en) « The Legend of Zelda: The Minish Cap », sur MobyGames (consulté le 9 décembre 2011)
  12. « The Legend of Zelda The Minish Cap Limited Edition »,‎ (consulté le 10 décembre 2011)
  13. « Game Boy Advance SP – Zelda Limited Edition Pak »,‎ (consulté le 9 décembre 2011)
  14. (en) Tom Bramwell, « Six golden tickets to be found in Zelda bundles », sur Eurogamer,‎ (consulté le 9 décembre 2011)
  15. (en) Joshua Fruhlinger, « Nintendo giving away gold Game Boy Advance SPs »,‎ (consulté le 9 décembre 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]