The Legend of Zelda: Four Swords

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
The Legend of Zelda
Four Swords
image

Éditeur Nintendo
Développeur Nintendo
Flagship
Concepteur Hidemaro Fujibayashi
Su Chol Lee
Mitsuaki Araki
Joko Kazuki
Musique Yuko Takehara

Date de sortie Game Boy Advance
Icons-flag-jp.png 14 mars 2003
Icons-flag-us.png 2 décembre 2002
Icons-flag-eu.png 28 mars 2003

DSiWare
Sortie internationale 28 septembre 2011
Genre Action-aventure
Mode de jeu Multijoueur
Plate-forme Game Boy Advance
DSiWare
Média Cartouche
Téléchargement
Langue Multilingue

Évaluation CERO : A
ESRB : E
OFLC : G8+ (Australie)

The Legend of Zelda: Four Swords (ゼルダの伝説 神々のトライフォース&4つの剣, Zeruda no Densetsu Kamigami no Toraifōsu to Yottsu no Tsurugi?, litt. La Légende de Zelda : La Triforce des dieux et les 4 épées) est un jeu vidéo d'action-aventure sorti en en Europe sur Game Boy Advance.

Trame[modifier | modifier le code]

Univers[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de Four Swords se déroule après les événements de The Minish Cap. Vaati, mage du vent, a été banni du royaume d'Hyrule qui est désormais en paix.

La légende raconte qu'il y a bien longtemps, Vaati apparut dans le royaume d'Hyrule, et kidnappa toutes les filles qui lui plaisaient. Un jeune homme apparut alors, muni seulement d'une épée, et réussit à enfermer Vaati dans son épée. Les jeunes filles ainsi sauvées racontent que lors d'un mouvement de son épée, le corps du jeune héros se sépara en quatre. Cette épée fut alors nommée l’Épée de Quatre, et un temple fut alors construit pour la protéger.

Des années plus tard, la princesse du royaume d'Hyrule, Zelda, possédant la capacité de détecter les forces maléfiques, s'est vue remise la tâche de protéger l’Épée de Quatre. Sentant l'accroissement d'une force maléfique autour de l'épée, elle appela son ami Link pour venir avec elle voir le sceau de l'épée. Malheureusement pour eux, Vaati avait réussi à se libérer du sceau de l’Épée, et s'échappa de nouveau dans le royaume d'Hyrule.

Link prit alors l’Épée de Quatre et se divisa en quatre grâce à son pouvoir pour combattre Vaati qui était revenu. Link dut traverser trois mondes : la mer d'arbre, la cave croulante et la montagne de la mort. Chaque zone renferme une fée qui offre à Link une clé d'argent, qui permettent d'ouvrir la porte du palais de Vaati. Link élimina Vaati mais il réapparut de nouveau. Link récupéra les clés en or, comme celles en argent, puis élimina encore Vaati mais celui-ci réapparut une troisième fois, et fut détruit grâce à l’Épée de Quatre.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Deux jeux sont rassemblés dans une seule cartouche : A Link to the Past qui est une réédition de l'opus du même nom sorti à l'origine sur Super Nintendo et Fours Swords qui est quant à lui totalement inédit. Cependant, ce dernier n'est jouable qu'en multijoueur sauf sur l'édition DSiWare qui permet au joueur de contrôler deux Link à la fois.

En effet, il n'est possible d'y jouer qu'à deux, trois ou quatre. L'histoire se découpe en trois parties. Dans ces trois niveaux, il faudra récolter de plus en plus de rubis pour montrer aux Grandes Fées, qui se cachent derrière des boss, à quel point l'union des quatre est puissante. Si elle juge les quatre Link et qu'elle montre un avis favorable, elle vous donnera une clef. Lors de la première partie du jeu une clef d'argent, puis une clef d'or et une clef du héros. À chaque fois, le nombre de rubis collectés demandés augmente…

Et à chaque fin de partie du jeu, vous affronterez Vaati, le Mage du Vent, qui vous fera d'abord affronter son double puis lui-même. Les boss deviennent de plus en plus difficiles à battre au fur et à mesure que vous avancez dans le jeu. Comme dans Four Swords Adventures, un joueur ne peut avoir qu'un objet à la fois et il faut s'unir pour battre le mal. À la fin de chaque zone, le joueur qui a le plus amassé de rubis reçoit une médaille du courage.

Il en faut 10 pour débloquer la quête des énigmes dans A Link to the Past.

Développement[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Game Boy Advance Nintendo DSi, DSi XL, 3DS
1UP.com A[1]
Allgame 4,5 / 5[2] 3,5 / 5[3]
Eurogamer Non noté[4]
Gamekult 9 / 10[5] 7 / 10[6]
GameSpot 9,2 / 10[7] Non noté[8]
IGN 9,7 / 10[9] 9 / 10[10]
Jeuxvideo.com 17 / 20[11] 17 / 20[12]
GameRankings 91,70 %[13] 86,75 %[14]
Metacritic 95 / 100[15] 85 / 100[16]
MobyGames 90 / 100[17]

Postérité [modifier | modifier le code]

Logo de The Legend of Zelda: Four Swords Anniversary Edition

À l'occasion des 25 ans de la série, une édition anniversaire intitulée The Legend of Zelda: Four Swords Anniversary Edition fut disponible du au en téléchargement gratuit sur le DSiWare (Nintendo DSi, DSi XL) et sur l'eShop (3DS). Cette version possède un mode solo où le joueur peut contrôler alternativement 2 Link et un mode multijoueur local où de deux à quatre joueurs peuvent s'allier pour terminer l'aventure ainsi que plusieurs niveaux inédits, reprenant certaines univers parmi ceux les plus emblématiques de la saga (avec leurs graphismes d'époque en général).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) 1UP Staff, « The Legend of Zelda: A Link to the Past and Four Swords (Greg S) », sur http://www.1up.com/, 1UP.com,‎ 1er janvier 2000 (consulté le 23 novembre 2011)
  2. (en) Scott Alan Marriott, « The Legend of Zelda: A Link to the Past », sur http://www.allgame.com/, Allgame (consulté le 23 novembre 2011)
  3. (en) « The Legend of Zelda: Four Swords Anniversary Edition [DSiWare »], sur http://www.allgame.com/, Allgame (consulté le 23 novembre 2011)
  4. (en) « Zelda: Four Swords Anniversary Edition », sur http://www.eurogamer.net/, Eurogamer (consulté le 23 novembre 2011)
  5. (fr) « Test The Legend of Zelda : A Link to the Past », sur http://www.gamekult.com/, Gamekult,‎ 17 mars 2003 (consulté le 23 novembre 2011)
  6. (fr) « Test The Legend of Zelda : Four Swords Anniversary Edition », sur http://www.gamekult.com/, Gamekult,‎ 30 septembre 2011 (consulté le 12 novembre 2011)
  7. (en) Jeff Gerstmann, « The Legend of Zelda: A Link to the Past Review », sur http://www.gamespot.com/, GameSpot,‎ 9 décembre 2002 (consulté le 23 novembre 2011)
  8. (en) « The Legend of Zelda: Four Swords Anniversary Edition », sur http://www.gamespot.com/, GameSpot (consulté le 23 novembre 2011)
  9. (en) Craig Harris, « Legend of Zelda: A Link to the Past », sur http://uk.gameboy.ign.com/, IGN,‎ 3 décembre 2002 (consulté le 23 novembre 2011)
  10. (en) Lucas M. Thomas, « The Legend of Zelda: Four Swords Anniversary Edition Review », sur http://uk.ds.ign.com/, IGN,‎ 6 octobre 2011 (consulté le 23 novembre 2011)
  11. (fr) Romendil, « The Legend of Zelda : A Link to the Past », sur http://www.jeuxvideo.com/, Jeuxvideo.com,‎ 26 mars 2003 (consulté le 23 novembre 2011)
  12. (fr) « The Legend of Zelda : Four Swords : Anniversary Edition », sur http://www.jeuxvideo.com/, Jeuxvideo.com (consulté le 23 novembre 2011)
  13. (en) « The Legend of Zelda: A Link to the Past », sur http://www.gamerankings.com/, GameRankings (consulté le 23 novembre 2011)
  14. (en) « The Legend of Zelda: Four Swords Anniversary Edition », sur http://www.gamerankings.com/, GameRankings (consulté le 23 novembre 2011)
  15. (en) « The Legend of Zelda: A Link to the Past », sur http://www.metacritic.com/, Metacritic (consulté le 12 novembre 2011)
  16. (en) « The Legend of Zelda: Four Swords Anniversary Edition », sur http://www.metacritic.com/, Metacritic (consulté le 12 novembre 2011)
  17. (en) « The Legend of Zelda: A Link to the Past/Four Swords », sur http://www.mobygames.com/, MobyGames (consulté le 23 novembre 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]