The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Legend of Zelda
Tears of the Kingdom
Logo officiel de The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom.

Développeur
Éditeur
Distributeur
Nintendo
Réalisateur
Compositeur
Manaka Kataoka
Maasa Miyoshi
Masato Ohashi
Tsukasa Usui
Producteur

Début du projet
2017
Date de sortie

INT :

Genre
Mode de jeu
Plate-forme

Langue
Moteur
LunchPack (d), HavokVoir et modifier les données sur Wikidata
Version
1.2.1 ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Ventes
18,5 millions (juin 2023)
Évaluation
ESRB : RP ?
PEGI : 12 ?
Site web

The Legend of Zelda

The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom[Note 1] (ou simplement Tears of the Kingdom, parfois abrégé TotK) est un jeu d'action-aventure développé par Nintendo EPD, assisté par Monolith Soft et édité par Nintendo. Il s'agit du vingtième jeu de la franchise The Legend of Zelda. Annoncé le en clôture de l'émission Nintendo Direct diffusée lors du salon l'E3 2019, il est sorti le sur la console de jeu Nintendo Switch.

Trame[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Tears of the Kingdom se déroule après les événements de Breath of the Wild

L'intrigue du jeu s'articulant autour du voyage dans le temps de Zelda, les événements sont ici présentés suivant la ligne du temps (ce qui diffère du point de vue de Link et donc du joueur), Zelda ayant voyagé avant les évènements se déroulant à la fondation d'Hyrule.[réf. nécessaire]

Dans le passé[modifier | modifier le code]

Plusieurs millénaires avant les événements du Cataclysme, Zelda, secourue par la pierre occulte, rencontre ses ancêtres la reine Sonia, la Sage du Temps, et le Roi Rauru, le Sage soneau de la Lumière, souverains des contrées et premier roi d'Hyrule.

Après avoir rencontré Mineru, la Sage soneau de l'Esprit, Zelda se confie à Sonia : elle veut rentrer à son époque. Plusieurs jours plus tard, Ganondorf, chef des Gerudos, lance une attaque de Moldarquors, que Rauru, Sonia et Zelda parviennent à déjouer à l'aide de leur force.

Ayant découvert l'existence des pierres occultes, des artefacts magiques, Ganondorf décide de se ranger du côté de Rauru. Zelda, de son côté, apprend à manier le Temps.

Cependant, un soir, Sonia se fait tuer par Ganondorf sous les yeux de Zelda. Ganondorf, la pierre occulte à la main, déclenche la première Lune de Sang et se transforme en Roi Démon. La grande guerre, nommée la Guerre du Sceau, vient de commencer.

Rauru, voyant les forces du Mal s'étendre en Hyrule, décide de former une petite armée de six personnes (Zelda, Mineru, ainsi que les Sages du Vent, de l'Eau, de la Foudre et du Feu). Dans les Profondeurs de la Terre, ils combattent Ganondorf et à l'issue d'une lutte acharnée, Rauru scelle le Roi Démon, se sacrifiant par la même occasion.

Après la bataille, Zelda demande à Mineru s'il est possible de revenir à son époque par le biais du rituel draconique en avalant sa pierre occulte. Mineru lui dit que c'est envisageable mais lui déconseille de le faire, la manipulation étant trop dangereuse et irréversible.

Zelda n'écoute pas les conseils de Mineru, avale la pierre occulte, et avec l'Épée de Légende corrodée, envoyée par Link depuis le présent, elle se transforme et devient le Dragon Blanc de la Lumière.

Et on le sait, quelques milliers d'années plus tard, alors qu'Hyrule est en pleine reconstruction, l'affaiblissement du premier sceau lancé par le roi Rauru eut pour conséquence le départ dans le passé de la princesse Zelda, qui devint à cette occasion le Sage du Temps.

Dans le présent[modifier | modifier le code]

Après la défaite de Ganon, le Fléau, la princesse Zelda et Link explorent les souterrains du château d'Hyrule afin de découvrir les mystères entourant les Soneaus, un peuple aujourd'hui disparu, mêlé à la magie, et, selon certaines légendes, lié aux Déesses.

Cependant, lors de leurs recherches, ils tombent sur une momie, retenue prisonnière par un bras, qui se réveille brusquement et les attaque. Pendant cette attaque, Link perd un bras et l'épée de légende se brise. Le château d'Hyrule s'élève dans le ciel, tandis que Zelda, tombant dans un gouffre, disparaît, tenant la pierre se trouvant sur le bras qui scellait le cadavre réveillé. Le Cataclysme a commencé.

Link, alors affaibli par l'attaque de miasmes provoquée par le cadavre, se réveille sur une île céleste avec le bras qui scellait la momie. Il se rend alors au Temple du Temps de la Grande île du Prélude et rencontre Rauru, le détenteur du bras.

Après avoir fait les quatre sanctuaires afin d'obtenir les pouvoirs de Rétrospective, d'Emprise, d'Infiltration et d'Amalgame, Link se dirige au fort de guet, situé dans la plaine d'Hyrule près du château envolé.

Link rencontre Pru'ha et Faras avant d'aller vers le château. Après avoir vu Zelda disparaître sous ses yeux, Link se dirige vers le Village Piaf et ses alentours, soumis à une violente tempête de neige provoquée inexplicablement. Il rencontrera également Impa, à la recherche d'une explication sur les géoglyphes apparus en Hyrule. Babil, le fils de Teba, l'accompagne au Temple du Vent. Ensemble, ils vainquent Glagayla et libèrent le Temple, arrêtant le blizzard. Babil devient ensuite le Sage du Vent et il prête serment à Link.

Link se rend ensuite chez les Gorons, qui ont développé une dépendance à la savouroche fournie par Yun & Cie, une entreprise de construction fondée par Yunobo. Ce dernier porte un masque que Zelda lui aurait donné tout en lui donnant une mauvaise personnalité. Après avoir sauvé Yunobo de l’emprise du masque et dans l'espoir d'y retrouver Zelda, Link se rend dans les Profondeurs depuis la Montagne de la Mort, qui est en éruption, provoquée par les miasmes. Accompagné de Yunobo, il défait Lithogohma, qui est responsable de l’apparition de savouroche, et libère le Temple du Feu, ce qui met fin à l'éruption de miasme et fait disparaître la savouroche. Yunobo devient le Sage du Feu et prête serment à Link.

Par la suite, l’Hylien se rend au Domaine des Zoras qui souffre d’une pluie de vase, empoisonnant ses habitants. Après avoir vaincu la source de la vase, Octopoulpos, sauvé le Domaine Zora et libéré le Temple de l'Eau, Sidon, roi de son peuple, devient le Sage de l'Eau, avec l'aide du Héros.

Quant à Link, il se dirige vers le Désert Gerudo, pris dans une tempête de sable, faisant apparaitre des gibdos, des monstres immunisés à tous sauf aux attaques élémentaires. Après avoir rencontré Riju, cheffe du peuple Gerudo, le bazar Assek et la Cité Gerudo sont attaqués par des Moldarquors. Link et les Gerudos les repoussent. Après cela, ils élucident l'énigme menant au Temple de la Foudre. La Reine Gibdo, source de la tempête, étant vaincue, Riju devient le Sage de la Foudre.

Au fort de guet, après une Lune de Sang, Pru'ha demande à Link de retourner au château d'Hyrule. Une fois arrivé là-bas, il tombe dans un piège de Ganondorf : la Zelda que nos héros voyaient à Hébra, Ordinn, Lanelle et au Désert Gerudo n'était qu'une création du Roi Démon. Après la défaite du Fantôme de Ganon, Ganondorf révèle à Link et aux nouveaux Sages, venus à la rescousse, son plan (au cours d'une cinématique) : « Montrez-vous, mes fidèles serviteurs. Déchaînez le pouvoir qui vous a été octroyé, mettez le royaume à feu et à sang. Détruisez Hyrule et quiconque se rallierait à sa cause. Ne laissez aucun survivant ! »

À la suite de cela, Link part au Village Cocorico afin d'élucider le mystère autour du cinquième sage, celui de l'Esprit. Après avoir rencontré Pahya, la cheffe du village, l'archéologue Tauro, et exploré les îles célestes de Firone prises dans un orage, il se rend dans les Profondeurs et aide Mineru, la Sage de l'Esprit, à construire un Golem dans l'Usine désaffectée.

Ultérieurement, ils battent le Golem Corrompu, création de Mineru. Cette dernière explique à Link les véritables évènements de la Guerre du Sceau. Par la suite, Link se dirige vers la Forêt Korogu, libère l'Arbre Mojo, tandis que ce dernier lui révèle la position de l'Épée de Légende. On y apprend par ailleurs que l'épée peut se réparer toute seule, dans une durée qui peut varier en fonction de l'ampleur des dégâts.

Link la récupère, devient le Véritable Héros, et part dans le gouffre du château d'Hyrule. Plus tard, en repassant aux endroits du début du jeu, Link, accompagné de Sidon, Riju, Babil, Yunobo et Mineru, affronte l'Armée de Ganondorf. Malheureusement, à la suite de la bataille, les déclencheurs des problèmes dans chaque région (Glagayla, Octopoulpos, la Reine Gibdo, Lithogohma et le Golem Corrompu) reviennent à la vie, séparant Link et les autres.

Link, désormais seul, part affronter Ganondorf. Ce dernier retrouve son apparence d'origine, prêt à tuer le Héros et à détruire Hyrule. Commence alors la bataille finale qui scellera l'avenir d'Hyrule une bonne fois pour toutes. Après une longue lutte acharnée, Ganondorf avale la pierre occulte, qui était accrochée à son front, et évolue en Dragon Noir. Heureusement, Link, avec l'aide de Zelda toujours sous la forme d'un dragon, parvient à détruire le Roi Démon.

Grâce à Sonia et Rauru, Zelda redevient humaine. C'est alors que Link doit relever un ultime défi : attraper la princesse et la sauver d'une chute fatale. Une fois sains et saufs, Link et Zelda contemplent le Château d'Hyrule, tandis que Zelda est heureuse de pouvoir raconter tout ce qu'elle a vécu, dix mille ans avant le Cataclysme, à Link, son preux chevalier.

Peu après, Link, accompagné des Sages et de Pru'ha, contemple la vue d'Hyrule au Temple du Temps Céleste. Avant de disparaître, Mineru explique sa théorie sur les pouvoirs de Sonia et Rauru qui ont agi sur Link. Une fois Mineru disparue, les quatre sages prêtent serment à la princesse Zelda, concluant ainsi l'histoire de Breath of the Wild et de Tears of the Kingdom, entamée il y a 10 000 ans, une bonne fois pour toutes.

Chronologie et placement dans la série[modifier | modifier le code]

Chronologie de la série The Legend of Zelda
La tradition divine et le Héros du temps
Défaite Victoire
Le déclin d’Hyrule
et le dernier Héros
Le monde de l’ombre
et la descendance du Héros
Le Héros du vent
et le nouveau monde
Chronologie de Breath of the Wild

Tears of the Kingdom est la suite directe de Breath of the Wild, à la toute fin de la chronologie officielle, mais indépendamment des trois lignes de temps alternatives[1].

Univers[modifier | modifier le code]

L'intrigue se déroule dans le Royaume d'Hyrule, dévasté par le Cataclysme, phénomène déclenché par le réveil du roi démon, Ganondorf. Le monde est séparé en trois parties : la Surface, où se déroule la majeure partie de l'aventure ; le Ciel, parsemé de nombreuses îles célestes, que l'on peut atteindre en se projetant dans les airs depuis les tours de reconnaissance (lesquelles donnent accès à la carte de la région) ; et enfin les Profondeurs, que l'on peut atteindre en sautant dans des Abîmes, sortes de gros trous dans le sol apparus après le Cataclysme.

Surface[modifier | modifier le code]

La Surface est sans doute l'endroit où le joueur passe le plus de temps. Elle est composée de nombreux paysages très variés (désert, forêt, lac, volcan, etc.), et habitée par des populations très différentes (Hyliens, Zoras, Gorons, Korogus etc.) habitant dans des villages. On peut aussi trouver des relais, sortes d'auberges où on peut se reposer et enregistrer des chevaux. On rencontre très souvent des gens dans ces relais, ce qui donne lieu à de nombreuses quêtes secondaires. La Surface est le point d'accès aux deux autres parties. En activant les tours de reconnaissance, nous sommes projetés en l'air, nous permettant ainsi d'explorer en paravoile le Ciel. En sautant dans des Abîmes, nous pouvons atteindre les Profondeurs. À noter que les Profondeurs partagent de nombreuses caractéristiques avec la Surface.

Villages et peuples[modifier | modifier le code]

On compte 10 villages dans Hyrule :

  • Le Fort de Guet, un village central, créé pour résister aux attaques de monstres.
  • Le Village Piaf, construit autour d'un piton rocheux, habité par les Piafs.
  • Le Village Goron, construit au pied de la montagne de la Mort, habité par les Gorons.
  • Le Domaine Zora, construit au centre d'un lac, habité par les Zoras.
  • La Cité Gerudo, érigée au milieu d'un désert, habitée par les Gerudos, d'où les hommes sont bannis (sauf Link, disposant d'une autorisation spéciale).
  • La Forêt Korogu, située au centre des Bois Perdus, habitée par les Korogus.
  • Le Village de Cocorico, situé en dessous des Marécages de Lanelle, habité par les Sheikas, des Hyliens ayant prêté serment d’allégeance à la famille royale d'Hyrule.
  • Le Village d'Elimith, au sud-ouest de Cocorico, habité par des Hyliens, devenu un haut lieu de la mode grâce à Goutiée, une couturière.
  • Le Village d'Écaraille, village balnéaire dans Firone, malheureusement attaqué par des pirates.
  • Le Village d'Euzero, construit sur une île surélevée au cœur d'un lac. Il est habité par des Hyliens et il est possible d'y acheter une maison. Ce village est connu pour la quantité phénoménale d'artéfacts soneaus y tombant.

On trouve aussi le repaire Yiga, mais il n'est pas vraiment un village. Il est habité par les Yigas, un groupe d'anciens Sheikas ayant juré allégeance à Ganon.

Relais[modifier | modifier le code]

Les relais, comme dit plus haut, sont des auberges disséminées un peu partout dans Hyrule. Elles ont deux fonctionnalités principales :

  • Se reposer, contre la modique somme de 20 rubis
  • Enregistrer des chevaux qu'il sera ensuite possible de retirer dans n'importe quel relais d'Hyrule.

Les relais ont un programme de fidélité qui permet d'obtenir des points et de débloquer des récompenses. Ces points sont appelés des « points relais ». Il y a quatre manières d'obtenir des points : découvrir un nouveau relais, passer une nuit dans un relais, enregistrer un nouveau cheval et terminer certaines quêtes avec des points en récompenses.

Points Récompense
3 Harnais d'attelage
5 Tissu de la divinité équine
7 Lit de Marlon débloqué (vous donne un bonus au réveil)
10 Possibilité d'enregistrer un cheval supplémentaire
13 Selle de voyage et filet de voyage
16 Possibilté de modifier l'apparence de la crinière de votre cheval
20 Possibilité d'enregistrer un cheval supplémentaire
23 Selle martiale et filet martial
26 Selle d'apparat et filet d'apparat
30 Possibilité d'enregistrer un cheval supplémentaire
35 Possibilité d'enregistrer un cheval supplémentaire
40 Le coût des services des relais est divisé par deux
44 Cinq bons pour une nuit gratuite
50* Trois carottes vigueur

* Après 50 points, vous recevez en alternance les deux dernières récompenses.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le système de jeu de Tears of the Kingdom reprend les bases de celui de son prédécesseur Breath of the Wild. Le joueur contrôle toujours Link dans le royaume d'Hyrule qu'il peut parcourir librement, à l'aide d'actions semblables à Breath of the Wild : sauter, courir, escalader des parois, nager ou encore planer. Les souterrains et les îles célestes ont été rajoutés dans ce nouvel opus.

Le jeu introduit plusieurs nouvelles mécaniques de jeu. En effet, Link ne possède plus la tablette Sheikah, qui est remplacée par la nouvelle tablette Pru'ha. Si cette dernière possède toujours un module d'appareil photo, de détecteur de sanctuaires et d'animaux, de carte et d'amiibo, elle ne possède plus les modules Cryonis, Polaris, Cinetis, ou encore les bombes à distance. Cinq nouveaux modules du jeu sont alors proposés :

  • Amalgame, permettant au joueur de fusionner des armes avec d'autres objets pour créer des nouveaux effets. Ce pouvoir fonctionne aussi sur les boucliers. La puissance et les capacités de l'arme varient selon l'objet fusionné ;
  • Infiltration, permettant au joueur de passer à travers les plafonds, ce qui fait gagner au joueur un temps précieux ;
  • Rétrospective, permettant au joueur d'inverser le cours du temps d'un objet ;
  • Emprise, permettant au joueur de déplacer des objets et d'en coller ensemble pour notamment créer toute sorte de choses comme des véhicules ;
  • Duplicata, qui permet d'enrеgіѕtrеr lеѕ соnѕtruсtіоnѕ réаlіѕéеѕ аu mоyеn d'Еmрrіѕе pour rерrоduіrе іnѕtаntаnémеnt cеѕ аѕѕеmblаgеѕ еnrеgіѕtréѕ еn utіlіѕаnt dеѕ mаtérіаuх. Toutefois, si le joueur n'a pas les matériaux nécessaires, du sonium sera utilisé. Ce pouvoir est obtenu plus tard dans l'aventure.

Une fois les principaux temples terminés, Link reçoit ensuite de nouveaux pouvoirs liés à leurs sages respectifs, à l'instar de Breath of the Wild. Ces pouvoirs.

Le jeu introduit également les artefacts soneaus qui peuvent être trouvés directement dans l'environnement ou confectionnés par le joueur sous forme de capsule à partir de générateurs d'artefacts, à la manière des gashapon, disséminés dans le royaume. Ces artefacts peuvent servir à la création de véhicules et autres moyens de déplacements, ou encore pour les combats. L'activation de ces artefacts consomme de la batterie que le joueur peut améliorer.

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu est révélé au cours d'un Nintendo Direct diffusé lors de l'E3 2019[2]. Il est annoncé comme une suite directe de Breath of the Wild[2] ; il était initialement conçu comme une extension majeure de l’œuvre originale[3] :

« Au début, nous pensions ne faire que des DLC. Et puis, nous avons commencé à avoir beaucoup d'idées. Alors, nous nous sommes dit : « Il y en a beaucoup trop, autant développer un nouveau jeu en repartant de zéro. » »

— Eiji Aonuma, producteur du jeu.

En , alors qu'il présente le jeu Hyrule Warriors : L'Ère du Fléau, le producteur du jeu Eiji Aonuma déclare : « Pour ce qui est de la suite [de The Legend of Zelda: Breath of the Wild], afin de rendre le vaste monde que vous avez aimé explorer dans le jeu original encore plus impressionnant, notre équipe travaille d'arrache-pied sur son développement. Il vous faudra donc attendre encore un peu avant que nous puissions vous en dire plus. »[4].

Le , lors d'une interview avec Polygon, Doug Bowser, président de Nintendo of America, déclare qu'il ne peut pas donner de nouvelles informations sur le jeu, mais que Nintendo en dévoilera lorsqu'elle saura que c'est le bon moment[5].

Le , lors d'un nouveau Nintendo Direct, Eiji Aonuma s'excuse de ne rien avoir de nouveau à présenter sur la suite de Breath of the Wild. Il affirme cependant : « le développement continue de suivre son cours et nous devrions pouvoir [...] en dire plus cette année »[6].

Le , lors du Nintendo Direct de l'E3 2021, Eiji Aonuma communique de nouvelles informations sur le jeu et présente une nouvelle bande-annonce dévoilant davantage du gameplay de celui-ci[7]. Le titre du jeu n'y est toujours pas dévoilé car, selon Bill Trinen et Nate Bihldorff qui animent le Nintendo Treehouse suivant l'E3, « ces sous-titres commencent à donner de petits indices sur ce qui va peut-être se passer [dans l'intrigue] »[8]. L'objectif d'une sortie pour 2022 est également annoncé[9]. Toutefois, le , Eiji Aonuma annonce par le biais d'une vidéo que la sortie du jeu est reportée au printemps 2023[10].

Le , lors d'un Nintendo Direct, une nouvelle bande-annonce dévoile le titre officiel, Tears of the Kingdom, et la date de sortie internationale est fixée au [11]. Le titre du jeu pouvant être traduit en français par « Les Larmes du Royaume », Nintendo a annulé la diffusion en direct de cette bande-annonce au Royaume-Uni en respect de la période de deuil national faisant suite au décès de la reine Élisabeth II[12],[13].

Le , lors d'un Nintendo Direct, une nouvelle bande-annonce dévoile de nouveaux éléments de gameplay ainsi que de l'histoire[14].

Le , Nintendo diffuse une vidéo promotionnelle dans laquelle Eiji Aonuma annonce que le développement du jeu est officiellement terminé et présente environ dix minutes de gameplay[15]. Dans cette même vidéo est annoncée une édition collector de la Nintendo Switch OLED pour le , quelques jours avant la sortie du jeu[16].

Le , Nintendo diffuse une dernière bande-annonce de lancement du jeu dans laquelle l'histoire, de nouveaux personnages et de nouvelles mécaniques sont présentés, confirmant par ailleurs la présence de Ganondorf au sein du jeu, inclus pour la première fois depuis la sortie de Twilight Princess dix-sept ans auparavant[17].

Le , une fuite du jeu complet est rendue disponible sur internet, et plusieurs personnes ont diffusé le jeu sur des serveurs Discord privés ou sur la plateforme Twitch[18]. Cette fuite fait suite à celle de février ayant révélé l'intégralité de l'artbook disponible avec l'édition collector du jeu[19].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Game Informer (US) 9,75/10[20]
Presse numérique
Média Note
Destructoid (US) 10/10[21]
Eurogamer (UK) 4/5[22]
Gameblog (FR) 10/10[23]
Gamekult (FR) 9/10[24]
GameSpot (US) 10/10[25]
GamesRadar+ (US) 4,5/5[26]
IGN (US) 10/10[27]
Jeuxvideo.com (FR) 19/20[28]
Nintendo Life (UK) 10/10[29]
Agrégateurs de notes
Média Note
Metacritic 96 %[30]
OpenCritic 97 %[31]

Tears of the Kingdom est accueilli très positivement par la critique, avec une note moyenne de 96 % sur Metacritic[30].

Ventes[modifier | modifier le code]

Le jeu s'écoule à 10 millions d'exemplaires en trois jours de commercialisation, ce qui en fait le jeu avec le meilleur démarrage dans l'histoire de la licence[32]. Nintendo annonce le avoir vendu 18,5 millions d'unités en moins de deux mois de commercialisation, ce qui en fait le meilleur démarrage pour un jeu de la franchise et le hisse en deuxième position des ventes totales, derrière l'opus Breath of the Wild. La sortie de ce nouvel opus peut également expliquer la relance des ventes de la Nintendo Switch, avec une hausse de 13,9 % des ventes par rapport à la même période en 2022[33].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Le , le jeu est nommé aux Game Awards dans la catégorie des jeux les plus attendus. La récompense est cependant remportée par Elden Ring[34]. En , le jeu est à nouveau nommé aux Game Awards dans la catégorie des jeux les plus attendus[35], mais le prix est encore une fois remporté par Elden Ring[36]. Nommé une fois de plus dans cette même catégorie en 2022, il la remporte finalement[37]. En , le jeu est nommé à cinq reprises lors des Games Awards, dont pour la récompense de « jeu vidéo de l'année »[38]. Toutefois, à l'issue de la cérémonie, le jeu repart uniquement en tant que lauréat du « meilleur jeu d'action/aventure »[39].

En , il est récompensé du lauréat de la « meilleure contribution technique » à la suite des résultats des British Academy Games Awards[40].

Liste des prix et nominations de The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom
Année Cérémonie Catégorie Résultat Réf.
2020 The Game Awards Jeu le plus attendu Nomination [34]
2021 Golden Joystick Awards Jeu le plus attendu Nomination [41]
The Game Awards Jeu le plus attendu Nomination [35]
2022 Golden Joystick Awards Jeu le plus attendu Lauréat [42]
The Game Awards Jeu le plus attendu Lauréat [37]
2023 Famitsu Dengeki Game Awards 2022 Jeu le plus attendu Lauréat [37]
Gamescom Jeu Nintendo de l'année Lauréat [43]
Meilleure bande-son Lauréat
Meilleur gameplay Lauréat
Jeu le plus épique Lauréat
CEDEC Awards Récompense spéciale Lauréat [44]
Golden Joystick Awards Ultimate Game of the Year Nomination [45],[46]
Meilleur interprète de second rôle (Patricia Summersett en tant que Princesse Zelda) Nomination
Meilleure bande-son Nomination
Meilleure communauté Nomination
Jeu Nintento de l'année Lauréat
Meilleure bande-annonce (Bande-annonce officielle #3) Nomination
The Game Awards Jeu de l'année Nomination [38],[39]
Meilleure réalisation Nomination
Meilleure direction artistique Nomination
Meilleure bande sonore Nomination
Meilleur jeu d'action/aventure Lauréat
2024 British Academy Games Awards Meilleur jeu Nomination [40],[47]
Meilleur son Nomination
Meilleur game design Nomination
Meilleure musique Nomination
Meilleure narration Nomination
Meilleure contribution technique Lauréat
Jeu de l'année EE Nomination

Dans un classement dressé en , la rédaction de Game Informer le place parmi les dix meilleurs jeux sortis jusqu'alors sur Nintendo Switch[48].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le titre définitif officiel du jeu n'ayant été révélé que trois ans après son annonce, le titre conjectural et non-officiel « The Legend of Zelda: Breath of the Wild 2 » a régulièrement été utilisé par la presse pour le désigner. On rencontre également le titre provisoire « La suite de The Legend of Zelda: Breath of the Wild » dans la communication officielle de Nintendo.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « HISTORY | Zelda Portal | Nintendo », sur 任天堂ホームページ (consulté le ).
  2. a et b « E3 2019 : Eiji Aonuma apporte des précisions sur Breath Of The Wild 2 », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  3. Laurely Birba, « Zelda Breath of the Wild 2 : pourquoi avoir misé sur une suite ? Nintendo s'explique », sur JeuxActu, (consulté le ).
  4. Erwan Lafleuriel, « The Legend of Zelda Breath of the Wild 2 : les fans devront « attendre encore un peu plus » », sur IGN France, (consulté le ).
  5. (en) Russ Frushtick, « Doug Bowser on Nintendo’s obsession with March 31, plus Joy-Con drift and the Switch Pro rumors », sur Polygon, (consulté le ).
  6. Nicolas Verlet, « Pour Zelda Breath of the Wild 2, il faudra encore attendre », sur Gamekult, (consulté le ).
  7. Maxime Claudel, « De nouvelles images magnifiques de Zelda: Breath of the Wild 2 sauvent l'E3 de Nintendo », sur Numerama, (consulté le ).
  8. (en) Matt Kim, « Nintendo Says There's A Reason It's Keeping Breath of the Wild 2's Name a Secret », sur IGN, (consulté le ).
  9. (en) Michael McWhertor, « The Legend of Zelda: Breath of the Wild sequel is coming in 2022 », sur Polygon, (consulté le ).
  10. « The Legend of Zelda : La suite de Breath of The Wild repoussée, voici la nouvelle date ! », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  11. Lucile Malargé, « The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom sortira le 12 mai 2023 », sur Gamekult, (consulté le ).
  12. (en) Rebecca Cohen, « Nintendo cancels its livestream event in the UK before revealing the latest 'Legend of Zelda' video game's unfortunate title: 'Tears of the Kingdom' », sur Business Insider, (consulté le ).
  13. (en) Claire Jackson, « The Legend of Zelda: Tears Of The Kingdom Has Fans Convinced The Name Impacted The Nintendo Direct », sur Kotaku, (consulté le ).
  14. (en) « The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom’s new trailer shows us a Hyrule in chaos », sur polygon.com, (consulté le ).
  15. (en) « Everything new shown in Tuesday’s Legend of Zelda: Tears of the Kingdom trailer », sur polygon.com, (consulté le ).
  16. (en) Alice Newcome-Beill, « Zelda: Tears of the Kingdom Switch OLED pre-orders are live », sur Polygon, (consulté le ).
  17. Arthur Nicolle, « Le dernier trailer de Zelda Tears of the Kingdom est là : on vous dit tout ! », sur Journal du Geek, (consulté le ).
  18. « The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom leaks early », sur polygon.com, (consulté le ).
  19. (en) « Zelda: Tears of the Kingdom art book leaks », sur eurogamer.net, (consulté le ).
  20. (en) « The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom Review », sur gameinformer.com, .
  21. Chris Carter, « Review: The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom », sur destructoid.com, (consulté le ).
  22. (en) « The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom review - Hyrule reborn bigger and busier », sur eurogamer.net, .
  23. KiKiToes, « TEST Zelda Tears of the Kingdom : un nouveau chef-d'œuvre sur Switch (sans spoil) », sur gameblog.fr, (consulté le ).
  24. Kelma, « Test : The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom nous emmène au 7ème ciel », sur gamekult.com, (consulté le ).
  25. Steve Watts, « The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom Review », sur ign.com, (consulté le ).
  26. (en) « The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom review – "A rich, robust experience that builds on what came before" », sur gamesradar.com, .
  27. Tom Marks, « The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom Review », sur ign.com, (consulté le ).
  28. Anagund, « The Legend of Zelda Tears of the Kingdom : Vous n'êtes pas prêt... Notre test », sur jeuxvideo.com, (consulté le ).
  29. Alana Hagues, « The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom Review », sur nintendolife.com, (consulté le ).
  30. a et b (en) « The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom », sur Metacritic (consulté le ).
  31. (en) « The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom », sur OpenCritic (consulté le ).
  32. « 10 millions de copies de Zelda Tears of the Kingdom ont été vendues en 3 jours », sur IGN, (consulté le ).
  33. Maxime Claudel, « Zelda: Tears of the Kingdom explose les records de la saga de très, très, très, très loin », sur Numerama, (consulté le ).
  34. a et b « Résultats des Game Awards 2020 : Liste complète des gagnants, palmarès », sur Millenium, (consulté le ).
  35. a et b (en) Owen S. Good, « The Game Awards 2021: Everything you need to know », sur Polygon, (consulté le ).
  36. (en) Cian Maher, « Elden Ring is The Game Awards' most anticipated game for the second year in a row », sur USA Today, (consulté le ).
  37. a b et c (en) Logan Plant, « The Game Awards 2022 Winners: The Full List », sur IGN, (consulté le ).
  38. a et b Ayden_ (pseudonyme du journaliste), « Geoff Keighley révèle les nommés aux Game Awards 2023 et le choix va être très difficile ! Il y a du lourd ! » Accès libre, sur jeuxvideo.com, (consulté le ).
  39. a et b MuchBaguette, « Game Awards 2023 : découvrez le jeu de l'année et tous les gagnants de toutes les catégories de l'événement jeu vidéo qu'il ne fallait pas manquer » Accès libre, sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  40. a et b (en) Marcus Stewart, « Every Winner At The 20th BAFTA Games Awards » Accès libre, sur Game Informer, (consulté le ).
  41. Chris Moyse, « Golden Joystick 2021 nominees include Deathloop, Resident Evil, Returnal, and more » [archive du ], sur Destructoid (consulté le ).
  42. Ali Jones, « Time is running out to cast your vote in the Golden Joystick Awards 2022 » [archive du ], sur GamesRadar+, (consulté le ).
  43. Taylor Lyles, « gamescom Award Winners Announced, Little Nightmares 3 Takes Top Award » [archive du ], sur IGN, (consulté le ).
  44. Kite Stenbuck, « Nintendo Affiliated Entities Dominated CEDEC Awards 2023 » [archive du ], sur Siliconera, (consulté le ).
  45. Iain Harris, « Just one week left to vote for The Golden Joystick Awards 2023 – here are the nominees in full » [archive du ], sur GamesRadar+, (consulté le ).
  46. Jason England, « Golden Joystick Awards 2023 — vote now for Ultimate Game of the Year » [archive du ], sur Tom's Guide, (consulté le ).
  47. (en) Marcus Stewart, « Here Are The Nominees For The 20th Annual BAFTA Games Awards » Accès libre, sur Game Informer, (consulté le ).
  48. (en) Rédaction de Game Informer, « The Top 10 Games On Switch » Accès libre, sur Game Informer, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :