Aller au contenu

The Ladder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Ladder

Album de Yes
Sortie
Enregistré Février–
Armoury Studios, Vancouver
Durée 60:19
Genre Rock progressif
Producteur Bruce Fairbairn (†)
Label Eagle Records, Beyond Music

Albums de Yes

Singles

  1. Homeworld (The Ladder)
    Sortie : 1999
  2. Lightning Strike
    Sortie : 1999
  3. If Only You Knew
    Sortie : 2000
The Ladder
Compilation des critiques
PériodiqueNote
AllMusic 3/5 étoiles[1]
Sputnikmusic 3/5 étoiles[2]

The Ladder est le dix-huitième album studio de Yes, sorti le .

C'est le premier de deux albums du groupe avec six musiciens, avec la même formation, l'autre étant le live House of Yes: Live from House of Blues. Il s'est classé 36e au UK Albums Chart[3] et 99e au Billboard 200[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur cet album, Billy Sherwood délaisse les claviers pour se concentrer sur la guitare, puisque le claviériste russe Igor Khoroshev a officiellement rejoint le groupe, il est donc maintenant un membre à part entière de Yes. Le multiinstrumentiste canadien Randy Raine-Reusch (en), qui a joué avec Aerosmith sur leur album (Pump, 1989) ainsi que les Cranberries (To the Faithful Departed, 1996), participe également à l'enregistrement de l'album. Steve Howe joue le koto sur la chanson It Will Be a Good Day (The River), pendant l'introduction, vers le milieu et tout à la fin de la chanson. Il en joue aussi sur une pièce, Moss Garden, de l'album de son fils Dylan Howe Subterranean - New Designs on Bowie's Berlin sortit en 2007, qui reprend en version jazzy des chansons de David Bowie de l'époque de sa trilogie berlinoise.

Homeworld (The Ladder), le premier titre de l'album et le plus long, se rapporte au jeu Homeworld créé par Sierra Entertainment. Jon Anderson a écrit les paroles en fonction de l'histoire du jeu, dont la bande originale contient cette chanson. Pour la première fois, le groupe fait appel à une section de cuivres les Marguerita Horns, pour la chanson Lightning Strikes, comme Genesis l'avait fait avec les Phenix Horns pour deux chansons, Paperlate et No Reply at All. Et le piccolo au début de cette chanson emprunte la mélodie d'ouverture d'une chanson des Kinks, Phenomenal Cat de l'album The Kinks Are the Village Green Preservation Society. À noter que tous les membres du groupe participent aux chœurs sur l'album, incluant le batteur Alan White ainsi que le claviériste Igor Khoroshev.

The Messenger est un hommage à Bob Marley.

La chanson la plus courte de l'album, Can I?, est une relecture de We Have Heaven, parue en 1971 sur l'album Fragile.

Les sessions sont marquées par la mort du producteur de l'album Bruce Fairbairn. Celui-ci a été retrouvé mort par Jon Anderson et la gérante du studio dans sa maison de Vanconver durant la période de mixage de l'album. La cause de sa mort est inconnue.

Titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont écrites et composées par Jon Anderson, Steve Howe, Billy Sherwood, Chris Squire, Alan White et Igor Khoroshev.

NoTitreDurée
1.Homeworld (The Ladder)9:32
2.It Will Be a Good Day (The River)4:54
3.Lightning Strikes4:35
4.Can I?1:32
5.Face to Face5:02
6.If Only You Knew5:43
7.To Be Alive (Hep Yadda)5:07
8.Finally6:02
9.The Messenger5:13
10.New Language9:19
11.Nine Voices (Longwalker)3:21

Musiciens[modifier | modifier le code]

Musiciens additionnels[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Yes The Ladder Review », AllMusic (consulté le )
  2. (en) « Yes The Ladder Review », Sputnikmusic (consulté le )
  3. (en) « Yes Chart History », Official Charts (consulté le )
  4. (en) « Yes Chart History – Billboard 200 », Billboard (consulté le )