The Graveyard (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Graveyard.
The Graveyard
Image illustrative de l'article The Graveyard (jeu vidéo)

Développeur Tale of Tales
Distributeur Steam

Date de sortie
Genre Art game
Mode de jeu Solo uniquement
Plate-forme Windows, Mac OS, iOS, Android
Média Téléchargement
Contrôle Clavier et souris

The Graveyard est un jeu vidéo de type art game développé par les designers de Tale of Tales : Auriea Harvey et Michael Samyn, sur PC[1].

Déroulement du jeu[modifier | modifier le code]

Le personnage central du jeu est une vieille femme se promenant dans un cimetière. Elle est seule, une canne à la main et marche avec difficulté. Le joueur accompagne la vieille dame le long d'une allée du cimetière jusqu'à l'église au fond afin qu'elle puisse s'assoir et se reposer sur un banc[1].

Le jeu se conclut soit avec la mort de la femme, qui est possible[1] dans la version payante du jeu[2], soit avec son départ du cimetière[3].

The Graveyard est un jeu sans les éléments de gameplay habituels du jeu vidéo. Par exemple, il est impossible au joueur de découvrir les allées parallèles du cimetière. Cette conception minimaliste[4] a été voulue par les développeurs qui sentaient la "nécessiter d'abandonner certaines conventions (..) la présence d'énigmes ou de récompenses auraient diminué l'impact émotionnel du jeu"[2].

Nomination et influence[modifier | modifier le code]

Le jeu a été nommé dans la catégorie Innovation (Nuovo) Award lors de l'Independent Games Festival 2009[2] et a été cité comme une des sources d'inspiration par Richard Lemarchand de Naughty Dog pour le village tibétain du jeu Uncharted 2[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en-US) Chris Kohler, « The Graveyard's Ten-Minute Tale Of Death », WIRED,‎ (lire en ligne)
  2. a, b et c (en) Eric Caoili, « Now Android Gamers Can Die Alone In The Graveyard Too », sur Game Set Watch, (consulté le 30 décembre 2017)
  3. Les développeurs indiquent une volonté "ironique" du choix gratuit/payant, dans la continuité de ce que le jeu critique ou parodie des structures vidéoludiques traditionnelles : (en)Postmortem: Tale of Tales' The Graveyard, article de Michael Samyn, sur le site Gamasutra, 27 novembre 2008.
  4. (en-US) Scott Jon Siegel, « Check out indie art game 'The Graveyard' », Engadget,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Mathew Kumar, « IndieCade: Uncharted 's Unlikely Indie Inspirations », Gamasutra,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]