The Gentlemen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Gentlemen

Titre québécois Les Gentlemen
Réalisation Guy Ritchie
Scénario Guy Ritchie
Musique Christopher Benstead
Acteurs principaux
Sociétés de production Miramax
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Comédie, action, film de gangsters
Durée 113 minutes
Sortie 2020

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Gentlemen ou Les Gentlemen au Québec[1] est un film américano-britannique réalisé par Guy Ritchie et sorti en 2020.

Le film reçoit globalement un bon accueil de la part de la presse, qui plébiscite le retour de Guy Ritchie au style de ses débuts : Arnaques, Crimes et Botanique (1998) et Snatch : Tu braques ou tu raques (2000). Le film est par ailleurs un bon succès commercial.

Une série télévisée du même nom sera diffusée courant 2024 sur Netflix.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'Américain Mickey Pearson est devenu un important baron de la drogue à Londres. Il a bâti une solide « entreprise », implantée dans tout le Royaume-Uni. Après plusieurs années dans le « business » de la marijuana, il évoque plus ou moins la possibilité de se retirer. Cela va mettre la ville en ébullition : chantages, complots, trahisons, corruption et enlèvements. De nombreuses personnes vont tenter de convaincre Mickey pour devenir propriétaires de ses affaires très lucratives.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Mickey Pearson se rend dans un bar, où il appelle son épouse. Mais cette dernière est rejointe par un homme inconnu, tandis qu'un homme arrive derrière lui pour le tuer. Un coup de feu est tiré et un homme est mort.

Quelques jours plus tard, l'homme de main de Mickey, Raymond, reçoit la visite de Fletcher (qui est rentré par effraction), détective privé engagé par le rédacteur en chef Big Dave (que Mickey avait auparavant humilié lors d'une soirée mondaine) pour le faire chanter (avec preuves à l'appui) contre de l'argent. Fletcher passe ainsi la soirée à raconter à Raymond le scénario d'un film qu'il veut faire d'après cette histoire. Le « film » de Fletcher commence ainsi.

L'Américain Mickey Pearson est devenu un important baron de la drogue à Londres. Il a bâti une solide « entreprise », implantée dans tout le Royaume-Uni. Après plusieurs années dans le « business » de la marijuana, il évoque plus ou moins la possibilité de se retirer. Il envisage de vendre son empire pour 400 millions au milliardaire Mathew Berger, à qui il dévoile les secrets de sa réussite : il cultive en sous-sol sur des terrains appartenant aux lords à qui il paie l'entretien de leurs domaines. Mais la femme de Mickey, Rosalind, qui gère aussi les affaires de son mari, est inquiète des conséquences de cette vente.

Un jour, un ambitieux gangster asiatique surnommé Œil Sec travaillant pour le vieux chef de la Triade Lord George, qu'il trahit en agissant dans son dos, offre à Rosalind Pierson des pièces automobiles dans le but de rencontrer son mari afin de lui faire une offre de rachat de son entreprise. Mickey, très vexé par l'attitude d'Œil Sec qui est ainsi passé par sa femme pour le rencontrer, refuse. Fletcher profite de cette scène pour rajouter une touche de violence dans son histoire qu'il raconte à Raymond. Mais après le rendez-vous avec Œil Sec, une des cultures de Mickey (celle qu'il avait fait visiter à Mathew) est braquée par des jeunes boxeurs. Ces derniers, qui ont volé la marchandise, publient sur les réseaux sociaux la vidéo de leur exploit.

Alors que la nouvelle du braquage se répand rapidement dans le milieu, Mickey est contacté par l'un de ses Lords, Pressfield, pour qu'il retrouve sa fille Laura, chanteuse toxicomane, que Big Dave passe son temps à dénigrer dans la presse (dans le but d'atteindre Mickey). Raymond, chargé de cette tâche, retrouve Laura avec d'autres jeunes toxicomanes dans un quartier dangereux de Londres. Mais l'intervention est tendue (Raymond ne supportant pas les junkies) et l'un d'entre eux (d'origine russe) tombe de l'immeuble et la scène est filmée par les jeunes du quartier. Raymond et ses hommes doivent les pourchasser pour récupérer les téléphones (avec difficulté) et quittent le quartier avec Laura. Malheureusement pour eux, Fletcher a photographié toute la scène et montre les photos à Raymond lors de sa narration. À ce moment-là, le cadavre du jeune Russe, qui était caché dans le congélateur de Raymond, est déplacé par ses hommes sous les yeux de Fletcher qui n'y voit aucun problème.

Plus tard, l'entraîneur des boxeurs, ayant appris avec horreur que ses protégés ont braqué la ferme de Mickey Pierson, rencontre Raymond pour s'excuser et se mettre à son service pour épargner ses boxeurs. Pour commencer, il lui livre le Chinois qui a renseigné les jeunes sur la ferme de Mickey, qui avoue travailler pour Œil Sec avant de se suicider. Mickey décide de rendre une visite d'avertissement à Lord George en empoisonnant son thé et fait brûler ses cuisines pour l'obliger à recadrer son bras droit. Lord George comprend qu'Œil Sec le trahit, mais il se fait assassiner par ce dernier qui le remplace à la tête de la Triade. Pendant ce temps-là, Laura Pressfield meurt d'une overdose chez ses parents.

Toujours dans sa narration, Fletcher a surpris une conversation entre Œil Sec et Mathew qu'il restitue à Raymond : ces deux hommes sont en réalité associés dans le rachat et le sabotage de l'affaire de Michael. Plus tard, un tueur se rend au bar du début du film pour tuer Mickey, pendant qu'Œil Sec se rend au bureau de sa femme. Raymond tue le tueur dans le bar et fonce avec Mickey pour sauver sa femme des griffes d'Œil Sec. Ce dernier entreprend de la violer, mais elle est sauvée in extremis par son mari qui le tue.

Le soir, Fletcher termine sa narration à Raymond et explique que Mathew voulait s'associer à Œil Sec pour l'avoir comme bras droit dans la gestion de l'affaire, à condition que ce dernier sabote (en faisant braquer une ferme de Mickey) dans le but de réduire son prix de rachat. Mais après la mort de Lord George, Œil Sec rompt l'association pour gérer seul l'affaire de Mickey qu'il comptait reprendre de force. Une fois sa narration terminée, Fletcher laisse à Raymond trois jours pour lui verser 20 millions de livres sous peine de rendre son scénario public, avant de s'en aller. Mais Raymond n'est pas né de la dernière pluie…

Le lendemain, Big Dave est kidnappé et drogué par les boxeurs. Le matin suivant, le coach lui montre la vidéo d'une performance zoophile de la veille en lui demandant de laisser Mickey tranquille. Après cela, Raymond, satisfait de son travail, le charge d'un dernier travail avant de l'acquitter de sa dette. Le lendemain, Mathew retrouve Mickey dans son usine afin de finaliser l'achat. Celui-ci annonce qu'en raison des derniers événements, le prix d'achat a baissé à 130 millions (contre 400 à l'origine). Mais Mickey, le tenant pour responsable de la réaction en chaîne, décide de ne plus vendre son affaire et l'oblige à payer, tant financièrement que physiquement, en l'enfermant dans le congélateur pour réparer les dégâts commis durant toute l'histoire.

Pendant ce temps, Fletcher revient chez Raymond où il le retrouve, ainsi que le coach, pour récupérer l'argent. Mais il découvre que Raymond l'avait démasqué depuis longtemps et qu'il s'est servi de sa présence l'autre soir quand il racontait son scénario pour le pister et charger l'entraîneur de récupérer ses polices d'assurances avec les preuves du chantage. Alors que le coach fait ses adieux à Raymond, sa dette acquittée, Fletcher avoue qu'il avait renseigné un puissant homme d'affaires russe chagriné par la perte de son fils (qui était tombé d'un immeuble au milieu du film) en espérant être payé après l'assassinat de Mickey. Mais à la suite de l'échec de la tentative d'assassinat dans le bar par les hommes du Russe, Fletcher s'est tourné vers Raymond pour le faire chanter. Malheureusement, au moment de ces révélations, les hommes du Russe arrivent dans la propriété de Raymond, tandis que Mickey, qui vient de monter dans sa voiture à la sortie de l'usine, est tenu en joue par d'autres tueurs. Mais les boxeurs qui décident de s'en prendre à Mickey tirent sur la voiture tuant les Russes à bord, tandis que le coach, prévenu de la nouvelle bêtise de ses protégés, descend les Russes chez Raymond, pendant que Fletcher prend la fuite et que Mickey disparaît de la voiture.

Plus tard, Fletcher tente de vendre son histoire qu'il raconte au studio Miramax en ajoutant qu'à la fin, il faut une suite. Mais il est capturé à la sortie du studio par Raymond. Apprenant la nouvelle, les époux Pearson, apaisés, sont à nouveau les rois de cette jungle sans l'ombre d'un doute.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[5] et AlloDoublage[6]  Source et légende : version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[7]

Production[modifier | modifier le code]

L'acteur anglais Hugh Grant retrouve Guy Ritchie, qui l'avait dirigé dans Agents très spéciaux : Code UNCLE.

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

En , il est annoncé que Guy Ritchie va écrire et réaliser Toff Guys, un nouveau long métrage dans la veine de ses deux premiers films, Arnaques, Crimes et Botanique (1998) et Snatch : Tu braques ou tu raques (2000). Le projet est confirmé lors du festival de Cannes 2018, où Miramax acquiert les droits de distribution[8],[9]. Le tournage est alors annoncé pour [10].

En , il est annoncé que le film s'intitule désormais Bush[11]. Il est aussi révélé que STX Entertainment distribuera finalement le film aux États-Unis et Miramax dans le reste du monde[12]. Quelques mois plus tard, le titre change à nouveau avec The Gentlemen[13].

En mars 2021, alors qu'un projet de spin-off est évoqué pour la télévision, Guy Ritchie révèle qu'il avait initialement développé le projet comme une série télévisée, avant de le transposer en film[14].

Attribution des rôles[modifier | modifier le code]

En , Matthew McConaughey, Kate Beckinsale, Henry Golding et Hugh Grant sont annoncés[15],[16]. Ils sont rejoints par Jeremy Strong, Jason Wong et Colin Farrell le mois suivant. Michelle Dockery remplace finalement Kate Beckinsale[17],[18],[19]. En , Lyne Renée rejoint elle aussi la distribution[20].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute en [21]. Il a notamment lieu à Londres (Shepherd's Bush, Emirates Stadium, ...) et ses environs (West London Film Studios (en) à Hayes, Longcross Studios[22].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Notation des critiques
Score cumulé
SiteNote
Metacritic 51/100
Rotten Tomatoes 75 %
Allociné 3.5 étoiles sur 5[23]
Compilation des critiques
PériodiqueNote
GQ 4.0 étoiles sur 5[24]
L'Obs 2.0 étoiles sur 5[25]

Le film reçoit des critiques globalement positives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 75 % d'opinions favorables pour 276 critiques et une note moyenne de 6,46/10[26]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 51/100 pour 44 critiques[27]. Sur Allociné le film obtient une moyenne de 3,5/5 pour 33 critiques presse compilées[23].

GQ a bien aimé le film : « Humour débile, gangsters chics, trafic de beuh et grosses bastons... Dans The Gentlemen, le réalisateur britannique Guy Ritchie renoue avec ses vieilles ficelles. Et c’est toujours aussi cool. »[28]

L'Obs n'est pas totalement conquis : « malgré ses qualités, le film peine à se démarquer et à renouveler le genre. »[29]

Par rapport au public, le film obtient la note moyenne de 7,2/10 sur SensCritique, basée sur plus de 9 000 retours[30].

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film sort aux États-Unis le dans 2 100 salles. Pour son premier week-end d'exploitation américaine, il enregistre 11 030 000 $ de recette et se classe 4e[31].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
36 471 795 $[32]
Drapeau de la France France 630 925 entrées[33]
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 15 850 293 $[34]

Monde Total mondial 115 171 795 $[32]

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

Lorsque Fletcher rencontre un producteur de Miramax pour lui vendre son idée de scénario, on peut voir dans le bureau du producteur une affiche du film Agents très spéciaux : Code UNCLE, également réalisé par Guy Ritchie. Fletcher s'amuse en disant qu'on peut également faire des suites[35].

Lorsque Michael se rend dans un pub, on peut voir un camion de la Gritchie Brewery. La brasserie Gritchie Brewing Company appartient au réalisateur Guy Ritchie[36].

Tom Wu incarne ici un personnage nommé Lord George. Il jouait le rôle de George dans Le Roi Arthur : La Légende d'Excalibur (2017) et celui de Lord John dans Revolver (2005), également mis en scène par Guy Ritchie[36].

Série télévisée[modifier | modifier le code]

En octobre 2020, il est annoncé que Miramax développe une série dérivée du film avec la participation de Guy Ritchie[37]. En mars 2022, il est révélé que Netflix est intéressé par le projet[38],[39].

En novembre 2022, Netflix a officiellement commandé la série avec Theo James dans le rôle principal. Vinnie Jones, Kaya Scodelario, Giancarlo Esposito, Daniel Ings, Joely Richardson ou encore Peter Serafinowicz rejoignent ensuite la distribution[40],[41].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Gentlemen - Cinoche.com
  2. « Weekend Box Office: Guy Ritchie’s ‘The Gentlemen’ Beats Latest Horror Dud », IndieWire, (consulté le )
  3. (en) Release infos sur l’Internet Movie Database
  4. (en) Parental guide sur l’Internet Movie Database
  5. « Fiche de doublage français du film », sur RS Doublage (consulté le ).
  6. « Fiche de doublage français du film », sur AlloDoublage (consulté le ).
  7. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage Québec (consulté le ).
  8. (en) Mike Fleming Jr, « Guy Ritchie Returns To ‘Lock, Stock’ & ‘Snatch’ Turf With ‘Toff Guys’ – Cannes », sur Deadline.com,
  9. (en) Mike Fleming Jr, « Freshly Recapitalized Miramax Lands $30M+ World Rights Deal For Guy Ritchie’s ‘Toff Guys’ », sur Deadline.com,
  10. (en) Christopher Marc, « Guy Ritchie’s Gangster Flick ‘Toff Guys’ Could Have Cameras Rolling By Next Month », sur thegww.com,
  11. (en) Randall Colburn, « Ugh, Guy Ritchie's Toff Guys isn't called Toff Guys anymore », sur The A.V. Club, (consulté le )
  12. (en) Andreas Wiseman, « STX Punches For Guy Ritchie Crime-Comedy ‘Bush’ In Splashy $7M Deal, EFM 2019’s Biggest », sur Deadline.com, (consulté le )
  13. (en) « ‘The Gentlemen’ First Look: Guy Ritchie Will Return to His ‘Vintage’ Roots After ‘Aladdin’ », sur Indiewire, (consulté le )
  14. Vincent Formica, « The Gentlemen sur CANAL+ : Guy Ritchie développe une série adaptée de son film », sur Allociné, (consulté le )
  15. (en) Justin Kroll, « Matthew McConaughey, Kate Beckinsale, Henry Golding to Star in Guy Ritchie’s ‘Toff Guys’ (EXCLUSIVE) », sur variety.com,
  16. (en) Anthony D'Alessandro, « Hugh Grant Joins Guy Ritchie’s ‘Toff Guys’ Gang », sur Deadline.com,
  17. (en) Anthony D'Alessandro, « Jeremy Strong To Play Pot Kingpin In Guy Ritchie’s ‘Toff Guys’ Gangster Pic », sur Deadline.com,
  18. (en) Anthony D'Alessandro, « Guy Ritchie’s ‘Toff Guys’ Adds Jason Wong », sur Deadline.com,
  19. (en) Borys Kit, « Colin Farrell Joins Matthew McConaughey in Guy Ritchie's 'Toff Guys' (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter,
  20. (en) Anthony D'Alessandro, « Guy Ritchie’s ‘Toff Guys’ Taps Lyne Renee », sur Deadline.com, (consulté le )
  21. (en) Nia Daniels, « Guy Ritchie movie starts London filming », sur The Knowledge Online, (consulté le )
  22. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  23. a et b « The Gentlement - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le )
  24. « The Gentlemen : Retour aux bases pour Guy Ritchie », gqmagazine.fr
  25. « « Cuban Network », « Revenir », « Un jour si blanc »… les films à voir (ou pas) cette semaine », nouvelobs.com
  26. (en) « The Gentlemen », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le )
  27. (en) « The Gentlemen Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le )
  28. « The Gentlemen : Retour aux bases pour Guy Ritchie », sur GQ France (consulté le )
  29. « « The Gentlemen », « #JeSuisLà », « le Voyage du Dr Dolittle »… Les films à voir (ou pas) cette semaine »
  30. SensCritique
  31. (en) Anthony D'Alessandro, « ‘Bad Boys For Life’ & ‘1917’ Shooting Past $100M; ‘The Gentlemen’ Eyes $10M+ – Midday Box Office », sur Deadline.com, (consulté le )
  32. a et b (en) « The Gentlemen », sur Box Office Mojo (consulté le )
  33. « The Gentlemen », sur JPBox-Office (consulté le ).
  34. (en) « The Gentlemen - United Kingdom box-office », sur Box Office Mojo (consulté le )
  35. « The Gentlemen : ce clin-d'œil de Guy Ritchie... à lui-même », sur Allociné, (consulté le )
  36. a et b (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  37. (en) Nellie Andreeva, « 'The Gentlemen' TV Series Based On Guy Ritchie's Movie In Works At Miramax With Ritchie Writing & Directing » [archive du ], sur Deadline, (consulté le )
  38. (en) Nellie Andreeva, « 'The Gentlemen': Guy Ritchie TV Series Based On His Film From Miramax TV Eyes Netflix Greenlight », Deadline Hollywood, (consulté le )
  39. (en) Erick Massoto, « 'The Gentlemen' Series: Netflix in Negotiations for TV Sequel to Guy Ritchie Film », Collider, (consulté le )
  40. (en) Joe Otterson, « 'The Gentlemen' Series Followup From Guy Ritchie Ordered at Netflix, Theo James to Star », Variety, (consulté le )
  41. (en) Rosy Cordero, « Vinnie Jones, Kaya Scodelario & Giancarlo Esposito Among 6 Cast In Guy Ritchie's Netflix Series 'The Gentlemen' », Deadline Hollywood,

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]