The Gathering Storm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

The Gathering Storm
Auteur Robert Jordan
Brandon Sanderson
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Roman
Fantasy
Version originale
Langue Anglais américain
Titre The Gathering Storm
Éditeur Tor Books
Lieu de parution New York
Date de parution
ISBN 0-7653-0230-6
Version française
Série La Roue du temps
Chronologie

The Gathering Storm est le douzième volume de la série La Roue du temps de l'écrivain américain Robert Jordan. Le décès en 2007 de l'auteur l'a laissé inachevé. Sa femme, Harriet McDougal, et son éditeur ont choisi Brandon Sanderson pour poursuivre son œuvre.

La version originale américaine a été publiée le par Tor Books aux États-Unis et par Orbit au Royaume-Uni.

Ce livre n'a pas été traduit en français. Bragelonne a annoncé en 2011 avoir reprit les droits pour publier l’œuvre selon la tomaison originale et avec une nouvelle traduction[1]. L'éditeur a publié le premier volume, L'Œil du monde, en 2012.

Écriture et publication[modifier | modifier le code]

L'auteur a annoncé en 2006 être atteint d'une maladie rare qui réduirait son espérance de vie à une moyenne de quatre ans[2], [3]. La série devait se finir en un seul volume titré A Memory of Light, sa mort en 2007 l'a laissé inachevé[4]. Cependant sa femme a annoncé qu'il avait laissé suffisamment de notes et d'informations sur la fin de l'histoire pour permettre sa publication. Brandon Sanderson a été choisi pour le terminer[5]. La longueur du livre décida l'éditeur à le découper en trois volumes : The Gathering Storm, Towers of Midnight et A Memory of Light[6].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Rand al'Thor lutte pour unir un réseau morcelé de royaumes et d'alliances en préparation de la Dernière Bataille, tandis que ses alliés observent en terreur l'ombre qui semble grandir à l'intérieur même du Dragon Réincarné lui-même. Egwene al'Vere est une captive de la Tour Blanche et sujette aux lubies de sa tyrannique dirigeante. Elle travaille à tenir unies les disparates factions des Aes Sedai, alors que les jours s'écoulent vers une attaque des Seanchans, qu'elle savait, imminente. Son combat prouvera le courage des Aes Sedai, et son conflit décidera du futur de la Tour Blanche et possiblement du monde lui-même.

Résumé[modifier | modifier le code]

Ce volume nous dévoile la suite du siège de Tar Valon par les Aes Sedai rebelles, menés par la captive Egwene al'Vere. Après avoir aidé à repousser une attaque des Seanchans (au cours de laquelle Elaida est capturée), elle est élue Amyrlin par les Aes Sedai loyalistes et peut enfin commencer à rebâtir la Tour Blanche. Elaida se réveille pour se rendre compte qu'elle a été capturée par les Seanchans (dont elle ne croyait pas qu'ils existaient) et qu'elle porte un A'dam.

De son côté, Rand se trouve à Bandar Eban, en Arad Doman, où il essaye d'instaurer la paix et de préparer le pays à la Dernière Bataille. Cependant, les troubles dans la région ne facilitent pas sa tâche d'autant plus qu'il sombre de plus en plus dans la folie et la paranoïa et que la nourriture envoyée pour nourrir la population affamée pourrit de plus en plus vite. Il se retrouve de plus enchaîné par un A'dam créé pour les hommes par Semirhage, et Rand canalise alors le Vrai Pouvoir, une source d'énergie hautement néfaste qui émane du Ténébreux grâce à laquelle il parvient à détruire Semirhage. Après avoir trouvé le palais (ex-forteresse) où se cachait Graendal, il se rend sur place accompagné de Elmindreda Farshaw (Min) et de Nynaeve et le détruit en utilisant le Malefeu, tuant par la même tous les occupants.

Dans la Tour Blanche, Verin Mathwin, de l'Ajah Brune, révèle qu'elle fait partie de l'Ajah Noire et confie à Egwene un livre qui révèle les noms de tous les membres de cette Ajah dévoués au Ténébreux qu'elle a pu identifier, leur contacts et structures avant de mourir. Ce n'est qu'en se suicidant qu'elle a pu passer outre les serments qu'elle avait prêtées en intégrant l'Ajah Noire. En effet, l'un de ces serments fait qu'elle ne peut les trahir jusqu'à l'heure de sa mort et pour pouvoir informer Egwene, elle a bu du poison.

Grâce aux informations fournies par Verin, Egwene arrive à attraper cinquante des sœurs de l'Ajah Noire appartenant aux Aes Sedai rebelles (vingt arrivant à s'échapper) et n'arrivera à attraper que quelques-unes de celles étant dans la Tour Blanche (soixante ayant réussies à s'échapper).

Notes et références[modifier | modifier le code]