The Forest (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir The Forest.

The Forest
Image illustrative de l'article The Forest (jeu vidéo)

Éditeur Endnight Games
Développeur Endnight Games
Concepteur Ben Falcone
Musique Gabe Castro

Date de sortie Windows

PlayStation 4
Genre Survie
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :

The Forest est un jeu vidéo de survie développé et édité par Endnight Games. Le jeu se déroule sur une péninsule isolée et boisée où le personnage joueur Eric Leblanc et son fils Timmy sont les survivants d'un crash d'avion. Le jeu propose un gameplay non-linéaire dans un monde ouvert exploré à partir d'une vue à la première personne, sans aucune mission ou quête, donnant ainsi au joueur davantage d'autonomie quant aux moyens de sa survie. Le jeu est sorti en accès anticipé sur Windows en Mai 2014, et la version finale est sortie en avril 2018. Il est également édité pour la PlayStation 4 (date de sortie 6 novembre 2018)

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Dans The Forest le joueur doit survivre dans une forêt située sur une péninsule après un crash d'avion, après qu'un cannibale soit venu kidnapper le fils du joueur. Le joueur doit survivre en créant un abri, des armes, et des outils utiles à la survie. L'île est peuplée de diverses créatures dont une tribu de cannibales mutants qui vivent dans des villages et dans des grottes souterraines. Bien qu'ils ne soient pas nécessairement hostiles envers le joueurs, ils se montrent souvent agressifs, surtout la nuit. Les développeurs ont voulu que le joueur s'interroge et se demande qui de la tribu ou du joueur étaient les véritables cannibales de l'île. Lors du premier contact entre le joueur et la tribu par exemple, les cannibales peuvent hésiter à l'attaquer, l'observer et essayer de communiquer avec lui à travers des effigies, tout en envoyant des patrouilles autour de son camp de base. Au cours d'un combat les cannibales chercheront à se protéger mutuellement, à encercler le joueur, à se mettre à couvert, à évacuer leurs blessés, ils prennent des décisions tactiques , gardent leurs distances, ne s'aventurent pas trop loin en territoire inconnu et peuvent parfois se rendre. Ils sont également effrayés par le feu et renonceront parfois à s'approcher du joueur s'il y a un feu de camp ou une torche à proximité. Bien qu'il n'y ait pas de missions, le jeu dispose d'une fin optionnelle. [1] Lors de l'exploration des grottes souterraines le joueur pourra rencontrer des créatures mutantes ou des nourrissons difformes. Un cycle jour/nuit rythme le jeu, il permet au joueur de construire des abris, de collecter des ressources afin de se préparer à repousser les attaques des créatures durant la nuit.

Intrigue[modifier | modifier le code]

Au début du jeu Eric Leblanc et son fils Timmy Leblanc se trouvent assis dans un avion qui s'écrase subitement sur une péninsule boisée. Le joueur et son fils survivent à l'accident mais le joueur assiste impuissant à la capture de son fils par un inconnu couvert de peintures de guerre rouges. Ainsi, le joueur ne doit pas seulement assurer sa survie mais également partir à la recherche de son fils. Il pourra trouver des indices dans la forêt, en surface, qui l'aideront à retrouver son fils cependant la plus grande partie de l'histoire se déroule dans des grottes souterraines.

Le joueur finira par découvrir un laboratoire souterrain abandonné, où l'on menait des recherches sur un artéfact capable de ramener les morts à la vie, grâce au sacrifice d'un enfant. Le joueur découvre que le ravisseur de son fils désirait le sacrifier afin de ressusciter sa fille. Celle-ci s'est néanmoins transformée en mutante cannibale à l'image des autres créatures qui peuplent la péninsule. Le joueur devra l'affronter et la tuer ; il essaiera ensuite d'utiliser son corps pour ranimer son fils, en vain puisque le processus requiert le sacrifice d'un être vivant. En explorant le laboratoire, le joueur tombera sur un deuxième artéfact, capable de faire s'écraser les avions à proximité, il s'agit de la cause du crash initial. Le joueur tentera d'utiliser cet artéfact pour provoquer un autre crash d'avion qui lui permettra de sacrifier une vie pour ranimer son fils. 

Un an plus tard, le joueur et son fils ont apparemment été sauvés, et ils sont invités sur un talk-show pour faire la promotion d'un livre que le joueur a écrit, relatant son expérience. Cependant, durant l'émission, le fils du joueur s'effondre et commence à avoir une crise d'épilepsie, il s'agit du début d'une mutation, similaire à celle de la jeune fille rencontrée sur l'île. La scène reprend une dizaine d'années plus tard on y retrouve Timmy a New York devenu alcoolique et obsédé par l'île mystérieuse. Durand les derniers moment de la cinématique on le voit se transformant peu à peu comme la jeune fille que son père avait tué une dizaine d'années auparavant pour le sauver. Le jeu propose deux fins : soit le joueur utilise l'artéfact pour sauver son fils, sacrifiant les passagers de l'avion mais exposant la mutation de son fils à la vue du monde lors de son passage sur le talk-show, soit le joueur sauve la vie des passagers en abandonnant son fils sur l'île.

Développement[modifier | modifier le code]

The Forest a été inspiré par des films culte tels que The Descent et Cannibal Holocaust et les jeux vidéo comme Don't Starve,[2] et a été plébiscité sur Steam Greenlight en 2013.[3] Les développeurs d'Endnight Games précisent que Disney entre autres a été une source d'inspiration pour le jeu, expliquant qu'ils ne souhaitaient pas rendre le jeu totalement sombre et déprimant."[4] Le jeu est conçu pour être compatible avec l'Oculus Rift, un casque de réalité virtuelle.[5] Après l'ajout d'un mode co-op au cours du développement, l'équipe a déclaré qu'ils souhaitaient que le jeu se démarque des autres jeux de type MMORPG, tels que DayZ et Rust.

L'équipe de développement a une expérience dans les effets visuels au cinéma, ils ont notamment travaillé sur des films tels que The Amazing Spider-Man 2 et Tron: l'Héritage. Le jeu a été initialement développé à l'aide du moteur de jeu Unity 4,[6] il a ensuite bénéficié d'Unity 5 à partir de la mise jour d'avril 2015.[7] Disponible ultérieurement en accès anticipé, le jeu a été finalisé pour Windows le 30 avril 2018, et est également disponible pour la PlayStation 4 à partir du 6 novembre 2018[8],[9].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Canard PC (FR) 8/10[10]
Presse numérique
Média Note
Gameblog (FR) 8/10[11]
Jeuxvideo.com (FR) 17/20[12]

Le jeu a reçu un accueil favorable lorsqu'il était en accès anticipé[13],[14]. En date du 5 novembre 2018, le jeu s'est vendu à 5,3 millions d'exemplaires[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jeffrey Matulef, « Ambitious open-world horror game The Forest detailed », Eurogamer, (consulté le 27 janvier 2014)
  2. Jeffrey Matulef, « First-person open-world survival horror game The Forest looks brilliant », Eurogamer, sur Eurogamer, (consulté le 27 janvier 2014)
  3. Phil Savage, « The Forest trailer shows continued survival, panicked combat and questionable effigies », PC Gamer, sur PC Gamer, (consulté le 28 janvier 2014)
  4. John Robertson, « The Forest: survival, horror and the guilt of killing – interview », VG247, sur VG247, (consulté le 2 mars 2014)
  5. David Hinkle, « Explore virtual reality horror game The Forest in new screens », Joystiq, sur Joystiq, (consulté le 28 janvier 2014)
  6. Stephany Nunneley, « The Forest looks creepier with every set of screenshots released », VG247, sur VG247, (consulté le 26 mars 2014)
  7. « v0.16 Patch notes » [archive du ], sur The Forest official website, Endnight Games (consulté le 20 juillet 2016)
  8. Dishmink, « V1.0 », sur steamcommunity.com (consulté le 30 avril 2018)
  9. Sal Romano, « The Forest for PS4 launches November 6 », sur Gematsu (consulté le 29 août 2018)
  10. Izual, Test : The Forest - Cannibale masqué, 1er juin 2018, Canard PC n°382, p. 32-33.
  11. Camille Allard, « TEST de The Forest : Promenons-nous dans les bois pendant que le mutant n'y est pas », sur Gameblog, (consulté le 24 juin 2019)
  12. MalloDellic, The Forest : Quand la survie sait se raconter, 2 juin 2018, Jeuxvideo.com.
  13. Jeffrey Matulef, « First-person open-world survival horror game The Forest looks brilliant • Eurogamer.net », Eurogamer.net, sur Eurogamer.net, (consulté le 7 septembre 2014)
  14. « The Forest early look: scavenging and survival in a land of clever cannibals - PC Gamer », PC Gamer, sur PC Gamer (consulté le 7 septembre 2014)
  15. MalloDelic, « The Forest passe les 5 millions d'exemplaires vendus », Jeuxvideo.com, (consulté le 5 novembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]