The Finest Hours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Finest Hours
Description de cette image, également commentée ci-après
une partie du SS Pendleton en février 1952
Titre québécois Les Heures de gloire
Réalisation Craig Gillespie
Scénario Eric Johnson
Paul Tamasy
Scott Silver
Acteurs principaux
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Whitaker Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action
Durée 127 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Finest Hours ou Les Heures de gloire au Québec[1] est un film d'action américain réalisé par Craig Gillespie, sorti en 2016.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1952, une tempête près des côtes de Cap Cod provoque le naufrage des pétroliers SS Fort Mercer et SS Pendleton - ce dernier navire se brise en deux.

Trente-trois marins se retrouvent coincés dans la moitié arrière du pétrolier. Le chef machine, quelque peu contesté par les survivants, réussit à utiliser les machines du navires, encore en état, pour le diriger quelque peu. Le niveau d'eau montant dans les fonds de l'épave ne cesse de les inquiéter, jusqu'à ce qu'ils parviennent à échouer la moitié du navire sur un banc de sable.

De ce temps, des garde-côtes vont alors tenter une périlleuse opération de sauvetage.

Au poste des garde-côtes, ne reste qu'un jeune homme peu considéré par ses collègues. Apprenant le naufrage, il constitue un petit équipage et malgré le danger, tente de sortir. Utilisant un petit canot, ils doivent en effet franchir une barre particulièrement violente, avant de retrouver l'épave. Constatant qu'il y a encore des naufragés à bord, ils entament l'approche puis le sauvetage en veillant à rester en haut des vagues quand les matelots descendent le long de la coque sur un filet.

Malgré la surcharge du canot, les garde-côtes reviennent au port avec trente-deux naufragés.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[4] et AlloDoublage[5] ; version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[6]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

The Finest Hours s'inspire d'une histoire vraie qui a eu lieu le 18 février 1952. Les scénaristes Paul Tamasy, Scott Silver et Eric Johnson, se sont basés sur le roman The Finest Hours: The True Story of the U.S. Coast Guard's Most Daring Sea Rescue de Michael J. Tougias et Casey Sherman publié en 2009. Ils se sont également servis d'interviews de survivants de cette catastrophe[7].

En mai 2013, Robert Schwentke est engagé comme réalisateur, mais il quittera finalement le poste pour mettre en scène Divergente 2 : L'Insurrection. Il est alors remplacé par Craig Gillespie[7].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute en à Quincy dans le sud-est du Massachusetts, où des décors sont construits dans le chantier naval. Un immense bassin de plus de 3 000 m³ d’eau et mesurant 25 mètres sur 33 y a été construit pour filmer certaines scènes en mer. Environ 70 % des scènes se déroulant en mer ont été réalisées dans ce bassin[7].

Des scènes sont ensuite tournées le long de la côte au sud de Boston, notamment à Marshfield, Duxbury, Cohasset et Norwell. Le tournage s'est achevé quatre mois plus tard à Cap Cod, à Chatham[7],[8].

Accueil[modifier | modifier le code]

Sorties internationales[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Rotten Tomatoes lui attribue un score de 63 %

En France, pour Télérama, Frédéric Strauss écrit que "cette histoire vraie inspire un film rétro en diable, qui célèbre le courage, la camaraderie et l'amour fidèle. Curieusement, et par-delà la naïveté, ça marche".

Box Office[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Titre québécois : https://www.youtube.com/watch?v=LCxXltUTig4
  2. (en) « Dates de sortie », sur IMDb.com (consulté le 2 novembre 2014)
  3. (en) Debbie Emery, « Chris Pine, Casey Affleck, Eric Bana Honor US Coast Guard at ‘Finest Hours’ Premiere », sur The Wrap, (consulté le 25 mai 2016)
  4. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage, (consulté le 15 janvier 2016) [m-à-j].
  5. « fiche du doublage français du film », sur AlloDoublage (consulté le 2 avril 2016)
  6. « fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca (consulté le 30 mars 2016)
  7. a, b, c et d (en) Secrets de tournage - Allociné.fr
  8. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  9. http://cinema.jeuxactu.com/news-cinema-les-plus-gros-flops-de-2016-au-cinema-28380.htm

Liens externes[modifier | modifier le code]