The Exploited

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Exploited
Description de cette image, également commentée ci-après

Wattie Buchan sur scène.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Punk hardcore, thrash metal, crossover thrash, oi!
Années actives Depuis 1979
Labels Nuclear Blast, Secret Records, Rough Justice, Captain Oi! Records
Site officiel www.the-exploited.net
Composition du groupe
Membres Wattie Buchan
Irish Rob
Wullie Buchan
Robbie « Steed » Davidson
Anciens membres Big John Duncan
Dru Stix
Gary McCormack
Terry Buchan
Matt McGuire

The Exploited est un groupe de punk rock britannique, originaire d'Édimbourg, en Écosse. Depuis la fin des années 1980, le groupe incorpore des éléments de thrash metal à sa musique.

Biographie[modifier | modifier le code]

1979–1989[modifier | modifier le code]

La brutalité et la vitesse des morceaux font de ce groupe une des influences du mouvement thrash, en inspirant Anthrax, Nuclear Assault, entre autres. The Exploited s'inspire du punk des années 1970 des Sex Pistols[1].

Au début des années 1980, The Exploited devient un des groupes de référence du punk. En 1981, le groupe sort son tout premier album Punk's Not Dead qui monte à la 20e place des charts en Angleterre[2]. Quelques hymnes importants apparaissent sur ce LP. Par exemple : Cops Car, I Believe in Anarchy, et le très célèbre Sex and Violence qui sera très fréquemment repris en chœur par le public pendant leurs concerts. Le single Dogs of War, atteint la 63e place des classements nationaux[3],[2],[4].

En 1982 sort Troops of Tomorrow dont la couverture est apocalyptique. Les morceaux sont courts mais efficaces. Riffs nerveux, rythmes urgents, critiques acides des institutions politiques. Le morceau qui donne son titre à l'album est une reprise des Vibrators. L'année suivante, en 1983, le groupe récidive avec Let's Start a War. Thatcher et ses initiatives politiques et militaires sont expressément visées. C'est après cet album que Big John, guitariste dont le nom n'est pas surfait, quitte le groupe. Il déclare qu'il « en avait assez d'être exploité... » Mais le gang ne se laisse pas aussi facilement décourager et reprend la route ainsi que les hostilités. Horror Epics paraît en 1985. Il y a sur l'album une batterie électronique, ce qui est plutôt étrange pour un groupe qui se dit Punk. Hormis ce léger détail, les compositions restent tout à fait dans le style des disques précédents. Il faut noter que c'est à partir de cet album que le petit frère de Wattie, Willie Buchan, s'assoit derrière les fûts pour y prendre une place définitive et bien appréciée.

À la fin des années 1980, le groupe commence à inclure des éléments de thrash metal à ses chansons. L'album Death Before Dishonour est publié en 1987.

Années 1990[modifier | modifier le code]

En 1990, The Exploited publie The Massacre, un album crossover thrash[5]. Il est de loin le mieux vendu du groupe. Le groupe publie ensuite l'album Singles Collection en 1993. The Exploited sort aussi la vidéographie Live in Japan en 1993. Leur album Beat the Bastards est publié en avril 1996[6].

Années 2000[modifier | modifier le code]

Wattie, sur scène en 2006.

En janvier 2003, le groupe publie l'album Fuck the System chez Dream Catcher Records[7] puis tourne le même mois au Royaume-Uni[8] et aux États-Unis[9]. Le 14 octobre 2003, environ 500 fans du groupe lancent une émeute à Montréal, Canada, après l'annulation d'un concert de Exploited le groupe étant interdit de séjour dans le pays[10],[11],[12]. Les émeutiers mettront le feu à huit voitures, briseront onze vitrines, et causeront plusieurs autres dégâts[11],[12]. Le groupe est banni de Mexico à cause de cette émeute[13].

Années 2010[modifier | modifier le code]

En 2012, Wattie Buchan annonce qu'un nouvel album est terminé[14]. En février 2014, Wattie Buchan fait face à une attaque cardiaque lors d'une performance à Lisbonne à la tournée Taste of Chaos avec Hatebreed et Napalm Death. Il est amené à l'hôpital où un traitement lui sera administré. Le groupe signe un contrat avec Nuclear Blast Records, et la plupart des albums sont réédités en 2014. Ils confirment aussi l'arrivée d'un nouvel album, le premier depuis une décennie[15],[16]. Après une année de convalescence Wattie Buchan remonte sur scène, mais le 7 avril 2017 il est de nouveau hospitalisé d'urgence en Belgique durant une tournée où son groupe partage la tête d'affiche avec The Casualties[17].

Style musical[modifier | modifier le code]

The Exploited est catégorisé punk rock[5], thrash metal[18] speed metal[19], crossover thrash[5],[19], punk metal, punk anarchiste[20], punk hardcore[18],[21], street punk[22],[23],[24],[25] et oi![25],[26],[27],[28],[29].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Terry Buchan - chant (depuis 1979)
  • Robby Davidson (Steedo) - guitare (2001-2007, depuis 2016)
  • Robert Halkett (Irish Rob) (depuis 2004)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Stevie Ross - guitare (1979)
  • Stevie Hay, Hayboy - guitare (1979–1980)
  • Big John Duncan (Jeff le Rennais) - guitare (1980–1983)
  • Karl « Egghead » Morris - guitare (1983–1985)
  • Mad Mick - guitare (1985)
  • Nig (Nigel Swanson) - guitare (1986–1988 ; décédé)
  • Gogs (Gordon Balfour) - guitare (1989–1991)
  • Fraz (Fraser Rosetti) - guitare (1991–1995)
  • Jamie Buchan - guitare (1995–1996)
  • Arf (Arthur Dalrymple) - guitare (1996–2001)
  • Gav Little - guitare (2007–2008)
  • Tommy Concrete - guitare (2011–2012)
  • Matt Justice - guitare (2008–2011, 2013–2016)
  • Alan Paget - basse (1979)
  • Colin Erskine - basse (1979)
  • Mark Patrizio - basse (1979–1980)
  • Gary McCormack - basse (1980–1983)
  • Billy Dunn - basse (1983–1984, 1996–1997)
  • Wayne Tyas - basse (1984–1985, 1986)
  • « Deptford » John Armitage - basse (1985–1986)
  • Tony Lochiel - basse (1986–1987)
  • Smeeks (Mark Smellie) - basse (1987–1993)
  • Jim Gray - basse (1993–1996)
  • Andy Lenihan - basse (1997 (Beat the Bastards Tour)
  • Mikie - basse (1996–2002)
  • Eddie Meehan - basse (2002)
  • Arf (Arthur Dalrymple) - basse (2002)
  • Davey (Dave Peggie) - basse (2002–2003)
  • Andy McNiven - batterie (1978)
  • Paul Gill - batterie (1979)
  • Jimbo - batterie (1979)
  • Glen Campbell (Dru Stix) - batterie (1979–1982 ; décédé)
  • Danny Heatley - batterie (1982)
  • Steve Roberts - batterie (1982–1983)
  • Tony Warren - batterie (1989–1991)

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « RED magazine », Red-mag.com, (consulté le 30 janvier 2013).
  2. a et b (en) « Exploited Singles Collection Page », Reocities.com (consulté le 30 janvier 2013).
  3. (en) « KFTH - The Exploited Page », Files.nyu.edu (consulté le 30 janvier 2013)
  4. (en) « Cherry Red Records - Exploited, Punk's Not Dead / On Stage, Anagram », Cherryred.co.uk (consulté le 30 janvier 2013).
  5. a, b et c (en) http://www.allmusic.com/album/r6997
  6. (en) Bradley Torreano, « Beat the Bastards - The Exploited : Songs, Reviews, Credits, Awards », AllMusic, (consulté le 30 janvier 2013).
  7. (en) « THE EXPLOITED Return To Action With 'Fuck The System' », Blabbermouth.net (consulté le 30 janvier 2013).
  8. (en) « THE EXPLOITED Announce U.K. Dates », Blabbermouth.Net (consulté le 30 janvier 2013).
  9. (en) « THE EXPLOITED Announce First U.S. Tour In Over A Decade », Blabbermouth.Net (consulté le 30 janvier 2013).
  10. (en) Alex, « Montreal Also Hearts Riots », VICE (consulté le 30 janvier 2013).
  11. a et b (en) « Cars Overturned, Set On Fire After THE EXPLOITED Cancel Concert In Montreal », Blabbermouth.Net (consulté le 30 janvier 2013).
  12. a et b (en) Gil Kaufman, « Fans Riot In Montreal Due To Canceled Exploited Show - Music, Celebrity, Artist News », MTV.com, (consulté le 30 janvier 2013).
  13. (en) « THE EXPLOITED Banned From Mexico City », Blabbermouth.net (consulté le 30 janvier 2013).
  14. (en) « Interview with Wattie Buchan of The Exploited 2012 », YouTube (consulté le 26 juillet 2014).
  15. (en) « The Exploited Forced to Cancel Remainder of Tour After Singer Wattie Suffers Heart Attack », Blabbermouth,
  16. (en) « The Exploited’s Wattie Buchan suffers heart attack on stage », Scott Rowley, .
  17. http://www.blabbermouth.net/news/the-exploited-frontman-hospitalized-with-very-serious-heart-condition/
  18. a et b (en) Steve Huey, « The Exploited - Music Biography, Credits and Discography », AllMusic (consulté le 13 novembre 2012)
  19. a et b http://www.markprindle.com/exploited.htm
  20. (en) Anarchist Punk - Allmusic
  21. (en) « Exploited Singer Wattie Buchan Has Heart Attack On Stage », Ultimate Classic Rock
  22. (en) Don't Forget the Chaos - The Exploited by Allmusic
  23. (en) « MUSIC Exclusive: The Casualties List The Most Influential Punk and Hardcore Bands », Craveonline.com.
  24. (en) « The Exploited – Punks Not Dead (1981) [CBR 320 + FLAC] », PunkWarez, (consulté le 13 novembre 2012).
  25. a et b (en) « Red Magazine », Red-Mag.com, (consulté le 13 novembre 2012)
  26. (en) Adam Bregman, « Oi! The Album - Various Artists : Songs, Reviews, Credits, Awards », AllMusic (consulté le 13 novembre 2012)
  27. (en) Steve Huey, « Lords of Oi! [Box] - Various Artists : Songs, Reviews, Credits, Awards », AllMusic (consulté le 13 novembre 2012)
  28. Lamey and Robbins (1991), p. 230.
  29. (en) « The Exploited - Punk's Not Dead », Punknews.org

Liens externes[modifier | modifier le code]