The Expanse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Expanse
Description de l'image The Expanse Logo.png.
Titre original The Expanse
Genre Science-fiction
Création Mark Fergus
Hawk Ostby
Production Dennis Quaid
Laurence Mark
Gary Fleder
Acteurs principaux Thomas Jane
Steven Strait
Shohreh Aghdashloo
Dominique Tipper
Cas Anvar
Wes Chatham
Musique Clinton Shorter
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Syfy (2015–2018)
Prime Video (2019)
Nb. de saisons 4
Nb. d'épisodes 46
Diff. originale en production
Site web (en) (en) Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

The Expanse[1] est une série télévisée de science-fiction américaine de type space opera s'appuyant sur la série de romans du même nom de James S. A. Corey, diffusée depuis le sur Syfy et sur Space au Canada.

Synopsis[modifier | modifier le code]

200 ans dans le futur, le Système solaire est entièrement colonisé. Le détective Josephus Miller, né sur la Station Cérès dans la ceinture d'astéroïdes, a pour mission de retrouver une jeune femme, Julie Mao. Il est bientôt épaulé dans sa tâche par James Holden, second du cargo spatial impliqué dans un incident qui va exacerber les relations tendues entre une Terre dirigée par les Nations unies et appauvrie en ressources, la République du Congrès martien, prospère et de plus en plus puissante, et les colonies de la ceinture d'astéroïdes, dirigées par la Terre et Mars et dont les natifs, surexploités, ont rejoint le mouvement indépendantiste de l'Alliance des planètes extérieures (APE). Ils vont bientôt découvrir que la disparition de la jeune femme est liée à une vaste conspiration qui menace la paix dans le Système solaire et la survie de l'humanité.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : The Expanse
  • Titre français : The Expanse
  • Réalisation : Jeremy Benning, Michael Galbraith, Ray Dumas
  • Musique : Clinton Shorter
  • Production : Lynn Raynor, Jason Ning, Robin Veith, Ben Cook, Ben Roberts, Manny Danelon, Alan Di Fiore, Lewin Webb, Robert Munroe, Steven Strait
  • Producteurs délégués : Naren Shankar, Mark Fergus, Hawk Ostby, Sean Daniel, Jason F. Brown, Sharon Hall, Broderick Johnson, Andrew Kosove, Laura Lancaster, Daniel Abraham, Ty Franck, Dan Nowak
  • Sociétés de production : Penguin in a Parka, SeanDanielCo (2015–18), Alcon Entertainment, Just So (depuis 2019), Hivemind (depuis 2019), Amazon Studios (depuis 2019)
  • Sociétés de distribution : Legendary Television Distribution
  • Pays d'origine : États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur — 35 mm1080i (HDTV) — 4K (UHDTV) — son stéréo (Dolby surround 5.1)
  • Genre : Science fiction, Drame
  • Durée : 42–53 minutes
  • Classification : déconseillé aux moins de 12 ans

Pour la version française :

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

  • Thomas Jane (VFB : Sébastien Hébrant)[3] : Josephus Aloisus Miller, alias Joe - inspecteur sur Cérès (saisons 1 et 2, invité saison 3 et 4)
  • Steven Strait (VFB : Maxime Van Santfoort) : James Holden, alias Jim - capitaine en second sur le Canterbury
  • Cas Anvar (VFB : Steve Driesen) : Alex Kamal - pilote sur le Canterbury
  • Dominique Tipper (VFB : Mélissa Windal) : Naomi Nagata - ingénieur en chef sur le Canterbury
  • Wes Chatham (VFB : Nicolas Matthys) : Amos Burton - mécanicien sur le Canterbury
  • Paulo Costanzo (VFB : Alexis Flamant) : Shed Garvey - médecin sur le Canterbury (saison 1)
  • Florence Faivre (VFB : Cathy Boquet) : Juliette Andromeda Mao, alias Julie - fille disparue de l'industriel Jules-Pierre Mao (saisons 1 et 2, invitée saison 3)
  • Shawn Doyle (VFB : David Manet) : Sadavir Errinwright - sous-secrétaire général des Nations unies (saisons 1 à 3)
  • Shohreh Aghdashloo (VFB : Francine Laffineuse) : Chrisjen Avasarala - sous-secrétaire générale adjointe des Nations unies
  • Frankie Adams (VFB : Myriem Akheddiou) : Roberta Draper, alias Bobbie - sergent d'artillerie des Marins Martiens (depuis la saison 2)
  • Cara Gee (VFB : Marcha Van Boven) : Camina Drummer - chef de la sécurité sur la station Tycho (récurrente saisons 2 et 3, principale depuis la saison 4)
  • Nadine Nicole : Melba Alzbeta Koh / Clarissa Mao - fille aînée de Jules-Pierre Mao (récurrente saisons 3 et 4, principale saison 5)
  • Keon Alexander : Marco Inaros - meneur d'une branche terroriste de l'APE, ancien amant de Naomi Nagata (récurrent saison 4, principal saison 5)
  • Jasai Chase Owens : Filip Inaros - terroriste de l'APE, fils de Naomi Nagata et de Marco Inaros (invité saison 4, principal saison 5)

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Introduits lors de la saison 1[modifier | modifier le code]

  • Chad Coleman (VFB : Jean-Michel Vovk) : Frederick Lucius Johnson, alias Fred - meneur de l'APE sur la station Tycho (depuis la saison 1)
  • Andrew Rotilio : Diogo Harari - petit voyou ceinturien membre de l'APE (saisons 1 à 3)
  • Athena Karkanis : Octavia Muss, alias Tavi - détective sur Cérès, une collègue et amie de Miller
  • Jared Harris (VFB : Philippe Résimont) : Anderson Dawes - meneur de l'APE sur Cérès (saisons 1 et 2)
  • François Chau (VFB : Jean-Pierre Denuit) : Jules-Pierre Mao - un des plus riches industriels du Système Solaire (saisons 1 à 3)
  • Jay Hernández : Dmitri Havelock - policier terrien sur Cérès, binôme de Miller
  • Lola Glaudini : Shaddid - capitaine de la sécurité sur Cérès
  • Kevin Hanchard : Sematimba - inspecteur sur Éros, ami de Miller
  • Martin Roach (VFB : Erwin Grünspan) : Amiral Souther - chef d'État-Major de la Flotte des Nations unies (saisons 1 à 3)
  • Daniel Kash : Antony Dresden - chef des scientifiques de Protogen (saisons 1 et 2)
  • Brian George (saisons 1 et 2) , puis Michael Benyaer (saison 4) : Arjun Avasarala - Epoux de Chrisjen Avasarala
  • Greg Bryk : K. Lopez - officier martien sur le Donnager
  • Elias Toufexis : Kenzo Gabriel - espion des Nations Unis sur la station Tycho
  • Jean Yoon : Theresa Yao - capitaine du Donnager
  • Kristen Hager - Ade Nygaard - navigatrice du Canterbury et amante de James Holden
  • Kenneth Welsh - Franklin DeGraaf - ambassadeur terrien sur Mars, ami de Chrisjen Avasarala
  • Frances Fisher - Elisa Holden - une des mères de James Hoden (saisons 1 et 4)

Introduits lors de la saison 2[modifier | modifier le code]

  • Nick E. Tarabay (VFB : Olivier Prémel) : Cotyar Ghazi - chef de la sécurité de Chrisjen Avasarala (saison 2 et 3)
  • Byron Mann (VFB : Didier Colfs) : Augusto Nguyễn - amiral de la flotte des Nations unies (saisons 2 et 3)
  • Jonathan Whittaker (VFB : Patrick Waleffe) : Esteban Sorrento-Gillis - secrétaire général des Nations Unies (saisons 2 et 3)
  • Jeff Seymour : Pyotr Korshunov - ministre martien de la Défense
  • Rachael Crawford : Peñao - amiral de la Flotte Martienne
  • Terry Chen (VFB : Alexandre Crépet) : Dr Praxidike Meng, alias Prax - biologiste sur Ganymède (saisons 2 et 3)
  • Leah Jun : Mei Meng - une enfant âgée de 5 ans, fille de Praxidike Meng (saisons 2 et 3)
  • Ted Atherton : Dr Lawrence Strickland - pédiatre sur Ganymède (saisons 2 et 3)
  • Conrad Pla : Colonel Janus - colonel sur le vaisseau scientifique Arboghast
  • Tedd Whitall : Dr Michael Iturbi - chef scientifique sur l'Arboghast, ami de Chrisjen Avasarala
  • Peter Outerbridge : Capitaine Martens - capitaine martien du Sirocco, supérieur de Bobbie Draper
  • Hugh Dillon : Sutton - lieutenant des marins martiennes d'origine terrienne, sous le commandement de Bobbie Draper
  • Sarah Allen : Hillman - membre des marins martiennes, sous le commandement de Bobbie Draper
  • Mpho Koaho : Richard Travis - membre des marins martiennes, sous le commandement de Bobbie Draper
  • Dewshane William : Sa'id - membre des marins martiennes, sous le commandement de Bobbie Draper
  • Valerie Buhagiar : Melissa Suputayaporn - agent humanitaire propriétaire du Somnambule en Pleurs
  • Carlos Gonzalez-Vio : Paolo Cortazar - scientifique fou de Protogen

Introduits lors de la saison 3[modifier | modifier le code]

  • Elizabeth Mitchell : Annushka Volovodov, alias Anna - pasteur terrienne et vieille amie d'Esteban Sorrento-Gillis
  • David Strathairn (VFB : Pascal Gruselle) : Commandant Klaes Ashford - capitaine en second du Behemoth (saisons 3 et 4)
  • Anna Hopkins : Monica Stuart - journaliste terrienne sans scrupules (saisons 3 et 5)
  • Brandon McGibbon : Cohen - technicien aveugle de Monica Stuart
  • Genelle Williams : Tilly Fagan - Terrienne très riche fréquentant la famille Mao
  • Raven Dauda : Namono Volovodov, alias Nono - infirmière terrienne et femme d'Anna Volovodov
  • Brock Johnson : Grigori - ancienne connaissance de Klaes Ashford à bord du Behemoth
  • Chris Owens : Kolvoord - officier scientifique à bord du Thomas Prince
  • Paulino Nunes : Hank Cortez - prêtre passager sur le Thomas Prince
  • John Kapelos : Ren Azuki - électricien et mentor de Melba Koh sur le Thomas Prince
  • Ari Millen : Stanni Kulp - technicien sur le Thomas Prince
  • Sabryn Rock : Riko Oshi - marines martien affecté au Xuesen
  • Hamed Dar : Jed Trepp - marines martien affecté au Xuesen
  • Yanna MacIntosh : Chandra Lucas - capitaine du vaisseau de guerre martien le Askia, dans le système jovien
  • Jaeden Noel : Katoa Merton - ami de Mei Meng, atteint de la même maladie qu'elle

Introduits lors de la saison 4[modifier | modifier le code]

  • Burn Gorman : Adolphus Murtry - chef de la sécurité pour la Royal Charter Energy
  • Lyndie Greenwood : Elvi Okoye - biologiste travaillant pour la Royal Charter Energy
  • Jess Salgueiro : Chandra Wei - second d'Adolphus Murtry, agent de sécurité pour la Royal Charter Energy
  • Zach Smadu : Dr Fayez Sarkis - scientifique de la Royal Charter Energy, collègue d'Elvi Okoye
  • Rosa Gilmore : Lucia Mazur - activiste ceinturienne ayant fuit Ganymède
  • Steven MacCarthy - Jakob Mazur - époux de Lucia, un réfugié de Ganymède
  • Kyla Madeira : Felcia Mazur - fille de Lucia et Jakob, rêvant d'étudier dans la Ceinture
  • Kris Holden-Ried : Coop - activiste terroriste originaire de Ganymède
  • Paul Schulze : Esai Martin - policier corrompu sur Mars
  • Dayle McLeod : Leelee - jeune délinquante sur Mars, travaillant pour Esai
  • Lily Gao : Nancy Gao - assistante et rivale de Chrisjen Avasarala (saisons 4 et 5)

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

The Expanse s'appuie sur la série de romans de James S. A. Corey, un pseudonyme qui regroupe les auteurs Daniel Abraham et Ty Franck (assistant de George R. R. Martin, créateur du Trône de fer). Le premier roman, Leviathan Wakes, publié en 2011 aux États-Unis puis en France en 2014 sous le titre L'Éveil du Léviathan, a été nommé au prix Hugo du meilleur roman et au prix Locus du meilleur roman de science-fiction.

La série suit l'intrigue des trois livres de la saga L'Éveil du Léviathan (Leviathan Wakes), La Guerre de Caliban (Caliban's War) et La Porte d'Abaddon (Abaddon's Gate). Le principal écart est l’apparition de Chrisjen Avasarala en première saison alors qu’elle n’est présente qu’à partir du deuxième livre[4]. En outre, si le déroulement de l'intrigue est, dans les grandes lignes, équivalent entre le roman et la série, de nombreux événements y trouvent des approches différentes. La série apporte un complément d'informations sur l'intrigue du roman, et le roman une approche technique et socio-économique supplémentaire sur la société dans le Système solaire. Le déroulement des saisons subit un décalage par rapport aux romans : La saison 1 suit les deux premiers tiers du tome 1 (jusqu'à la contamination d'Éros), la saison 2 comprend le dernier tiers du tome 1 et la moitié du tome 2, tandis que la saison 3 conclue le tome 2 et intègre également la totalité du tome 3.[réf. souhaitée]

Syfy a annoncé l'adaptation télévisée des romans le en commandant la réalisation de dix épisodes d'une heure pour la première saison[5]. Le président de Syfy, Dave Howe, a alors indiqué : « The Expanse est épique par sa dimension et sa portée et promet d'être la série la plus ambitieuse à ce jour de Syfy[5]. »

La série est produite par Alcon Television et The Sean Daniel Company[6].

Mark Fergus et Hawk Ostby ont écrit le pilote réalisé par Terry McDonough au côté de Naren Shankar[6]. Le pilote a été projeté au San Diego Comic-Con en et au New York Comic Con en [7].

En , l'écriture de la deuxième saison commence alors que la diffusion de la première saison n'a pas encore débuté[8]. Le renouvellement est officialisé le par Syfy[9].

Le , la série est renouvelée pour une troisième saison de treize épisodes[10],[11]. Elle est diffusée depuis le .

Le , Syfy annule la série[12]. Sa reprise par Amazon est annoncée le , pour une quatrième saison[13].

Le , Amazon renouvelle la série pour une cinquième saison avant même la diffusion de la quatrième[14].

Attribution des rôles[modifier | modifier le code]

L'attribution des rôles a commencé en avec Thomas Jane[15] dans le rôle principal, rejoint en août par Shohreh Aghdashloo et Steven Strait[16] et en octobre par Florence Faivre[17]. Au moment de lancer la production du pilote, le communiqué de presse publié le confirme l'embauche de Dominique Tipper, Cas Anvar, Wes Chatham, Jonathan Banks, Paulo Costanzo et Jay Hernández[18].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a débuté le à Toronto[6]. La série est tournée sur les trois plus grands plateaux du Pinewood Toronto Studios[4].

Diffusion[modifier | modifier le code]

Le pilote est mis en ligne gratuitement aux États-Unis à compter du sur différentes plate-formes de service de vidéo à la demande dont Syfy, Amazon et iTunes[19]. En 2019, la série est diffusée sur Prime Video[13].

La première saison est diffusée sur Syfy le [20] et sur Space au Canada[21].

Aux États-Unis la deuxième saison est diffusée à partir du sur Syfy. Dans les pays francophones, la deuxième saison est disponible en intégralité depuis le sur Netflix[22].

Au Québec, la série est acquise par le service Club Illico[23]. Dans les autres pays francophones, la série est diffusée depuis le sur Netflix. Actuellement plus disponible en France sur le service Netflix, elle est diffusée depuis 2019 sur Prime Video d'Amazon[24].

La quatrième saison est diffusée en intégralité depuis le [25],[26] dans le monde entier. En , la série est renouvelée pour une cinquième saison[27].

Musique[modifier | modifier le code]

La bande originale de la série a été composée par Clinton Shorter. La bande originale de la première saison, intitulée The Expanse Season 1 - The Original Television Soundtrack, composée de dix-neuf pistes, a été publiée par Lakeshore Records, le 20 mai 2016, via iTunes, et le 26 mai 2016, via Amazon.

Genre et thèmes[modifier | modifier le code]

La série a été décrite comme un space opera par les critiques[Lesquels ?]. Emily VanDerWerff de Vox décrit la première saison de la série comme « un mélange de science-fiction et de drame policier imprégné de noir, avec en toile de fond des intrigues politiques »[réf. nécessaire]. Vice a qualifié la série de « mystère-thriller de science-fiction noir » et de hard science-fiction[réf. nécessaire]. Avant la première de la série, Mark Fergus a parlé des thèmes occidentaux de la série : « Partout est un peu le retour aux règles de la frontière[pas clair], donc cela nous redonne tout ce que nous avons perdu. La technologie cellulaire. Vous pouvez devenir un peu plus occidental à ce sujet. »[réf. nécessaire] La quatrième saison, selon les scénaristes, a également des « vibrations spatiales occidentales »[réf. nécessaire].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (2015-2016)[modifier | modifier le code]

Deuxième saison (2017)[modifier | modifier le code]

Troisième saison (2018)[modifier | modifier le code]

Quatrième saison (2019)[modifier | modifier le code]

Elle est diffusée depuis le vendredi [25],[26] sur Prime Video[28].


Cinquième saison (2020)[modifier | modifier le code]

La cinquième saison sera diffusée à compter du sur Prime Video[29].


Univers de la série[modifier | modifier le code]

Le prologue Drive[modifier | modifier le code]

Publié en , un an après L'Éveil du Léviathan, le roman Drive raconte l'histoire d'une invention devenue l'un des fondements technologiques de la saga The Expanse. Le roman relate l'histoire de Solomon Epstein et de son invention du propulseur éponyme, 150 ans avant le début de la saga principale. Il permettra à l'humanité de voyager vers les planètes extérieures, de coloniser la ceinture d'astéroïdes ainsi que les planètes extérieures. Le texte Drive est disponible en ligne (en anglais) gratuitement depuis le sur le site officiel de la série[30]. Le sixième épisode de la deuxième saison, Changement, met en scène Solomon Epstein et l'essai de son propulseur[31].

Epstein est un ingénieur motoriste martien qui pendant son temps libre met au point un accélérateur magnétique d'échappement qui augmente l'efficacité des propulseurs et permet ainsi de plus longs voyages spatiaux. Comme tout vaisseau spatial à propulsion, un vaisseau équipé du propulseur Epstein accélère sur la première moitié du voyage puis retourne sa poussée pour ralentir jusqu'à sa destination. Epstein équipe un vaisseau de son propulseur et se lance dans le Système solaire à faible vitesse, mais il est incapable d'arrêter le propulseur et de retourner sur Mars. Il disparaît à jamais. Les plans de son propulseur sont découverts par sa femme et permettent la colonisation du Système solaire[31].

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Saison 1[modifier | modifier le code]

Sur Rotten Tomatoes, la première saison obtient un score de 77 % et une note moyenne de 7,12 sur 10 fondée sur 43 avis. Le consensus du site stipule : « The Expanse mélange des éléments de science-fiction et de détective noir dans un ensemble visuellement convaincant, bien qu'il faut quelques épisodes pour que l'histoire capture l'intrigue des téléspectateurs. » La première saison a reçu une note de 65 sur 100 sur Metacritic sur émanant de 23 critiques, indiquant « des critiques généralement favorables ».

Saison Total critique
Rotten Tomatoes Metacritic
1 77 % (43 critiques)[32] 65 (23 critiques)[33]
2 95 % (21 critiques)[34] 77 (5 critiques)[35]
3 100 % (25 critiques)[36] /
4 100 % (24 critiques)[37] 91 (4 critiques)[38]

À la suite de la projection du pilote, Lauren Davis de io9 s'est déclarée « époustouflée » par The Expanse, appréciant son « incroyable dimension » et sa « profonde réflexion sur le monde futur qui renvoie à notre présent, avec des exigences élevées de production et des personnages qui parlent et agissent de façon vraisemblable »[39].

Max Nicholson d'IGN parle du pilote comme étant « sombre et dramatique ». C'est « une heure très dense de télévision » avec un vocabulaire spécifique et beaucoup de personnages, ce qui peut rendre la série difficile à suivre pour ceux qui ne connaissent pas les romans. Malgré tout il admire l'univers visuel du pilote qui rappelle Battlestar Galactica, Dune et Firefly[40].

Écrivant pour Variety, Maureen Ryan n'a pas été impressionnée par les quatre premiers épisodes « liant maladroitement une série d'histoires quelque peu confuses » et les personnages stéréotypés de la série, mais l'a créditée pour s'attaquer aux « problèmes de classe, de représentation et d'exploitation » et à un design convaincant. Sur Tor.com, Justin Landon a souligné la « cinématographie audacieuse et unique » de The Expanse et ses décors claustrophobes et inconfortables, ainsi que la caractérisation « extrêmement fidèle », mais fait remarquer que le patois parlé par les Belters, les natifs de la ceinture d'astéroïdes, a rendu la série difficile à suivre.

Saison 2[modifier | modifier le code]

Sur Rotten Tomatoes, la saison obtient un score de 95 % et une note moyenne de 8,95 sur 10 fondée sur 21 avis. Le consensus critique du site se lit comme suit : « La deuxième saison de The Expanse offre plus des excellentes valeurs de production de la série tout en augmentant le développement des personnages et des récits politiquement passionnants. » Sur Metacritic, elle obtient un score de 77 sur 100 à partir de 5 avis.

Écrivant pour io9, Katherine Trendacosta note comment la série est devenue « scandaleusement prémonitoire », dans la mesure où bon nombre des questions et des idées explorées par The Expanse reflètent les tendances contemporaines[Lesquelles ?] de la politique mondiale. Brian Tallerico, dans « Pourquoi The Expanse est la meilleure série de science-fiction que vous ne regardez pas », pour Rolling Stone, loue la série pour sa pertinence politique contemporaine et qualifie de louable la volonté de mélanger les tons et ses protagonistes. Il écrit que dans son essence, The Expanse est centré sur les personnages qui répondent à la peur — peur de l'autre, peur du nouveau, peur de l'inégalité, peur de la mort. Écrivant pour 13.7: Cosmos & Culture, un blog hébergé par NPR, l'astrophysicien Adam Frank félicite la série et ses auteurs pour le réalisme scientifique. Il écrit que « plus que toute autre série télévisée sur le thème de l'espace, la science est juste ».

Saison 3[modifier | modifier le code]

Sur Rotten Tomatoes, la saison obtient un score de 100% avec une note moyenne de 8,57 sur 10 basée sur 25 avis. Le consensus critique du site se lit comme suit: "S'appuyant sur un potentiel antérieur et étendant les arcs de personnages tout au long d'une troisième saison solidement conçue, The Expanse continue d'impressionner - et ne montre aucun signe de ralentissement."

Saison 4[modifier | modifier le code]

Sur Rotten Tomatoes, la saison obtient un score de 100 % et une note moyenne de 8,97 sur 10 à partir de 32 avis en mai 2020[41]. Le consensus critique du site évalue ainsi la saison : « Intelligente et passionnante comme toujours, la quatrième saison de The Expanse ne manque pas un battement, réussissant à naviguer dans les changements de réseau sans perdre aucun de son riche travail de caractère ou de sa complexité narrative ». Écrivant pour Den of Geek, Michael Ahr lui a donné une critique de 5/5 et a écrit : « Avec son intrigue multicouche brillamment conçue, The Expanse saison 4 se révèle digne du sauvetage d'Amazon dans une saison presque parfaite » ; Sadie Gennis de TV Guide a également fait l'éloge de la quatrième saison, lui donnant un score de 4,5/5.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Liste de distinctions
Année Distinction Catégorie Nomination(s) Épisode Résultat
2016 Directors Guild of Canada Awards Sound Editing - Television Series Kevin Banks, Nelson Ferreira, Dustin Harris, Nathan Robitaille, Tyler Whitham, Dashen Naidoo 1-02 : The Big Empty Lauréat[42]
Saturn Awards Meilleure série de science fiction Nomination[43]
Visual Effects Society Awards Outstanding Visual Effects in a Photoreal Episode Robert Munroe, Clint Green, Kyle Menzies, Tom Turnbull 1-08 : Salvage Nomination[44]
2017 Directors Guild of Canada Awards Outstanding Directorial Achievement in Dramatic Series Robert Lieberman 1-06 : Rock Bottom Nomination[45]
Dragon Awards Best Science Fiction or Fantasy TV Series Nomination[46]
Hugo Awards Best Dramatic Presentation, Short Form Mark Fergus, Hawk Ostby, Terry McDonough 1-10 : Leviathan Wakes Lauréat[47]
Saturn Awards Meilleure série de science fiction Nomination[48]
2018 People's Choice Awards Série télévisée de science-fiction ou fantastique de l'année Nomination[49]
Saturn Awards Meilleure série de science fiction Nomination[50]
2019 Hugo Awards Best Dramatic Presentation, Short Form Daniel Abraham, Ty Franck, Naren Shankar, Simon Cellan Jones 3-13 : Abaddon’s Gate Nomination[51]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le titre original peut se traduire littéralement par : « L'étendue ».
  2. a b et c « Fiche de doublage de la série », sur Doublage Séries Database (consulté le 8 septembre 2019)
  3. Le doublage a été réalisé par la société Dubbing Brothers en Belgique. Voir The Expanse, sur dsd-doublage.com.
  4. a et b (en) « Zero-Gravity Sex and Three-Story Sets: 10 Things to Know About Syfy's The Expanse », sur Hollywoodreporter, .
  5. a et b (en) « Syfy Gives Straight-to-Series Greenlight to The Expanse », sur TVbytheNumbers,
  6. a b et c (en) « Syfy & Alcon TV Announce Start of Production on The Expanse, A New 10-Episode Space Drama », sur TvbytheNumbers,
  7. (en) « SyFy Channel's The Expanse App Lets You Fly By Spaceships in 3D », sur Space,
  8. (en) « The Expanse Renewed For Season 2 By Syfy! », sur seriable.com,
  9. (en) Matt Webb Mitovich, « Syfy's Expanse Renewed for Season 2 », sur TVLine,
  10. (en) « Syfy Renews Critically-Acclaimed Series The Expanse for Season 3 », sur TheFutonCritic,
  11. (en) « This Is Not A Drill. The Expanse Is Renewed for Season 3 », sur www.syfy.com,
  12. (en) Ryan Schwartz, « The Expanse Cancelled at Syfy », sur TVLine,
  13. a et b (en) Nellie Andreeva, « The Expanse Picked Up By Amazon For Season 4 After Syfy Cancellation », sur Deadline,
  14. (en) Rebecca Iannucci, « The Expanse Renewed for Season 5 », sur TVLine, (consulté le 20 décembre 2019).
  15. (en) « Syfy and Alcon TV Announce Thomas Jane Will Star in The Expanse, New 10-Episode Space Opera », sur TheFutonCritic,
  16. (en) « Syfy and Alcon TV Announce Shohreh Aghdashloo and Steven Strait Will Star in The Expanse, New 10-Episode Space Opera », sur TheFutonCritic,
  17. (en) « Moniqua Plante Joins Nashville; Florence Faivre In The Expanse », sur Deadline,
  18. (en) « Syfy and Alcon TV Announce Start of Production on The Expanse, New 10-Episode Epic Space Drama », sur TheFutonCritic,
  19. (en) Whitney Friedlander, « Syfy’s The Expanse to Premiere Online Ahead of On-Air Debut », sur Variety,
  20. (en) « The Expanse Blasts Off with a Two-Night Premiere Monday, December 14 and Tuesday, December 15 at 10PM on Syfy », sur The Futon Critic, .
  21. (en) « Space Acquires Highly-Anticipated Galactic Thriller The Expanse », sur Bell Media,
  22. « The Expanse : La saison 2 arrive enfin sur Netflix »
  23. Richard Therrien, « Blue Moon 2 aura son Nadeau-Dubois », sur Le Soleil,
  24. AlloCine, « De 30 Rock à The Expanse, ce qui vous attend en février sur Amazon Prime Video », sur AlloCiné (consulté le 26 février 2019).
  25. a et b https://www.imdb.com/title/tt3230854/episodes?season=4
  26. a et b https://www.primevideo.com/detail/0NYK81GDUKP68C2Q44H4Z292B6/ref=atv_dp
  27. Charles Martin, « The Expanse renouvelée pour une saison 5 », sur Premiere, (consulté le 14 décembre 2019)
  28. Maximilien Pierrette, « The Expanse : une date et un long extrait pour la saison 4 », sur AlloCiné, (consulté le 27 juillet 2019)
  29. « The Expanse : la saison 5 a enfin une date de sortie (et une bande-annonce) », sur presse-citron.net, (consulté le 16 octobre 2020).
  30. (en) James S. A. Corey, Drive, SyFy (lire en ligne).
  31. a et b (en) « The Expanse Recap: The Epstein Drive Creates a Paradigm Shift », Nerdist,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mai 2018).
  32. (en) « The Expanse: Season 1 », sur Rotten Tomatoes (consulté le 14 décembre 2019)
  33. (en) « The Expanse », sur Metacritic (consulté le 18 mai 2018)
  34. (en) « The Expanse: Season 2 », sur Rotten Tomatoes (consulté le 14 décembre 2019)
  35. (en) « The Expanse », sur Metacritic (consulté le 18 mai 2018)
  36. (en) « The Expanse: Season 3 », sur Rotten Tomatoes (consulté le 14 décembre 2019)
  37. (en) « The Expanse: Season 4 », sur Rotten Tomatoes (consulté le 18 décembre 2019)
  38. (en) « The Expanse », sur Metacritic (consulté le 14 décembre 2019)
  39. (en) « The Expanse Is the Show We’ve Been Wanting Since Battlestar Galactica »,
  40. (en) « Comic-Con 2015: Syfy Debuts Thomas Jane's New Series The Expanse »,
  41. (en) « The Expanse: Season 4 » (consulté le 26 mai 2020).
  42. (en-CA) « 2016 » Directors Guild of Canada », sur www.dgc.ca (consulté le 15 juin 2018)
  43. (en) « Academy of Science Fiction, Fantasy & Horror Films, USA (2016) », sur IMDb (consulté le 3 février 2019)
  44. (en) « Outstanding Visual Effects in a Photoreal Feature - Rogue One Leads Visual Effects Society Feature Competition With 7 Nominations as Doctor Strange, Jungle Book Grab 6 Each », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mars 2018)
  45. (en-CA) « 2017 DIRECTORS GUILD OF CANADA AWARDS NOMINEES ANNOUNCED » Directors Guild of Canada », sur www.dgc.ca (consulté le 5 avril 2018)
  46. « The 2017 Dragon Awards are a far-ranging sci-fi and fantasy reading list », The Verge,‎ (lire en ligne, consulté le 5 avril 2018)
  47. (en-US) « 2017 Hugo Awards », The Hugo Awards,‎ (lire en ligne, consulté le 5 avril 2018)
  48. (en) « Rogue One, Walking Dead Lead Saturn Awards Nominations », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne, consulté le 5 avril 2018)
  49. (en-US) « People's Choice Awards 2018 Winners: The Complete List on People's Choice Awards », sur E!, (consulté le 3 février 2019)
  50. (en-US) Dave McNary, « Black Panther, Walking Dead Rule Saturn Awards Nominations », Variety,‎ (lire en ligne, consulté le 5 avril 2018)
  51. (en-US) Cheryl, « 2019 Hugo Award & 1944 Retro Hugo Award Finalists », sur The Hugo Awards, (consulté le 21 avril 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]