The Drifters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Drifters
Description de cette image, également commentée ci-après
The Drifters in 1964
Informations générales
Pays d'origine Fargo, Dakota du Nord
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical R&B, soul, doo-wop
Années actives 1953 – présent
Labels Atlantic
Site officiel The Drifters.co.uk
Composition du groupe
Membres Michael Williams
Pierre Herelle
Ryan King
Carlton Powell
Anciens membres Clyde McPhatter
Ben E. King
Gerhart Thrasher
Andrew Thrasher
Bill Pinkney
Willie Ferbee
Walter Adams
Doc Green
Johnny Terry
Terry King
Johnny Moore
Bobby Hendricks
Rudy Ivan
Jimmy Lewis
Ray Lewis
Louis Price
Maurice Cannon

The Drifters est un groupe vocal de rock 'n' roll, rhythm and blues et soul américain formé en 1953. Emmené par Clyde McPhatter puis Ben E. King, le groupe connaît un vif succès à la fin des années 1950 - début des années 1960 dont témoignent peu les LPs, leurs sorties ayant toujours été en décalage de deux ou trois années avec les périodes d'enregistrement.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'ère McPhatter[modifier | modifier le code]

Clyde McPhatter, ancien chanteur des Dominoes, fonde le groupe en 1953 avec quelques compagnons de chorale. Engagés par Ahmet Ertegün, patron d'Atlantic, ils rencontrent le succès dès leur premier disque, Money Honey (1954), précurseur du rock'n' roll, qui se classe n°1 des charts rhythm & blues. Ils enchaînent avec Such A Night, Honey Love, ou encore une reprise du classique White Christmas qui sera disque d'or.

Multipliant les tournées aux États-Unis, le groupe n'enregistre pas d'album en tant que tel ; leur premier album, "Clyde McPhatter and The Drifters" (1956) est une compilation de singles et faces B déjà commercialisés (le leader ne fait d'ailleurs plus partie du groupe au moment où sort l'album). À l'époque, les changements de formation du groupe nuisent à son image, une caractéristique qui deviendra emblématique de la formation.

Le virage Ben E.King[modifier | modifier le code]

En 1954, McPhatter, parti à l'armée, a été remplacé par David Baughan, puis Johnny Moore, sans beaucoup de résultats. Leur manager George Treadwell, qui refuse toute augmentation de salaires (les membres du groupe gagnaient alors à hauteur de 100$ par semaine), décide alors de renvoyer tout le groupe et de le remplacer par les musiciens des Five Crowns.

Les nouveaux Drifters, emmenés par Ben E. King, adoptent un style beaucoup plus vendeur qui, grâce aux compositions de Jerry Leiber et Mike Stoller, rencontre un grand succès: There Goes My Baby, Save the Last Dance for Me (album éponyme publié en 1962), Please Stay. L'âge d'or du groupe prend vite fin puisque c'est fin 1959 que Ben E. King décide de lancer sa carrière solo, laissant les Drifters une nouvelle fois sans meneur.

Une fin de parcours chaotique[modifier | modifier le code]

C'est Rudy Lewis qui prend la place de Nelson. Le groupe, en permanente re-formation, signera encore quelques tubes avec Up On The Roof, On Broadway, et surtout le classique Under the Boardwalk (1964). Après la mort de Lewis (1964), les chanteurs se succèdent à la tête de Drifters qui ne parviendront jamais à revenir sur le devant de la scène. Ils se sépareront en plusieurs formations parallèles et continueront à tourner durant de nombreuses années.

Le groupe est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame en 1988.

Membres respectifs[modifier | modifier le code]

  • Clyde McPhatter (1953-1954)
  • David Baughan (1953, 1954-1955)
  • William Anderson (1953)
  • David Baldwin (1953)
  • James Johnson (1953)
  • Bill Pinkney (1953-1956)
  • Gerhart Thrasher (1953-1958)
  • Andrew Thrasher (1953-1956)
  • Willie Ferbee (1953)
  • Jimmy Oliver (1954-1957)
  • Johnny Moore (1954-1957, 1964-1978, 1980, 1983, 1987-1998)
  • Tommy Evans (1956-1962)
  • Charlie Hughes (1956)
  • Bobby Hendricks (1957)
  • Jimmy Millinder (1957)
  • Ben E. King (1958-1960, 1981-1985)
  • Charlie Thomas (1958-1967)
  • Dock Green (1958-1962)
  • Elsbeary "Beary" Hobbs (1958-1960)
  • James Clark (1958-1959)
  • Johnny Lee Williams (1959-1960)
  • Reggie Kimber (1959-1960)
  • James Poindexter (1960)
  • Rudy Lewis (1960-1964)
  • Eugene "Gene" Pearson (1962-1966)
  • Johnny Terry (1963-1966)
  • Jimmy Lewis (1963-65)
  • Ray Lewis (1978-1983, 1986-1988)
  • Terry King (1978-????)
  • Rudy Ivan (????-1982)
  • Louis Price (1980-1983, 1986)
  • Peter Lamarr (1990, 1991, 1998-2001, 2004-????)
  • Roy Hemmings (1990-2003)
  • Rohan Delano Turney (1991-????)
  • Patrick Alan (1990, 1998-????)
  • Vernon K. Taylor (1995-present)
  • Victor Bynoe (2002-????)
  • Steve V. King (2008-2010)
  • Maurice Cannon (2008-2011)
  • Damion Charles (2008-2012)
  • Michael Williams (2008-present)
  • Ryan King (2010-present)
  • Carlton Powell (2011-present)
  • Pierre Herelle (2012-present)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Clyde McPhatter & the Drifters (1956, Atlantic)
  • Rockin' & Driftin (1958)
  • Save the Last Dance for Me (1962)
  • Up on the Roof (1963) US: #110
  • Under the Boardwalk (1964) US: #40
  • The Good Life With the Drifters (1965) US: #103
  • I'll Take You Where the Music's Playing (1966)
  • The Drifters' Golden Hits (1968) US: #122 UK: #26
  • The Drifters Now (1973, Bell)
  • Love Games (1975, Bell)
  • There Goes My First Love (1975, Bell)
  • 24 Original Hits (1975, Atlantic) UK: #2
  • Every Ngiht is Saturday Night (1976, Arista)
  • Juke Box Giants (1982, Audio Fidelity)
  • Live at Harvard University (1986, New Rose)
  • The Very Best of the Drifters (1986, Atlantic) UK: #24
  • Drifters Christmas (1998, Happy Holidays)
  • The Definitive Drifters (2003, Atlantic) UK: #8

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Classement
États-Unis (Pop) États-Unis (R&B) Royaume-Uni
1953 Money Honey 1
1954 Lucille
Honey Love 21 1
Someday You'll Want Me to Want You
White Christmas 80 5
1955 Whatcha Gonna Do 2
Everyone's Laughing
Adorable 1
1956 Steamboat (face B de Adorable) 5
Ruby Baby 10
I Gotta Get Myself a Woman 11
1957 Fools Fall in Love 69 10
Hypnotized 79
I Know
1958 Drip Drop 58
Moonlight Bay (face B de Drip Drop) 72
1959 There Goes My Baby 2 1
(If You Cry) True Love, True Love 33 5
Dance with Me (face B de True Love, True Love) 15 2 17
1960 This Magic Moment 16 4
Lonely Winds 54 9
Save the Last Dance for Me 1 1 2
I Count the Tears 17 6 28
1961 Some Kind of Wonderful 32 6
Please Stay 14 13
Sweets for My Sweet 16 10
Room Full of Tears 72
1962 When My Little Girl Is Smiling 28 31
Stranger on the Shore 73
Sometimes I Wonder
Up on the Roof 5 4
1963 On Broadway 9 7
If You Don't Come Back
Rat Race (face B de If You Don't Come Back) 71
I'll Take You Home 25 24 37
1964 Vaya con Dios 43
One-Way Love 56
Under the Boardwalk 4
I've Got Sand in My Shoes 33
Saturday Night at the Movies 18 3
I Remember Christmas
1965 At the Club 43 10 35
Come On Over to My Place 60 40
Follow Me 91
I'll Take You Where the Music's Playing 51
Nylon Stockings
1966 Memories Are Made of This 48
Up in the Steeets of Harlem
Baby What I Mean 62 37 49
1967 Ain't It the Truth 36
1968 Still Burning in My Heart
1969 Steal Away
1970 You Got to Pay Your Dues
1971 A Rose by Any Other Name
1972 Something Tells Me
1973 You've Got Your Troubles
Like Sister and Brother 7
1974 Kissin' in the Back Row of the Movies 83 2
I'm Free (For the Rest of My Life)
Down on the Beach Tonight 7
1975 Love Games 33
There Goes My First Love 3
Can I Take You Home Little Girl 10
1976 Hello Happiness 12
Every Night's a Saturday Night with You 29
You're More than a Number in My Little Red Book 5

Liens externes[modifier | modifier le code]