The Dictators

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Dictators
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Punk rock, hard rock, protopunk, garage rock
Années actives 1973-1979, depuis 1991
Labels Epic Records, MCA Records
Site officiel www.thedictators.com
Composition du groupe
Membres Ross Friedman
Richard Manitoba
J.P. Patterson
Dean Rispler
Daniel Rey
Anciens membres Stu Boy King
Ritchie Teeter
Mark Mendoza
Mel Anderson
Frank Funaro
Scott Kempner
Andy Shernoff

The Dictators est un groupe de rock américain, originaire de New York. Ils clamaient que depuis les Stooges le rock était mort. Ils ont notamment fait une reprise de Search and Destroy. Les membres du groupe avaient entre quinze et vingt-cinq ans. C'est aussi un des groupes considérés comme étant un groupe de protopunk et ayant influencé les premiers groupes punk.

Biographie[modifier | modifier le code]

La formation d'origine comprend le chanteur et bassiste Andy « Adny » Shernoff, le guitariste Ross « The Boss » Friedman (aka Ross Funicello), le guitariste rythmique Scott « Top Ten » Kempner, et le batteur Stu Boy King. Aux côtés du roadie et chanteur occasionnel Secret Weapon Handsome Dick Manitoba, ilsenregistrent un premier album, The Dictators Go Girl Crazy! pour Epic Records, produit par Sandy Pearlman et Murray Krugman (mieux connu pour sa collaboration avec Blue Öyster Cult)[1]. L'album sera considéré comme le point de départ du punk rock américain[2].

Frustré par les mauvaises ventes, le groupe se sépare pendant quelques mois en 1975, mais se réunit en début 1976, avec le bassiste Mark « The Animal » Mendoza en remplacement de Shernoff et Ritchie Teeter en remplacement de King. Après quelques mois, Shernoff revient dans le groupe comme claviériste. Cette formation signe un contrat avec le label Asylum Records et publie un deuxième album, Manifest Destiny, en 1977. L'album est produit par Pearlman et Krugman et les chansons sont écrites par Shernoff. À cette période, le groupe est surnommé The 'Taters (de l'argot pour signifier patates). En 1978, Mendoza quitte le groupe pour rejoindre Twisted Sister, et Shernoff revient à la basse. C'est avec cette formation composée de Manitoba, Shernoff, Friedman, Kempner, et Teeter qu'est enregistré l'album Bloodbrothers. Il est le premier album à faire participer Manitoba.

Après la séparation du groupe, Manitoba devient chauffeur de taxi cab, Shernoff devient producteur, et Friedman travaille au sein du groupe de hard rock français Shakin' Street, puis devient membre fondateur de Manowar en 1982. Les membres, cependant, se réunissent occasionnellement en 1981. Le groupe se reforme en 1991. The Dictators publie plus tard un album live, Viva Dictators, en 2005, produit par Shernoff. En 2007, ils publient l'album Every Day Is Saturday chez Norton Records. Shernoff forme le groupe The Master Plan. Manitoba chante avec MC5.

En octobre 2006, le groupe (Manitoba, Shernoff, Friedman, Patterson, Kempner) joue au CBGB de New York. En juillet 2008, Kempner publie son deuxième album solo, Saving Grace[3]. En octobre 2008, The Dictators se réunit pour quatre concert en Espagne. Richard Teeter décède le [4].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Richard Manitoba - chant (1973-1979, depuis 1991)
  • Ross « The Boss » Friedman - guitare solo, chœurs (1973-1979, depuis 1991)
  • Scott « Top Ten » Kempner - guitare rythmique (1973-1979, depuis 1991)
  • Andy Shernoff - basse (1973-1975, 1978-1979, depuis 1991), chœurs (1973-1979, depuis 1991)
  • J.P. Patterson - batterie (1991-1995, depuis 1998)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Stu Boy King - batterie (1973-1975)
  • Ritchie Teeter - batterie (1976-1979, décédé en 2012)
  • Mark Mendoza - basse (1976-1978)
  • Mel Anderson - batterie (1979)
  • Frank Funaro - batterie (1996-1998)

Discographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Johannes Antonius van den Heavel, Enciclopedia Rock Hard & Heavy, Arcana Editrice, (ISBN 88-85859-77-1)
  • (it) Alessandro Bolli, Dizionario dei Nomi Rock, Padova, Arcana editore, (ISBN 978-88-7966-172-0)
  • (it) Legs McNeil, Please kill me

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Interview Still in Rock with Andy Shernoff "Still in Rock"
  2. (en) Ira Robbins, « Go Girl Crazy », (consulté le 21 février 2012).
  3. (en) Mark Schilling, « Index sets up China shop | Variety », Weblogs.variety.com, (consulté le 23 juillet 2014)
  4. (en) Doc Rock, « 2012 January To June », The Dead Rock Stars Club (consulté le 23 juillet 2014).