The Comey Rule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Comey Rule

Type de série Mini-série
Titre original The Comey Rule
Genre Politique
Drame
Création Billy Ray
Acteurs principaux Jeff Daniels
Holly Hunter
Brendan Gleeson
Michael Kelly
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Showtime
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 4
Durée 52 minutes
Diff. originale

The Comey Rule est une minisérie télévisée américaine de quatre épisodes écrite et réalisée par Billy Ray. Elle est l'adaptation des mémoires de James Comey, Mensonges et Vérités (A Higher Loyalty: Truth, Lies, and Leadership), directeur du FBI. Cette série relate la période couvrant l'élection présidentielle américaine de 2016 et les premiers mois de la présidence de Donald Trump[1].

Elle est diffusée aux États-Unis sur Showtime les et et en France sur Canal + les et .

Synopsis[modifier | modifier le code]

James Comey est nommé directeur du FBI par le président Barack Obama en 2013. Il remplace Robert Mueller à la tête du bureau fédéral. Trois années plus tard, le bureau est chargé de mener une enquête sur le mésusage des serveurs d'Hilary Clinton, candidate démocrate à l'élection présidentielle de 2016, pour ses courriels professionnels alors qu'elle est Secrétaire d'État des États-Unis d'Amérique. Soucieux de ne pas influencer l'élection présidentielle, ni d'entacher la réputation du FBI, il décide de communiquer les rebondissements et les résultats de l'enquête, malgré la tradition de neutralité du FBI et l'opposition de ses collaborateurs.

Dans le même temps, des rumeurs circulent dans les services de renseignements américains sur l'ingérence de la Russie dans la candidature de Donald Trump à la présidentielle. Le directeur lance des investigations, en secret, afin d'étayer ou d'infirmer les rumeurs, tandis que l'exécutif américain s'interroge sur l'opportunité de communiquer sur cette enquête.

La victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle bouleverse l'ensemble des personnels de l'administration Obama. Elle oblige les directeurs des services de renseignements à informer le président élu des dossiers sensibles, alors qu'il est suspecté de collusion avec la Russie. À l'occasion d'interceptions téléphoniques de certaines cibles russes par le FBI, le futur conseiller à la Sécurité nationale de Donald Trump, Michael Flynn, se compromet à échanger avec l'ambassadeur russe à propos des sanctions prononcées par l'administration Obama en représailles à l'intervention de la Russie sur les élections. Face aux enquêteurs du FBI, Michael Flynn nie le contenu de la conversation, alors même que les agents l'interrogent précisément sur les verbatims de cet appel.

Après l'investiture du 45e président des États-Unis d'Amérique, le directeur Comey est invité à plusieurs reprises à la Maison-Blanche. Au cours de ces entretiens privés, le président cherche à obtenir une allégeance sans faille du directeur Comey. Malgré la rectitude du directeur sur l'indépendance de la Justice, le président adresse des instructions aux fins de classement de l'enquête menée à l'encontre de Michael Flynn, et de déclaration du directeur sur l'absence d'enquête concernant l'ingérence russe dans les élections. Les fins de non-recevoir de Comey entraînent la fureur du président, qui ordonnera au nouveau Procureur Général Adjoint de renvoyer le directeur du FBI.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Afin de participer au débat démocratique de son pays, Billy Ray a souhaité que sa mini-série soit diffusée aux États-Unis avant l'élection présidentielle du mardi [2]. La production de la série a ainsi été accélérée afin de répondre à cette exigence. Après d'âpres négociations avec le diffuseur, Showtime a accepté de diffuser la série avant l'élection.

Outre-atlantique, la série a fait l'objet de nombreuses critiques tant sur la réalisation, que sur l'interprétation de Jeff Daniels[3].

Distinction[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]