Star Wars: The Clone Wars (série télévisée d'animation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir guerre des clones.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la série animée en images de synthèse The Clone Wars. Pour la série animée sous forme de dessin animé, voir Star Wars: Clone Wars (série télévisée d'animation). Pour le film d'animation, voir Star Wars: The Clone Wars.
Star Wars: The Clone Wars
Description de l'image Star Wars The Clone Wars.png.
Titre original Star Wars: The Clone Wars
Autres titres
francophones
Star Wars : La Guerre des clones (Québec)
Genre Série d'animation en 3D
Science-fiction
Création George Lucas
Production Cary Silver
Catherine Winder
Musique Kevin Kiner
John Williams (thèmes)
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Cartoon Network (saisons 1 à 5)
Netflix (saison 6)
Nb. de saisons 6
Nb. d'épisodes 121 (liste)
Durée 22 minutes
Diff. originale
Site web starwars.com/tv-shows/star-wars-the-clone-wars

Star Wars: The Clone Wars ou Star Wars : La Guerre des clones au Québec, est une série d'animation en 3D américaine en 121 épisodes de 22 minutes, créée par George Lucas et diffusée entre le et le sur Cartoon Network puis à partir du sur Netflix.

Précédée d'un film du même nom sorti au cinéma en août 2008, la série décrit la guerre des clones, un conflit se déroulant entre l'épisode II et l'épisode III de la série de films Star Wars. Ce conflit oppose la République se battant pour la paix et la démocratie grâce aux Jedi et aux soldats clones, et les Séparatistes se battant pour la prise du pouvoir grâce aux Sith et aux droïdes de combat. Il s'agit de la seconde série à reprendre cette intrigue, la première étant Star Wars: Clone Wars.

En France, la série a été diffusée à partir du sur W9 puis sur Cartoon Network depuis le . En Belgique, elle a été diffusée à partir du sur Club RTL.

Le , la série est annulée au bout de cinq saisons. Toutefois, une partie de la sixième sort et un projet connu sous le nom de The Clone Wars Legacy adapte dans d'autres formats les arcs narratifs alors non produits.

The Clone Wars est devenue l'une des premières séries les plus regardées de l'histoire de Cartoon Network et a généralement été bien reçue par les critiques. Elle a remporté de nombreuses récompenses et nominations, notamment plusieurs Annie Awards et Daytime Emmy Awards.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'univers de Star Wars se déroule dans une galaxie qui se fait le théâtre d'affrontements entre les Chevaliers Jedi et les Seigneurs noirs des Sith, personnes sensibles à la Force, un champ énergétique mystérieux leur procurant des pouvoirs psychiques. Les Jedi maîtrisent le côté lumineux de la Force, pouvoir bénéfique et défensif, pour maintenir la paix dans la galaxie. Les Sith utilisent le côté obscur, pouvoir nuisible et destructeur, pour leurs usages personnels et pour dominer la galaxie[1].

Pour amener la paix, une République galactique a été fondée avec pour capitale la planète Coruscant. Cependant, certains membres de la République pensent que celle-ci est corrompue[2]. Afin de prendre le contrôle de la galaxie, ils se font nommer les Séparatistes et dirigent une armée droïde[2]. Pour contrer les plans de domination des Séparatistes, la République se dota quant à elle d'une armée de soldats clones dirigée par les Jedi[2]. Les deux armées s'affrontent pour la première fois durant la bataille de Géonosis en 22 av. BY[2],[Note 1].

À la suite de cette bataille, la guerre débuta pour la paix ou la prise du pouvoir. La série reprend le duo de principaux personnages des films : Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi, ainsi que de l'univers étendu comme Asajj Ventress et en introduit de nouveaux, comme Ahsoka Tano (une padawan Togruta), ou le capitaine Rex. Les épisodes ne respectent pas la chronologie, mais sont liés entre eux, ainsi qu'avec le film éponyme, en différents grands cycles.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original et français : Star Wars: The Clone Wars
  • Autres titres francophones : Star Wars : La Guerre des clones (Québec)
  • Création : George Lucas
  • Réalisation : Steward Lee, Kyle Dunlevy, Brian O'Connell, Giancarlo Volpe, Danny Keller, Bosco Ng et Dave Filoni
  • Scénario : Henry Gilroy, Drew Z. Greenberg, Scott Murphy, Christian Taylor, Steven Melching et Katie Lucas
  • Montage : Jason Tucker, Nicolas Anastassiou et R. Orlando Duenas
  • Musique : Kevin Kiner, John Williams (thèmes originaux)
  • Casting : Jenn Berry
  • Production : Cary Silver et Catherine Winder
    • Production associée : Sarah Wall
    • Production déléguée : George Lucas et Catherine Winder
    • Production exécutive : Mary Maffei et Athena Yvette Portillo
  • Sociétés de production : CGCG (saisons 1 et 2)[3], Lucasfilm et Lucasfilm Animation
  • Budget : environ un million de dollars par épisode[4]
  • Pays d'origine : Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur - 2,55:1 - son Dolby Digital
  • Genre : série d'animation en 3D, science-fiction
  • Durée : 22 minutes

Distribution[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Note : pour une distribution plus complète, voir la section « Distribution » de la saison voulue.
Sources : version française (VF) sur Planète Jeunesse[5], version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[6].
Photos des acteurs principaux prêtant leur voix dans la version originale.

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Dès 2002, George Lucas envisageait une série animée qui aurait lieu entre les épisodes II et III de ses préquelles, afin d'étoffer les aventures des chevaliers Jedi Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker, et d'explorer des héros, des méchants et des planètes qui étaient peu exploités dans les films de la prélogie[7]. Après la diffusion de Star Wars: Clone Wars, Lucas commence à poursuivre son projet « Clone Wars » en 2005 en convoquant la section recherche et développement de Lucasfilm Animation où il décide de recruter de jeunes artistes tel que Dave Filoni[7]. Lucas et Filoni travaillent alors étroitement ensemble (Filoni étant un ancien réalisateur de la série Nickelodeon Avatar, le dernier maître de l'air) pour perfectionner le look de The Clone Wars et développer des scripts, en utilisant souvent des idées inutilisés que Lucas gardait depuis le premier film Star Wars sorti en 1977[7]. L'idée initiale de Filoni pour la série tournait autour d'un groupe de personnages récurrents qui voyageaient à bord d'un vaisseau spatial similaire au Faucon Millenium[8]. L'équipage du vaisseau aurait inclus un contrebandier, sa petite amie, un Gungan nommé Lunker, un padawan Jedi nommé Ashla et son maître Jedi[8]. Cette idée initiale de The Clone Wars fut conçue pour ne pas interférer avec la continuité existante, et comme tel aurait inclus seulement des apparitions occasionnelles de personnages de films tels que Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker[8]. Cependant, Lucas décida que la série devait se concentrer sur les personnages des films, mais certaines idées de Filoni furent incluses, comme Ashla, dont le prénom a finalement été changé en Ahsoka[8].

C'est finalement en avril 2005, lors de la convention de fans Star Wars Celebration III, que George Lucas annonce la série en déclarant : « nous travaillons sur une suite en 3D de la série pilote qui était diffusée sur Cartoon Network, nous n'allons probablement pas commencer ce projet pour une autre année [Note 3] »[9]. Genndy Tartakovsky, qui a réalisé la précédente série, n'est pas impliqué dans la production[9]. Trois mois plus tard, la préproduction de la série commence au studio Lucasfilm Animation, selon Steve Sansweet, directeur des relations avec les fans chez Lucasfilm[10]. Sansweet présente la série comme « la prochaine génération de la saga Star Wars, une série avant-gardiste de 30 minutes animée en 3D par ordinateur et basée sur la guerre des clones qui a lieu entre l'épisode II et l'épisode III [Note 4] ». Il décrit ensuite le look de la nouvelle série comme une fusion d'anime asiatique qui s'inspire de la série télévisée Les Sentinelles de l'air avec un style d'animation 3D unique[11],[10].

Casting[modifier | modifier le code]

Le casting de The Clone Wars reprend des personnages, et les voix des acteurs, de la série précédente : Tom Kane, James Arnold Taylor et Anthony Daniels retournent dans leurs rôles respectifs de Yoda, Obi-Wan Kenobi et C-3PO, tandis que de nouveaux sont embauchés pour prêter leurs voix à des personnages. À l'exception de C-3PO, aucun autre acteur des films ne revient prêter sa voix, mise à part en invité, dans la série. George Lucas explique que cela est dû aux emplois du temps des acteurs, qu'il serait difficile de réunir tout le monde en même temps et que le salaire de ceux-ci ainsi que l'envie d'avoir des inconnus en était les raisons[12].

Anthony Daniels, qui interprète C-3PO dans tous les films ainsi que dans Au temps de la guerre des étoiles, les adaptations radio de Star Wars, Droïdes : Les Aventures de R2-D2 et C-3PO et Star Wars: Clone Wars, confirme en juin 2006 qu'il a été contacté pour de nouveau interpréter le personnage dans la série[13]. Hayden Christensen, qui a joué Anakin Skywalker dans L'Attaque des clones et La Revanche des Sith, déclare en février 2008 à MTV qu'il n'a pas été appelé afin de prêter sa voix au personnage, mais a exprimé son intérêt de le faire tout de même[14].

Le , le site TheForce.net révèle que la voix d'Ahsoka Tano serait celle de Ashley Eckstein[15]. Le même jour, son implication dans la série est confirmée[15]. Durant la série, plusieurs personnes ayant déjà participé à l'univers Star Wars font leur apparition afin de prêter leur voix : Liam Neeson revient en Qui-Gon Jinn dans la troisième saison[16] et Mark Hamill, connu pour son rôle de Luke Skywalker, double Dark Bane dans l'épisode final de la série[17].

Conception[modifier | modifier le code]

The Clone Wars a la particularité d'avoir été réalisée au format 2,35:1 (cinémascope), format qui n'est habituellement pas utilisé pour les productions télévisuelles mais pour le cinéma, elle fut cependant recadrée en 16:9 (1,77:1) pour sa diffusion à la télévision[18]. Plutôt que d'utiliser des storyboards 2D classiques, Filoni et son équipe utilisent une prévisualisation par ordinateur, initialement lancée par George Lucas lors de la production de la trilogie originale, une technique qui permet aux réalisateurs de visualiser des scènes avant qu'elles ne soient animées et afin de tester les cinématiques de la série, ce qui constitue une opportunité pour les réalisateurs de travailler dans un environnement en trois dimensions[19]. Par la suite, Lucasfilm et Lucasfilm Animation ont utilisé les logiciels de la société Autodesk pour animer le film et la série. Le programme de modélisation 3D Autodesk Maya a été utilisé pour créer les mondes très détaillés, les personnages et les créatures[20]. Les animateurs ont également examiné les dessins de la série originale de 2003 lors de la création du style d'animation pour le film et la nouvelle série[21].

« Les artistes ont peint à la main une texture sur les personnages, ce qui permettait en quelque sorte de garder la spontanéité de l’artiste, la faillibilité, un semblant d’humanité pour éviter la perfection lisse de l’ordinateur. »[22]

Dave Filoni, superviseur de la réalisation

En effet, le style d'animation, dont The Clone Wars est inspiré, provient partiellement de la série de Genndy Tartakovsky[22]. Les personnages sont sculptés par les ordinateurs, le design du photo réalisme fut rapidement écarté et le choix de les faire ressembler à des marionnettes en bois peint fut choisi[22],[4].

Une maison blanche avec un toit noir en face de collines verdoyantes et forêts.
Le Skywalker Ranch, lieu où les épisodes sont finalisés.

Dans une interview vidéo avec Rob Coleman (en), Imagina 2007 divulgue qu'il y a quinze épisodes en production, qu'un épisode est finalisé, qu'il allait réaliser cinq des 22 premiers épisodes, que la réaction des licences a été très positive, et que l'assemblage final de épisodes est fait au Skywalker Ranch[23]. Le , George Lucas apparaît au Paley Center for Media et révèle que la série est épisodique, et en tant que telle ne se concentrera pas uniquement sur l'histoire d'Anakin Skywalker, mais également avec des épisodes dédiés aux soldats clones et à d'autres personnages[24]. Lucas révèle plus d'informations dans l'interview d'un fan : un nouveau personnage nommé Ahsoka Tano, plus de 100 épisodes et une possible apparition du célèbre chasseur de primes Boba Fett[25].

Le logo du film et de la série est un mélange entre ceux de l'épisode II : L'Attaque des clones et de l'épisode V : L'Empire contre-attaque, afin de garder l’esprit des films et de revenir à un logo plus traditionnel[26]. Quant aux sons, certains, créés par Ben Burtt, sont tirés des films puis repris et retravaillés par Matt Wood, l'ingénieur du son de la série[27]. Le , dans une interview avec TV Guide, Lucas confirme que 39 épisodes de la série ont été réalisés[28]. Le créateur de la saga est très impliqué dans la série[29]. Ainsi, il participe à l'élaboration des histoires et des scripts et fournit des illustrations, des références, des idées et des concepts pour les designs[29]. Il suit de près tous les épisodes durant la production jusqu'aux modifications finales quand ils sont achevés[29].

Continuité[modifier | modifier le code]

La continuité avec les autres œuvres de l'univers étendu a été prise très au sérieux par l'équipe de la série[30]. Cependant, Lucas avait le droit de faire de légères modifications pour le bien de l'histoire et était consulté directement lorsqu'il s'agissait des personnages principaux[30]. The Clone Wars ne remplace pas la précédente série Clone Wars dans la continuité, mais élargie ce que celle-ci a établie[31]. Pour Dave Filoni, il n'y a pas de connexion implicite entre Clone Wars et The Clone Wars, celui-ci déclarant : « Personnellement, en tant que fan, je ne pense jamais à discréditer un autre matériau, juste que celui-ci est d'un point de vue différent, un regard différent sur la guerre et de comment prendre la guerre. C'est un univers en constante expansion dans beaucoup de façons [Note 5] »[32].

Lors de la convention Star Wars Celebration IV, Filoni montre une série de diapositives représentant plusieurs designs de sculptures de personnages pour la série, déclarant que le style est partagé entre celui de Clone Wars et de l'aspect réaliste des films et que les éléments de la série diffèrent légèrement de ce qui a été établi précédemment dans la continuité[33]. Plusieurs modifications ont été apportées par rapport à Clone Wars, notamment qu'Obi-Wan ne porte pas autant et entièrement son armure clone, que le général Grievous a sa toux avant la bataille de Coruscant et que les styles de combat Jedi sont plus proche des films, et non plus comme certaines des capacités Jedi jugées exagérées dans la précédente série[30],[33]. Le , la romancière Karen Traviss annonce qu'elle quitte la franchise Star Wars en raison de problèmes de continuité soulevés avec la publication du livre The Art of Star Wars: The Clone Wars[34]. La troisième saison de Star Wars: The Clone Wars est également marquée par l'évolution de la tenue vestimentaire d'Anakin Skywalker et d'Obi-Wan Kenobi afin d'être plus proche de la tenue qu'ils abordent dans La Revanche des Sith[35].

Le , le site officiel de Star Wars présente un ordre chronologique des 121 épisodes de la série, incluant le long-métrage et l'héritage de la série après l'annulation de celle-ci[36]. Finalement, le , il est annoncé que l'univers étendu est rebaptisé sous le nom de Star Wars : Légendes (Star Wars: Legends) et que seul les six films de la saga, The Clone Wars, incluant le long-métrage, et la série Star Wars Rebels sont considérés comme « canon », annulant ainsi toutes les préoccupations concernant les conflits entre la série et l'univers étendu[37]. Cependant, les jeux vidéo, bandes dessinées, romans ou tout autre produit basé sur la série ne sont pas considérés comme « canon », à l'exception de la bande dessinée Dark Maul : Fils de Dathomir, du roman Dark Disciple et des possibles autres projets à venir développés à l'origine pour la série mais qui ne furent finalement pas diffusés[38].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Chaque épisode est conçu pour être autonome, avec d'abord une morale thématique baptisée « Sagesse Jedi » et ensuite un récit d'ouverture qui oriente le spectateur et qui met en place l'histoire[39]. La série comporte six saisons. Les quatre premières saisons comportent chacune vingt-deux épisodes, la cinquième vingt et la sixième treize.

Saison 1
La première saison est composée de vingt-deux épisodes. Elle montre une grande variété de combats et d'aventures avec le général Grievous et le comte Dooku en tant qu'antagonistes principaux. La plupart des épisodes sont indépendants, mais un fil conducteur est présent tout au long de la saison : la République et les Séparatistes tentent de convaincre différentes planètes et espèces de se ranger de leur côté.
Saison 2
La deuxième saison est composée de vingt-deux épisodes. Les Sith embauchent des chasseurs de primes et des mercenaires afin de voler divers objets et d'éliminer des personnes gênantes. Pendant ce temps, les forces de la République tentent un assaut sur une usine de fabrication de droïdes de combat qui se trouve sur la planète où s'est déroulé la première bataille du conflit. La saison marque également le retour du personnage de Boba Fett qui veut se venger de Mace Windu, le Jedi qui a tué son père dans le film L'Attaque des clones.
Saison 3
La troisième saison est composée de vingt-deux épisodes. La première moitié de la saison est moins axée vers la guerre et plus sur la diplomatie. Elle montre les conséquences de la guerre sur les différentes espèces et planètes affectées par le conflit, ainsi que les différences de points de vue qui existent entre le Sénat galactique et le conseil Jedi. Cette première moitié est également utilisée afin de rendre la série plus cohérente envers ses précédentes saisons et aussi à créer une meilleure chronologie. Dans la seconde moitié de la saison, le jeune Jedi Anakin Skywalker évolue un peu plus vers le côté obscur de la Force. Pendant ce temps, Dark Maul, un ancien ennemi qu'Obi-Wan Kenobi avait vaincu sur Naboo quand il était padawan, refait surface, tandis qu'un monstrueux tueur nommé Savage Opress apparaît.
Saison 4
La quatrième saison est composée de vingt-deux épisodes. Elle reprend la même intrigue que la troisième saison : la diplomatie et le ressenti de la guerre par les différentes espèces et planètes, mais de façon moins appuyée. Parallèlement, Dark Maul ne recule devant rien pour assouvir sa vengeance envers Obi-Wan Kenobi.
Saison 5
La cinquième saison est composée de vingt épisodes. Elle est la seule à se composer de cinq arcs d'histoire en quatre parties, dont trois sont centrés sur le personnage d'Ahsoka Tano. Pendant ce temps, les Séparatistes gagnent plus de terrain et l'histoire de Savage Opress touche à sa fin.
Saison 6
La sixième et dernière saison est composée de treize épisodes. Elle explore les sujets cruciaux apparus dans L'Attaque des clones et La Revanche des Sith : la création des soldats clones et les détails de la Grande purge jedi. Tandis que le chancelier Palpatine affermit son pouvoir au sein de la République, maître Yoda étudie plus profondément la nature de la Force et ses secrets[40].

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

DVD et Blu-ray[modifier | modifier le code]

Trois rangées de coffrets DVD de couleurs noirs et rouges.
Coffrets DVD de l'intégrale de la première saison dans un magasin à San Francisco, en Californie.

La commercialisation de The Clone Wars a débuté le en DVD lors de la sortie de Star Wars: The Clone Wars - A Galaxy Divided puis le en disque Blu-ray lors de la sortie de l'intégrale de la première saison. Durant les saisons, à l'exception des deux dernières, plusieurs volumes contenant les épisodes sortent uniquement en DVD, puis l'intégrale de la saison est commercialisée en DVD et Blu-ray[41].

Parallèlement, certains arcs de la série sont commercialisés uniquement en DVD et aux États-Unis :

Après la sortie de l'intégrale des cinq saisons, une réédition de celle-ci sort avec une figurine Funko (en) Pop à l'effigie de Yoda sur les deux supports en septembre 2015[45].

Liste des coffrets
Intitulé du coffret Nombre
d'épisodes
Dates de sortie Nombre
de disques
Distributeur
Zone 1
(dont Drapeau des États-Unis États-Unis et Drapeau du Canada Canada)
Zone 2
(Europe dont Drapeau de la France France)
DVD Disque Blu-ray DVD Disque Blu-ray DVD Disque Blu-ray
Star Wars: The Clone Wars - L'intégrale de la saison 1 22 [46] [47] 4 3 Warner Home Video
Star Wars: The Clone Wars - L'intégrale de la saison 2 22 [48] [48] 4 3
Star Wars: The Clone Wars - L'intégrale de la saison 3 22 [49] [50] 5 3
Star Wars: The Clone Wars - L'intégrale de la saison 4 22 [51] [52] 5 3
Star Wars: The Clone Wars - L'intégrale de la saison 5 20 [53],[54] [54] 4 2
Star Wars: The Clone Wars - Saisons 1 à 5 - Édition collector 108 19 14
Star Wars: The Clone Wars - The Lost Missions 13 [55] NC 3 2 Walt Disney Home Entertainment

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

The Clone Wars a donné naissance à cinq jeux vidéo sortis entre 2008 et 2011 sur différentes plateformes et à un pack dans Disney Infinity 3.0 sorti en 2015.

Les deux premiers jeux, intitulés Star Wars: The Clone Wars - Duels au sabre laser et Star Wars: The Clone Wars - L'Alliance Jedi, basés sur le film et la série, furent sortis en novembre 2008. Le premier, sorti uniquement sur Wii, retrace l'histoire du film où il faut déjouer une conspiration organisée par les forces Séparatistes qui ont kidnappé le fils du célèbre trafiquant Jabba le Hutt[56]. Le deuxième, sorti uniquement sur Nintendo DS, consiste à aller à la recherche d'une cargaison manquante contenant des cristaux de sabres laser et de commencer à démêler un complot impliquant l'armée Séparatiste, dirigée par le comte Dooku et le général Grievous[57].

Le troisième, intitulé Star Wars: The Clone Wars - Les Héros de la République, sorti en octobre 2009 sur Windows, PS2, PS3, PSP, Xbox 360, Nintendo DS et Wii, permet d'incarner différents Jedi mais également des soldats clones. L'histoire du jeu commence sur la planète Ryloth après les événements survenus durant la première saison de la série[58]. Le quatrième, nommé Lego Star Wars 3: The Clone Wars, sorti en mars 2011 sur Windows, Mac OS, PS3, PSP, Xbox 360, Nintendo DS et 3DS et Wii, débute lors de la bataille finale du film L'Attaque des clones et retrace essentiellement la fin de la seconde saison[59],[60].

Le cinquième et dernier jeu, dénommé Star Wars: Clone Wars Adventures, est un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur lancé en septembre 2010. Il permet aux joueurs de créer et de personnaliser des avatars et de participer à une variété de mini-jeux et d'activités tout en gagnant des crédits de la République pour l'achat de nouvelles armes, tenues, vaisseaux, etc.[61]. Le jeu a pris fin le [62].

Dans Disney Infinity 3.0, sorti en août 2015 sur PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One et Wii U puis en octobre 2015 sur Windows, l'intrigue du pack, intitulé Twilight of the Republic, est basée sur les films de la prélogie[63]. Situé pendant les événements de la série, Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker, Ahsoka Tano et Yoda découvrent une usine droïde réactivée sur la planète Géonosis[63].

Romans[modifier | modifier le code]

Une série de romans basés sur certains épisodes de la série fut éditée par la Bibliothèque verte et commercialisée de 2009 à 2013. Contrairement à la série, ces romans ne sont pas canoniques dans l'univers Star Wars[64].

Parallèlement, aux États-Unis, une collection fut éditée par Grosset & Dunlap où la personne qui lit incarne un personnage du livre. Sur le sol français, elle est également éditée par la Bibliothèque verte et fait partie d'une série d'ouvrages nommée Aventures sur mesure où quatre tomes sont sortis sur le thème de la série.

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Logo bleu avec l'inscription Star Wars séparé d'une barre au-dessus et The Clone Wars en dessous.
Les produits dérivés de la série sont identifiés (à l'exception des DVD, Blu-ray et jeux vidéo) grâce à ce logo.

Dark Horse Comics a édité deux séries, intitulées Star Wars: The Clone Wars - Mission et Star Wars: The Clone Wars Aventures, de bandes dessinées originales dont les graphismes rappellent ceux de la série animée[67]. En France, les séries sont éditées par les éditions Delcourt dont une troisième, simplement nommée Star Wars: The Clone Wars, qui fut uniquement publiée en France, celle-ci reprenant certaines bandes dessinées du magazine[68]. Contrairement à la série, ces bandes dessinées ne sont pas canoniques dans l'univers Star Wars[64].

Star Wars: The Clone Wars - Mission
  1. Esclaves de la République (Slaves of the Republic), paru le aux États-Unis et le en France[69] ;
  2. Au service de la République (In Service of the Republic), paru le aux États-Unis et le en France[70] ;
  3. Héros de la Confédération (Hero of the Confederacy), paru le aux États-Unis et le en France[71] ;
  4. Les Chasseurs de Sith (Strange Allies & The Sith Hunters), paru le aux États-Unis et le en France[72] ;
  5. Le Temple perdu (The Enemy Within & Defenders of the Lost Temple), paru le aux États-Unis et le en France[73].
Star Wars: The Clone Wars Aventures
  1. Les Chantiers de la destruction (Shipyards of Doom), paru le aux États-Unis et le en France[74] ;
  2. Point d'impact (Crash Course), paru le aux États-Unis et le en France[74] ;
  3. Les Cavaliers de Taloraan (The Wind Raiders of Taloraan), paru le aux États-Unis et le en France[74] ;
  4. Le Colosse de Simocadia (The Colossus of Destiny), paru le aux États-Unis et le en France[74] ;
  5. L'Étreinte de Shon-Ju (Deadly Hands of Shon-Ju), paru le aux États-Unis et le en France[74] ;
  6. Le Destructeur d'étoiles (The Starcrusher Trap), paru le aux États-Unis et le en France[74].
Star Wars: The Clone Wars
  1. Coup de main sur Maarka, paru le [75] ;
  2. Traqués !, paru le [75] ;
  3. La Planète des fauves, paru le [75] ;
  4. Attaque nocturne, paru le [75].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Kevin Kiner compose la bande originale pour tous les épisodes. George Lucas lui demande alors que chaque planète dans la galaxie Star Wars ait son propre thème musical[76]. Kiner s'inspire et utilise les thèmes musicaux créés par John Williams, le compositeur de la musique des films Star Wars[77]. Il incorpore également d'une manière subtile et suivant la volonté de Lucas, la musique des Experts : Miami, également composée par Kevin Kiner[77]. Pour Kiner, le travail effectué sur un épisode de The Clone Wars s'avère très épuisant et aussi intense que de composer la musique d'un long-métrage[77]. Il décrit que chaque personnage de la série lui offre une inspiration pour différents chemins musicaux, notamment pour les Jedi Luminara Unduli, Plo Koon et surtout Ahsoka Tano[77].

La bande originale de la série sort sous le nom de Star Wars: The Clone Wars (Original Soundtrack Seasons One Through Six) le en téléchargement et le en disque vinyle chez Walt Disney Records[78]. Sa sortie est annoncée lors d'un podcast par Kevin Kiner en juillet 2014[79]. L'album contient 28 pistes pour un total d'environ 57 minutes et comprend la musique de chaque saison de The Clone Wars[80]. Mis à part quelques titres qui ont été mis à disposition sur le site officiel de Kiner, il s'agit de la première sortie officielle de la bande originale de la série, à l'exception du film précèdent celle-ci[80].

Autres[modifier | modifier le code]

Dès novembre 2009, Titan Magazines au Royaume-Uni commence à publier un magazine mensuel consacré à la série[67]. Après 54 numéros, le magazine est renommé en décembre 2013 Star Wars Comic. Un an plus tard, la publication est stoppée lorsque Titan Comics perde la licence de publication Star Wars au Royaume-Uni[67]. Parallèlement, aux États-Unis, un magazine bimestriel naît en octobre 2010, toujours chez Titan Magazines, durant 18 numéros[67]. Celui-ci fini également par être remplacé par un nouveau intitulé Star Wars Magazine[67]. En France, un magazine à fréquence de parution trimestrielle, édité par Delcourt, se met également en place dès juin 2010[82]. Il reprend le même contenu que le magazine anglais et s'arrête, à la suite de l'annulation de la série, au quatorzième numéro paru en décembre 2013[82],[83].

Depuis 2008, Lego commercialise pour la collection Lego Star Wars plusieurs jeux de construction basés sur la série[84]. De son côté, Hasbro commercialise plusieurs produits dérivés : jouets, pistolets, sabre laser, véhiculesetc.[85]. Une série de bande dessinée en ligne courtes de cinq pages chacune, qui sont placés chronologiquement entre certains épisodes, est publiée chaque semaine sur le site officiel de Star Wars la veille de la diffusion de chaque épisode[86].

Une ligne de figurines, également par Hasbro, fut lancée le . Chaque figurine de la ligne a été conservée dans un style animé afin de ressembler aux personnages de la série. La ligne de figurines sculptée mettait en vedette des figurines hautement articulées, mais elle manquait de variété notamment avec les personnages principaux tels qu'Ahsoka Tano, Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi qui changeaient très rarement de tenues dans la série, mais également avec seulement une poignée d'aliens et de droïdes ajoutés avec des personnages humains. Les figurines basées sur la série ont été commercialisées pendant environ cinq ans avant que la ligne ne se termine au printemps 2013[87]. Entre 2010 et 2014, la société Topps produit, uniquement en Europe grâce à sa filiale, plusieurs séries de jeu de cartes et de cartes à collectionner basées sur les personnages de The Clone Wars et de la saga[88].

Univers de la série[modifier | modifier le code]

Les personnages, vaisseaux et véhicules de la République galactique sont précédés du logo Galactic Republic.svg, ceux de la Confédération des systèmes indépendants du logo Confederacy of Independent Systems.svg.

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Homme portant une armure blanche.
Femme entièrement maquillée en rouge et portant un sabre.
Cosplays d'un soldat clone (gauche) et d'Ahsoka Tano (droite).
  • Galactic Republic.svg Anakin Skywalker : annoncé comme étant l'élu d'une ancienne prophétie qui apportera l'équilibre à la Force, Anakin est un jeune Jedi doté de dons surprenants. Mais il se bat également contre sa colère et garde des secrets qu'il dissimule au conseil Jedi. Pour maître Yoda, le destin d'Anakin demeure obscure, tel qu'il l'était déjà lorsqu'il était un petit garçon[89].
  • Galactic Republic.svg Ahsoka Tano : jeune padawan d'Anakin Skywalker, Ahsoka est courageuse mais aussi têtue et téméraire. Elle a beaucoup à apprendre sur la Force. Sa formation débute en pleine guerre des clones, elle doit donc les apprendre sur le champ de bataille. Yoda respecte les aptitudes de la Force d'Anakin, mais s'inquiète de ses attachements émotionnels qui vont le conduire sur une voie dangereuse. En lui donnant une apprentie comme Ahsoka, Yoda espère qu'Anakin va apprendre la nécessité du détachement[89].
  • Galactic Republic.svg Obi-Wan Kenobi : ancien maître d'Anakin Skywalker, Obi-Wan Kenobi est un excellent sabreur et négociateur. Bien qu'il participe aux combats, il n'aime pas la guerre et cherche obstinément des solutions pacifiques à tout conflit. Anakin Skywalker est ensuite devenu un chevalier Jedi avec sa propre padawan. Mais Obi-Wan se préoccupe encore de son ancien apprenti et tente de l'aider à se détacher de ses émotionnels sans pour autant perdre sa compassion[89].
  • Galactic Republic.svg Soldats clones : des guerriers génétiquement conçus à l'identique, produits et entraînés sur Kamino, les soldats clones défendent la République par millions, luttant contre l'armée droïde Séparatistes sur des milliers de mondes déchirés par la guerre. Ils passent leur vie entourés par d'autres soldats ayant le même visage et développent des liens solides, ce qui les rend très efficaces dans les combats. Cependant, ils ont été formés pour remplir leurs missions à tout prix, tout en ignorant qu'ils sont la clé de la fin de la République et de l'ordre Jedi[89].
Homme avec une barbe grise et un costume noir.
Homme qui porte un masque et une tenue de robot blanc et une cape violette.
Cosplays du Comte Dooku (gauche) et du général Grievous (droite).
  • Confederacy of Independent Systems.svg Comte Dooku / Dark Tyranus : commandant suprême des Séparatistes, Dooku a quitté l'ordre Jedi pour obtenir plus de puissance. Il se tourna alors vers le côté obscur de la Force. Il porte secrètement le nom de Dark Tynanus et obéit aux ordres de son mystérieux maître : Dark Sidious[89].
  • Confederacy of Independent Systems.svg Asajj Ventress : un assassin formé au coté obscur de la Force par le comte Dooku, Ventress brûle d'impatience d’être vue comme une véritable Sith et rêve du jour où elle tuera Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker. Elle est constamment mise au défi et répond d'une rage animale, ce qui facilite son passage vers le coté obscur et la rend particulièrement dangereuse, aussi bien pour ses alliés que pour ses ennemis[89].
  • Confederacy of Independent Systems.svg Général Grievous : il fut un seigneur de guerre du peuple Kaleesh, Grievous est désormais plus une machine que de la chair, avec des compétences au sabre laser qui font de lui l'égal d'un Jedi. Il déteste les Jedi et prend les sabres de ceux qu'il tue en guise de trophée[89].
  • Confederacy of Independent Systems.svg Droïdes de combat : les droïdes de combat sont les soldats des Séparatistes : des machines simples, robustes, construits par millions dans des usines secrètes et expédiés afin d'attaquer les planètes fidèles de la République galactique. Les soldats clones surnomment les droïdes de combat « les boîtes de conserve », malgré le fait que beaucoup d'entre eux trouvent la mort par leurs armes[89].

Vaisseaux[modifier | modifier le code]

  • Galactic Republic.svg Croiseur Jedi : grâce à sa polyvalence, le croiseur Jedi est l'épine dorsale de l'armée de la République. Pouvant transporter environ 7 400 personnes, ce navire de guerre est capable de servir de transporteur pour les chasseurs, d'attaquer les vaisseaux ennemis, ou encore pour l'atterrissage sur des planètes déchirées par la guerre afin de déposer des troupes au sol[90].
  • Galactic Republic.svg Chasseur Jedi : vedette de la République, le chasseur Jedi, avec son droïde astromécanicien, est très maniable, léger et rapide. Cependant, à cause de sa petite taille, il a besoin d'un anneau hyperdrive afin de partir en hyperespace[90].
  • Confederacy of Independent Systems.svg Droïde Vautour : ce chasseur des Séparatistes, qui n'a pas de pilote mais un cerveau-droïde, est spécialisé dans l'attaque et l'interception des ennemis. Il est une proie facile lorsqu'il est seul, mais en groupe, ils donnent du fil à retordre aux pilotes clones[90].
  • Confederacy of Independent Systems.svg Frégate Séparatiste : ces frégates sont des redoutables vaisseaux ennemis pour les croiseurs Jedi grâce à leurs deux boucliers avant et leur deux canons laser lourds. Ils permettent de transporter environ 150 000 droïdes de combat. En revanche, ils sont particulièrement fragiles à l'arrière[90].
  • Confederacy of Independent Systems.svg Barge de transport Séparatiste : la conception de ces transports géants fut empruntée aux barges de transport de la Fédération du commerce. Ce nouveau véhicule de transport est équipé pour transporter des armées massives de droïdes et des véhicules au sol afin de lancer des assauts sur les mondes loyaux à la République[90].

Véhicules[modifier | modifier le code]

  • Galactic Republic.svg RT-TT (Renfort Tactique Tout-Terrain) : avec ses six jambes stables, ces véhicules sont capables de se frayer un chemin sur un terrain accidenté et même gravir des pentes verticales. L'armement lourd du RT-TT et son armure résistante font de lui le véhicule idéal pour être en tête d'une attaque terrestre, malgré sa faiblesse face aux cannons adverses[90].
  • Galactic Republic.svg Canonnière d'assaut Républicaine : conçues pour déployer des troupes rapidement, ces canonnières sont aussi particulièrement efficaces lors des combats aériens et sont résistantes aux tirs ennemis[90].
  • Galactic Republic.svg TR-TT (Transport de Reconnaissance Tout-Terrain) : idéal pour des missions de reconnaissance, les TR-TT ont de longues jambes rapides qui peuvent couvrir beaucoup de terrain rapidement et offrent à leurs pilotes une position surélevée pour de la surveillance. Malgré cela, le TR-TT exige des contrôles très sensibles et laisse son pilote particulièrement exposé aux tirs ennemis[90].
  • Confederacy of Independent Systems.svg TMT (Transport Multi-Troupes) : contrôlé par quatre droïdes, les TMT peuvent transporter 112 droïdes de combats dans un casier interne où ils sont chargés en position repliée afin d'optimiser la place, prêt pour le déploiement rapide et l'activation[90].
  • Confederacy of Independent Systems.svg Char d'assaut blindé Séparatiste : ces chars de combat lourdement armés et blindés sont souvent commandés par des droïdes tactiques, qui arpentent le champ de bataille grâce à la tourelle supérieure. Il est équipé d'un canon lourd, de deux canons lasers et de six lance-projectiles[90].

Diffusion internationale[modifier | modifier le code]

George Lucas pris la décision inhabituelle d'attendre presque la fin de la production de la première saison avant de proposer la série à une chaîne. De plus, il ne trouva pas de preneur dans l'immédiat[7]. Fox Broadcasting Company, la société sœur de la 20th Century Fox qui a distribué les six premiers films Star Wars, déclina l'offre[7]. Cartoon Network, qui avait diffusé la précédente série basée sur la guerre des clones, intitulée Clone Wars, de 2003 à 2005, était peu enthousiaste sur le projet[7]. Warner Bros., encouragée par les résultats de l'animation, s'intéressa alors à la série seulement après que Lucas ait décidé de faire un film précédant celle-ci[7]. La société convainc alors Cartoon Network de réexaminer le projet[7]. Stuart Snyder, qui supervise la chaîne pour le groupe audiovisuel Turner Broadcasting System, se rend alors à San Francisco, en Californie, afin de visionner plusieurs épisodes. Il déclare à Lucas après le visionnage que le seul endroit où il voulait voir la série était sur Cartoon Network[91].

The Clone Wars est alors diffusée pour la première fois le à 21 heure sur la chaîne de télévision Cartoon Network aux États-Unis[92]. La série fut également diffusée du au sur la chaîne TNT, il s'agit de la première série d'animation diffusée depuis plus d'une décennie sur la chaîne[93]. Elle fut par la suite rediffusée sur Adult Swim à partir du dans le programme Toonami[94]. Au Canada, la série fut diffusée à partir du sur CTV[95]. Le , les producteurs annoncent une cinquième saison pour le avec des épisodes diffusés chaque samedi matin à 9h30. Ils annoncent également l'entrée des deux premières saisons en syndication pour septembre 2012[96].

The Clone Wars a été diffusée pour la première fois au Royaume-Uni à partir du sur Sky Movies Premiere et Sky Movies Premiere HD[97]. En Allemagne, elle fut diffusée dès le sur ProSieben[98]. En France, W9 diffusa la première saison à partir du [99] et la quatrième saison à partir du [100], la seconde saison fut diffusée à partir du sur M6 dans l'émission M6 Kid[101]. Pour la troisième et cinquième saison, Cartoon Network, qui diffuse la série depuis le [102], obtient la programmation avant M6 et W9, diffusant alors la troisième saison à partir du [103] et la cinquième à partir du [104]. Sur le sol belge, elle a été diffusée dès le sur Club RTL[102]. En Italie, The Clone Wars fut diffusée à partir du , également sur Cartoon Network[105].

Accueil[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Le , lors de sa première diffusion aux États-Unis, The Clone Wars devient la première série la plus regardée de l'histoire de Cartoon Network avec un record d'audience en moyenne de quatre millions de téléspectateurs[106]. Le précédent détenteur du record était Ben 10: Alien Force, également lors de sa première diffusion le avec 2,9 millions de téléspectateurs[106]. Le record de The Clone Wars fut par la suite battu le par le téléfilm Scooby-Doo : Le mystère commence avec 6,1 millions de téléspectateurs[107]. Le reste de la saison passe en dessous de trois millions de téléspectateurs, mais remonte dès l'épisode final, qui marque l'introduction du chasseur de primes Cad Bane, avec 3,29 millions de téléspectateurs[108].

Par la suite, la deuxième saison réalise un lancement plus timide que la précédente avec les épisodes Le Vol de l'holocron et La Dangereuse Cargaison, réunissant alors 2,58 millions de téléspectateurs[109]. L'arc final, quant à lui, a attiré 2,76 millions de téléspectateurs[Note 6],[110]. La troisième saison, ayant également débuté avec deux épisodes, a attiré 2,42 millions de téléspectateurs[111]. Cependant, l'audience commence à chuter dès l'épisode suivant en passant sous la barre des deux millions de téléspectateurs mais remonte dès le début de l'arc Mortis avec 2,29 millions de téléspectateurs[112],[113]. Elle continue de remonter jusqu'à l'épisode final de la saison avec 2,31 millions de téléspectateurs[114].

Pour la quatrième saison, les deux premiers épisodes réalisent la pire audience de lancement de la série avec 1,93 million de téléspectateurs[115]. Durant pratiquement toute la diffusion, la saison reste sous les deux millions de téléspectateurs, à l’exception de l'épisode final qui réalise 2,03 millions de téléspectateurs[116]. La cinquième et dernière saison diffusée sur Cartoon Network débute avec l'épisode Retour en force qui réalise alors une audience de lancement légèrement supérieure avec 1,94 million de téléspectateurs[117]. Jusqu'à l'épisode 16, les audiences des épisodes restent en dessous de deux millions mais remontent dès l'arc final de la saison, consacré à Ahsoka Tano, qui a rassemblé 2,18 millions de téléspectateurs[118].

En France, pour la première diffusion, les cinq premiers épisodes ont réuni en moyenne 730 000 téléspectateurs sur W9[119].

Réception critique[modifier | modifier le code]

La première saison de The Clone Wars fut mieux reçue que le film pilote, notamment grâce à la durée des épisodes permettant plus d'action et de suspense et un tournant vers un public plus adulte que le long-métrage[120],[121]. Néanmoins, l'humour présent grâce aux droïdes de combat fut critiqué pour être frustrant et rebutant, de même pour la présence de Jar Jar Binks dans la série qui fut considérée comme un faux pas[122]. Sur Metacritic, la saison obtient un score de 64 sur 100, sur la base de neuf critiques, indiquant des avis majoritairement positifs[123]. Le , The Hollywood Reporter, après avoir vu un épisode en avant-première, qualifie l'épisode comme « probablement la série d'animation la plus réaliste jamais produite »[124]. En janvier 2009, IGN classe The Clone Wars comme la 89e meilleure série animée, notamment grâce aux épisodes Les Bleus et La Cape des ténèbres, affirmant que leur histoire se démarque comme l'une des meilleures de l'univers étendu de Star Wars[125]. La deuxième saison a reçu un meilleur accueil que la précédente, particulièrement grâce à la qualité de l'animation et pour le ton plus sombre durant certains arcs, mais celle-ci ne fut pas à la hauteur des attentes pour l'introduction de Boba Fett dans la série et certaines histoires à épisodes uniques furent jugées faibles[126],[127],[128]. Le , au San Diego Comic-Con International, Craig Glenday, rédacteur en chef des dossiers du Livre Guinness des records, remet au réalisateur de la série, Dave Filoni, au superviseur de l'infographie, Joel Aron, et au designer en chef, Kilian Plunkett, un certificat proclamant The Clone Wars comme « la série d'animation de science-fiction la mieux notée actuellement »[129].

Le personnage d'Ahsoka Tano fut jugé moins irritant dans la troisième saison que durant les précédentes et le film, de même pour l'introduction de Savage Opress qui avait été médiatisée pendant plusieurs mois et fut considérée comme excellente[130],[131]. Par rapport à la première partie de la saison, la seconde fut jugée décevante et inégale en raison du peu d'intérêt des scénarios[130]. Quant à la quatrième saison, celle-ci fut louée pour sa qualité de l'animation durant les premiers épisodes centrés sur la guerre aquatique, l'arc se déroulant sur la planète Umbara fut considéré comme le meilleur de la saison et le retour de Dark Maul fut apprécié et réussi, tandis que celui de Jar Jar Binks rend l'épisode dans lequel il apparaît comme le pire de cette saison[132],[133]. L'avant-dernière saison fut très bien reçue, notamment grâce aux combats au sabre-laser qui furent définis comme impressionnants, mais également pour l'arc final de la saison centré sur Ahsoka qui fut admiré pour être émotionnellement incroyable[134],[135],[136]. Enfin, The Lost Missions poursuit la très bonne réception de la précédente saison, où le premier arc, centré sur les soldats clones, est considéré comme l'un des meilleurs de la série grâce aux explications qu'il fournit sur la Grande purge Jedi[137]. La présence de Jar Jar Binks, contrairement aux saisons précédentes, fut appréciée pour le duo qu'il forme avec Mace Windu[138],[139]. En 2014, le site WatchMojo.com (en) classe The Clone Wars comme la septième meilleure série d'animation ayant été annulée[140]. L'organisation américaine Common Sense Media, spécialisée dans l'étude des médias et technologies familiales et des enfants, donne 3 étoiles sur 5 à la série en la décrivant comme amusante et réussie pour sa qualité d'animation[141].

Arrêt[modifier | modifier le code]

Une annulation...[modifier | modifier le code]

Dès le début du mois de mars 2013, plusieurs rumeurs annoncent la fin de la série[142],[143],[144]. Finalement, le , Lucasfilm confirme l’arrêt de The Clone Wars[145]. La raison invoquée est la production d'une nouvelle série au détriment de The Clone Wars, Lucasfilm déclarant : « Nous travaillons sur une toute nouvelle série Star Wars se déroulant dans une période jamais traitée auparavant dans les films ou à la télé [Note 7] »[145]. La sixième saison était en production lors de l'annulation, mais celle-ci n'ayant jamais été diffusée à la télévision, elle est cependant mise en ligne avec l'ensemble de la série via le réseau de streaming Netflix à partir du [146],[147]. En France, elle est également mise en ligne via un réseau de streaming à partir du sur Canalplay[148]. Après avoir acquis la série, Sean Carey, le vice-président de Netflix, juge que celle-ci devenait plus sombre et ne cadrait plus avec la marque de Cartoon Network, mais que ce fut une opportunité pour le service en ligne[149].

En mai 2014, le scénariste Brent Friedman révèle sur son compte Twitter que les scripts pour les saisons 7 et 8 avaient été écrits avant l'arrêt[150]. Le , lors du panel de la série à la Star Wars Celebration à Anaheim, Dave Filoni déclare que la fin de The Clone Wars devait se dérouler durant les événements relatés dans le film La Revanche des Sith. Les destins d'Ahsoka Tano et du capitaine Rex devaient également être révélés pour expliquer leur absence dans l'épisode III de la saga[151].

...et un héritage[modifier | modifier le code]

Article détaillé : The Clone Wars Legacy.
Logo gris sous forme inachevée avec The Clone Wars au-dessus et Legacy en-dessous.
Logo de l'héritage de la série : The Clone Wars Legacy.

Au moment de l'annulation en mars 2013, il y avait encore de nombreux épisodes en développement. Treize de ces épisodes ont été achevés et sont devenus une partie de la sixième saison intitulée The Lost Missions. Les autres arcs narratifs n'ont en revanche jamais été finalisés. Il s'agit de :

Dark Maul : Fils de Dathomir (Darth Maul: Son of Dathomir)

Un arc de quatre épisodes aurait dû poursuivre l'histoire de Dark Maul après les événements de l'épisode 16 de la cinquième saison : Sans foi ni loi. L'arc devait expliquer pourquoi Dark Maul avait été ressuscité dans l'épisode 21 de la quatrième saison : Les Frères. Les quatre épisodes étaient intitulés The Enemy of my Enemy, A Tale of two Apprentices, Proxy War et Showdown on Dathomir (codes de production : 6-21 à 6-24)[152]. L'arc a cependant été adapté dans une bande dessinée en quatre parties publiée de mai à août 2014[146].

Crystal Crisis on Utapau

Depuis le , quatre épisodes sont diffusés sur le site officiel de Star Wars, ces épisodes sont tous en animatique car non finalisés à la suite de l'arrêt de la série ; mise à part l'animatique, le doublage des acteurs originaux, la musique et les effets sonores sont présents[153]. Ces quatre épisodes sont intitulés : A Death on Utapau, In Search of the Crystal, Crystal Crisis et The Big Bang (codes de production : 6-01 à 6-04). L'arc a lieu sur Utapau avec Obi-Wan et Anakin enquêtant sur un contrat d'armement impliquant les Séparatistes et un cristal Kyber. Il aborde également les sentiments d'Anakin après le départ d'Ahsoka[153].

Bad Batch

Cet arc de quatre épisodes (codes de production : 6-09 à 6-12) en animatique, comme les précédents, a été diffusé le lors de la Star Wars Celebration à Anaheim[154] puis mis en ligne sur le site officiel depuis le [155]. Il dévoile comment le capitaine Rex et ses soldats sauvent le clone Echo lors d'une mission[154].

Star Wars: Dark Disciple

Ce dernier arc, composé de huit épisodes intitulés Lethal Alliance, The Mission, Conspirators, Dark Disciple, Saving Vos Part I, Saving Vos Part II, Traitor et The Path (codes de production : 6-13 à 6-20)[156], faisait mettre en scène Asajj Ventress et Quinlan Vos et devait, à l'origine, faire partie de la septième saison de la série[157]. L'arc fut tout de même adapté en livre et est sorti le [158].

Distinctions[modifier | modifier le code]

The Clone Wars a remporté de nombreuses récompenses et nominations. Parmi celles-ci, la série est présente plusieurs fois lors des Annie Awards, Critics' Choice Television Awards, Daytime Emmy Awards et des Behind the Voice Actors Awards (BTVA). Lors de la 40e cérémonie des Daytime Emmy Awards qui s'est déroulée le , The Clone Wars remporte deux Emmy Awards en présence de George Lucas[159]. Le prix a été remis par Carrie Fisher, qui a exprimé son enthousiasme en criant « Yes! » lors de l'annonce de la série gagnante[159].

Note : sauf mention contraire, les informations mentionnées proviennent de la base de données IMDb[160].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Principales récompenses de The Clone Wars
Récompense Catégorie Récipiendaire
2011 BTVA Awards[161] Meilleure performance vocale féminine dans une série télévisée dans un second rôle Barbara Goodson : Mère Talzin
40e cérémonie des Daytime Emmy Awards Meilleur programme spécial d'animation
Star Wars: The Clone Wars
Meilleur interprète dans un programme d'animation David Tennant : Huyang
2012 BTVA Awards[162] Meilleure interprétation vocale d'un caractère établi Sam Witwer : Dark Maul
Meilleure performance vocale masculine dans une série télévisée - Action/Drame James Arnold Taylor : Obi-Wan Kenobi
Meilleure performance vocale masculine dans une série télévisée dans un second rôle - Action/Drame
Corey Burton : Cad Bane
Meilleure performance vocale féminine dans une série télévisée dans un second rôle - Action/Drame Nika Futterman : Asajj Ventress
41e cérémonie des Daytime Emmy Awards Programme d'animation spécial exceptionnel Star Wars: The Clone Wars
Meilleur accomplissement personnel remarquable dans l'animation Christopher Voy
2013 BTVA Awards[163] Meilleure performance vocale masculine dans une série télévisée dans un rôle d'invité Ian Abercrombie : Dark Sidious

Nominations[modifier | modifier le code]

Principales nominations de The Clone Wars
Récompense Catégorie Récipiendaire
36e cérémonie des Annie Awards Meilleure musique dans une production télévisuelle animée ou pour un contenu abrégé Kevin Kiner pour l'épisode L'Aube du Malveillant
35e cérémonie des Saturn Awards Meilleure série diffusée sur le câble ou en syndication Star Wars: The Clone Wars
37e cérémonie des Annie Awards Meilleure musique dans une production télévisuelle Kevin Kiner pour l'épisode L'Usine d'armement
38e cérémonie des Annie Awards Meilleure production d'une série télévisée d'animation Pour l'épisode Les ARC Troopers
Meilleur doublage dans une production télévisuelle
Corey Burton : Baron Papanoida
Nika Futterman : Asajj Ventress
Meilleur scénariste pour une production télévisuelle Daniel Arkin pour l'épisode Héros des deux côtés
12e cérémonie des Teen Choice Awards Meilleure série d'animation
Star Wars: The Clone Wars
2011 BTVA Awards[161]
Meilleure performance vocale masculine dans une série télévisée dans un second rôle
Corey Burton : comte Dooku
Tom Kane : Yoda
Meilleure performance vocale féminine dans une série télévisée dans un second rôle Nika Futterman : Asajj Ventress
Meilleure performance vocale dans une série télévisée dans un rôle d'invité Liam Neeson : Qui-Gon Jinn
Meilleur casting vocal dans une série télévisée
Star Wars: The Clone Wars
39e cérémonie des Annie Awards Meilleures audiences générales pour une série télévisée d'animation
Meilleurs effets d'animation dans une production d'animation Joel Aron
Meilleur doublage dans une production télévisuelle
Nika Futterman : Asajj Ventress
Dee Bradley Baker : soldats clones
Meilleur montage dans une production télévisuelle Jason Tucker
2e cérémonie des Critics' Choice Television Awards
Meilleure série d'animation
Star Wars: The Clone Wars
3e cérémonie des Critics' Choice Television Awards
PAAFTJ Television Awards 2012
Meilleure réalisation pour une série animée Brian Kalin O’Connel pour l'épisode Les Esclaves de la République
40e cérémonie des Annie Awards Meilleurs effets d'animation dans une production d'animation Joel Aron
Meilleure animation de personnages dans une animation pour la télévision ou toute autre production télévisuelle Keith Kellogg
Meilleur doublage dans une animation pour la télévision Samuel Witwer : Dark Maul
Meilleure réalisation exceptionnelle, dans un montage d'animation pour la télévision ou toute autre production télévisuelle Jason Tucker
40e cérémonie des Daytime Emmy Awards
Jim Cummings : Hondo Onhaka
Samuel Witwer : Dark Maul
Meilleure réalisation pour une série télévisée d'animation Dave Filoni, Kyle Dunlevy, Brian Kalin O'Connell, Steward Lee, et Bosco Ng
Meilleure composition et direction musicale Kevin Kiner
Meilleur mixage sonore pour une série télévisée d'animation David Acord et Cameron Davis
2012 BTVA Awards[162]
Meilleure performance dans un rôle de narrateur Tom Kane : narrateur
Meilleur doublage vocal d'un nouveau personnage David Tennant : Huyang
Meilleure performance vocale masculine dans une série télévisée dans un second rôle - Action/Drame
Corey Burton : Cad Bane
Clancy Brown : Savage Oppress
Sam Witwer : Dark Maul
Meilleure performance vocale féminine dans une série télévisée - Action/Drame Ashley Eckstein : Ahsoka Tano
Meilleure performance vocale dans une série télévisée dans un rôle d'invité David Tennant : Huyang
Meilleur casting vocal dans une série télévisée - Action/Drame Star Wars: The Clone Wars
41e cérémonie des Daytime Emmy Awards
Meilleurs réalisations exceptionnelles dans le mixage sonore - Animation Cameron Davis, David Acord, Frank Rinella, et Mark Evans
Meilleure montage sonore - Animation Matthew Wood, Dean Menta, Jeremy Bowker, Erik Foreman, Pascal Garneau, Steve Slanec, Frank Rinella, Dennie Thorpe, Jana Vance, et David Acord
2013 BTVA Awards[163] Meilleure performance vocale masculine dans une série télévisée - Action/Drame James Arnold Taylor : Obi-Wan Kenobi
Meilleure performance vocale féminine dans une série télévisée - Action/Drame Ashley Eckstein : Ahsoka Tano
Meilleure performance vocale masculine dans une série télévisée dans un second rôle - Action/Drame Sam Witwer : Dark Maul
Meilleure performance vocale féminine dans une série télévisée dans un second rôle - Action/Drame Katie Sackhoff : Bo-Katan
Nika Futterman : Asajj Ventress
Meilleure performance vocale féminine dans une série télévisée dans un rôle d'invité Kari Wahlgren : Letta Turmond
41e cérémonie des Annie Awards Meilleure animation de personnages dans une production d'animation Keith Kellogg
Meilleur montage dans une production d'animation. Jason Tucker
42e cérémonie des Daytime Emmy Awards Meilleur programme spécial d'animation Star Wars: The Clone Wars
Meilleur interprète dans une série télévisée d'animation Mark Hamill : Dark Bane
Meilleur scénario dans une série télévisée d'animation Christian Taylor
Meilleure réalisation dans une série télévisée d'animation Dave Filoni, Brian Kalin O’Connell, Danny Keller et Steward Lee
Meilleur mixage audio - Animation Cameron Davis, David Acord, Frank Rinella et Mark Evans
Meilleur montage sonore - Animation Matthew Wood, David Acord, Dean Menta, Jeremy Bowker, Steve Slanec, Andrea Gard, Kevin Sellers, Dennie Thorpe et Jana Vance
Meilleure composition et direction musicale Kevin Kiner
2014 BTVA Awards[164] Meilleure performance vocale masculine dans une série télévisée - Action/Drame Dee Bradley Baker : Fives
Meilleure performance vocale masculine dans une série télévisée dans un second rôle - Action/Drame Tom Kane : Yoda
Meilleure performance vocale masculine dans une série télévisée dans un rôle d'invité - Action/Drame Bob Bergen : Lama Su
Mark Hamill : Dark Bane
Meilleure performance vocale féminine dans une série télévisée dans un rôle d'invité - Action/Drame Jaime King : les cinq prêtresses
Meilleur doublage dans une nouvelle série télévisée - Action/Drame Star Wars: The Clone Wars

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le point de référence (point zéro de la chronologie Star Wars) est la bataille de Yavin dans l'épisode IV de la saga.
  2. Il s'agit d'un robot qui s'exprime dans un langage sonore électronique ressemblant à des sifflements. Il n'a donc pas d'acteur qui prête sa voix à ce personnage.
  3. (en) « We are working on a 3-D continuation of the pilot series that was on the Cartoon Network, we probably won't start that project for another year. »
  4. (en) « Next generation of the Star Wars saga, a cutting edge 30-minute, 3-D computer-animation series based on the Clone Wars that take place between Episode II ... and Episode III. »
  5. (en) « Personally as a fan never think of it as discrediting any of the other material, it’s just that other material is from a different point of view, a different look at the war and take on the war. It’s an ever-Expanding Universe in a lot of ways. »
  6. Les audiences américaines des épisodes 3 à 15 ne sont pas connues.
  7. (en) « We are exploring a whole new Star Wars series set in a time period previously untouched in Star Wars films or television programming. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. Patrice Girod, « L'Histoire : Toutes les grandes étapes du film », Lucasfilm Magazine : Le Guide officiel du film La Menace fantôme, no hors série no 1,‎ .
  2. a, b, c et d Daniel Wallace, Star Wars : Les secrets de la galaxie - Batailles : Qui régnera sur la galaxie ?, Nathan, (ISBN 978-2-0925-4885-1).
  3. (en) « CGCG - Star Wars: The Clone Wars », sur CGCG.com.tw (consulté le 29 novembre 2014).
  4. a et b (en) Annalee Newitz, « George Lucas Spills All About Clone Wars at Skywalker Ranch », sur Io9.com,‎ (consulté le 27 mai 2015).
  5. « Star Wars: The Clone Wars », sur Planète Jeunesse (consulté le 19 février 2015).
  6. « Star Wars: La Guerre des Clones », sur Doublage.qc.ca (consulté le 5 juillet 2015).
  7. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Dave Itzkoff, « George Lucas, Free to Follow His Instincts Right Back to Star Wars », sur The New York Times.com,‎ (consulté le 18 décembre 2015).
  8. a, b, c et d (en) Frank Parisi et Gary Scheppke, The Art of Star Wars: The Clone Wars, Chronicle Books, , 272 p. (ISBN 978-0-8118-6889-1), p. 14.
  9. a et b (en) Robert Sanchez, « NEW Animated Star Wars: Clone Wars Series Fully in Production! », sur Iesb.net, archivé sur Web.archive.org,‎ (consulté le 29 novembre 2014).
  10. a et b (en) « Starwars.com at Comic-Con 2005 », sur Starwars.com, archivé sur Wayback.archive.org,‎ (consulté le 29 novembre 2014).
  11. « The Clone Wars : La série animée Star Wars en images de synthèse...et son film ! », sur Effets-speciaux.info,‎ (consulté le 18 décembre 2015).
  12. (en) Shawn Adler, « George Lucas Explains Why Familar Voices Won't Return For Clone Wars », sur Moviesblog.mtv.com,‎ (consulté le 30 octobre 2015).
  13. (en) « Anthony Daniels Radio Interview », sur Theforce.net,‎ (consulté le 29 novembre 2014).
  14. (en) Shawn Adler, « Star Wars: The Clone Wars Is Finally Good To Go; Will Hit Theaters This Summer », sur MTV.com,‎ (consulté le 30 octobre 2015).
  15. a et b « [MAJ] [The Clone Wars] Des images et une voix », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 17 avril 2015).
  16. « [MAJ] Le prochain arc de The Clone Wars se dévoile », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 17 avril 2015).
  17. (en) Kyle Warnke, « Star Wars: The Clone Wars Picks Up Seven Emmy Nominations », sur Dorksideoftheforce.com (consulté le 17 avril 2015).
  18. (en) « Star Wars: The Clone Wars - Technical Specification », sur IMDb.com (consulté le 7 décembre 2014).
  19. (en) « The Action Intensifies in Landing at Point Rain », sur Starwars.com, archivé sur Web.archive.org,‎ (consulté le 6 février 2016).
  20. (en) « Autodesk Maya Software Serves as Animation Platform for New Star Wars: The Clone Wars Animated Feature Film and TV Series », sur Usa.autodesk.com,‎ (consulté le 29 novembre 2014).
  21. (en) Kiko Martinez, « Hispanic Animator Helps Create New Star Wars Universe », sur Extranews.net, archivé sur Wayback.archive.org,‎ (consulté le 29 novembre 2014).
  22. a, b et c Christophe Dasse, « Star Wars The Clone Wars : Un look stylisé », sur Unificationfrance.com,‎ (consulté le 12 septembre 2015).
  23. « Imagina 2007 : Interview de Rob Coleman », sur Mintinbox.net (consulté le 29 novembre 2014).
  24. (en) Eric Goldman, « Paley Fest: George Lucas Gives Details on the Star Wars TV Shows », sur IGN,‎ (consulté le 29 novembre 2014).
  25. (en) « Exclusive Video Interview: George Lucas Says Star Wars Is Not Dead », sur Iesb.net, archivé sur Web.archive.org (consulté le 29 novembre 2014).
  26. « La production de The Clone Wars - Le design de la série - Le logo », sur Starwars-universe.com (consulté le 4 décembre 2014).
  27. Christophe Dasse, « Star Wars The Clone Wars : Mise en avant des personnages secondaires », sur Unificationfrance.com,‎ (consulté le 7 septembre 2015).
  28. (en) Steve Sonsky, « George Lucas, Episode II: Star Wars Strikes Back », sur Tvguide.com, archivé sur Wayback.archive.org,‎ (consulté le 29 novembre 2014).
  29. a, b et c (en) Jonathan Wilkins, « Second Strike! », Star Wars Insider, no 113,‎ , p. 18.
  30. a, b et c (en) « The Clone Wars Panel Discussions », sur The Official Star Wars Blog,‎ (consulté le 5 novembre 2015).
  31. (en) Rich Sands, « New Star Wars Series: Five Burning Questions Answered! », sur TV Guide.com, archivé sur Web.archive.org,‎ (consulté le 5 novembre 2015).
  32. (en) Jami Philbrick, « Director talks Star Wars: The Clone Wars », sur Comicbookresources.com,‎ (consulté le 5 novembre 2015).
  33. a et b (en) « The Clone Wars Celebration IV Panel - Part 2 », sur Starwars.com, archivé sur Web.archive.org,‎ (consulté le 5 novembre 2015).
  34. (en) « End of one era, start of another... », sur Karentraviss.typepad.com, archivé sur Archive.is,‎ (consulté le 5 novembre 2015).
  35. (en) « A New Look for The Clone Wars Heroes », sur Starwars.com, archivé sur Web.archive.org,‎ (consulté le 5 novembre 2015).
  36. (en) « Star Wars: The Clone Wars Chronological Episode Order », sur Starwars.com,‎ (consulté le 6 novembre 2015).
  37. (en) « The Legendary Star Wars Expanded Universe Turns a New Page », sur Starwars.com,‎ (consulté le 6 novembre 2015).
  38. (en) « SDCC 2014: Star Wars: A New Dawn Panel – Liveblog », sur Starwars.com,‎ (consulté le 6 novembre 2015).
  39. (en) « Star Wars: The Clone Wars - Introducing Catherine Winder », sur Starwars.com, archivé sur Web.archive.org,‎ (consulté le 6 novembre 2015).
  40. « Les épisodes bonus pour début 2014 ! », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 9 mai 2015).
  41. « Star Wars - The Clone Wars », sur Dvdseries.net (consulté le 27 septembre 2015).
  42. (en) Brian Murphy, « Review – Star Wars Clone Wars: A Galaxy Divided », sur Hobotrashcan.com (consulté le 28 avril 2015).
  43. (en) David Lambert, « Star Wars: The Clone Wars - Warner/Lucasfilm Press Release Posted for Vol. 2: Clone Commandos DVD », sur Tvshowsondvd.com,‎ (consulté le 28 avril 2015).
  44. (en) David Lambert, « Watch the return of Darth Maul on DVD September 11 », sur Eucantina.net,‎ (consulté le 5 mai 2015).
  45. « Les Funko pop envahissent les coffret Blu-ray », sur Editioncollector.fr,‎ (consulté le 9 décembre 2015).
  46. (en) David Lambert, « Star Wars: The Clone Wars - Fresh from Comic Con, StarWars.com has a Trailer for The Complete Season 1 DVD/Blu-ray », sur Tvshowsondvd.com,‎ (consulté le 24 décembre 2014).
  47. « Test Blu-ray : Star Wars : The Clone Wars - saison 1 », sur Serieslive.com,‎ (consulté le 23 novembre 2015).
  48. a et b « [MAJ] La saison 2 de The Clone Wars en DVD et Blu-Ray le 27 octobre ! », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 9 avril 2015).
  49. (en) David Lambert, « Star Wars: The Clone Wars - Season 3 Announced: USA Date a Week Earlier, and 3D Box Art on DVD and Blu **UPDATE: USA Pricing, Extras** », sur Tvshowsondvd.com,‎ (consulté le 24 décembre 2014).
  50. « Test DVD : Star Wars The Clone Wars - Saison 3 », sur Analysesenseries.com,‎ (consulté le 23 novembre 2015).
  51. (en) David Lambert, « Star Wars: The Clone Wars - The Complete Season 4 on DVD and Blu-ray Disc », sur Tvshowsondvd.com,‎ (consulté le 24 décembre 2014).
  52. « La saison 4 bientôt en Blu-Ray et en DVD », sur Starwars-universe.com (consulté le 22 novembre 2015).
  53. (en) David Lambert, « Star Wars: The Clone Wars - Announcement and Art for Complete Season 5 and Seasons 1-5: Collector's Edition », sur Tvshowsondvd.com,‎ (consulté le 24 décembre 2014).
  54. a et b « Star Wars - The Clone Wars : L'ultime saison cet automne en Blu-ray », sur Hdnumerique.com,‎ (consulté le 29 juillet 2013).
  55. « La Saison 6 de The Clone Wars en DVD/Blu-Ray ! », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 7 décembre 2014).
  56. (en) Jonathan Miller, « Star Wars The Clone Wars: Lightsaber Duels Review », sur GameSpot,‎ (consulté le 27 septembre 2015).
  57. (en) Matt Casamassina, « Star Wars The Clone Wars: Jedi Alliance Review », sur IGN,‎ (consulté le 27 septembre 2015).
  58. (en) « Star Wars The Clone Wars: Republic Heroes Game Q&A :: Jedi VS Clones », sur Kidzworld.com,‎ (consulté le 27 septembre 2015).
  59. (en) « LEGO Star Wars III: The Clone Wars Review », sur Gamingunion.net,‎ (consulté le 27 septembre 2015).
  60. « LEGO Star Wars III : The Clone Wars », sur Starwars-universe.com (consulté le 27 septembre 2015).
  61. (en) Dan Whitehead, « Star Wars: Clone Wars Adventures Review », sur Eurogamer,‎ (consulté le 27 septembre 2015).
  62. « La fin de Clone Wars Adventures », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 5 mars 2014).
  63. a et b (en) Kyle Hilliard, « Fighting The Clone Wars: Ninja Theory's Take On Star Wars », sur Game Informer,‎ (consulté le 31 mai 2016).
  64. a et b « Questions Générales - Univers Officiel/Legends et autres F.A.Q », sur Starwars-universe.com (consulté le 5 mai 2015).
  65. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q et r « Série The Clone Wars (jeunesse) », sur Starwars-universe.com (consulté le 26 octobre 2015).
  66. a, b, c et d « Série Aventures sur Mesure », sur Starwars-universe.com (consulté le 7 août 2015).
  67. a, b, c, d et e (en) « The Clone Wars : Comics », sur Swbooks.net (consulté le 3 décembre 2015).
  68. « Les comics pour très jeunes - Le grenier de Lucasbooks : Les comics UK The Clone Wars », sur Starwars-universe.com (consulté le 21 juin 2015).
  69. « The Clone Wars tome 1 : Mission 1 - Esclaves de la République », sur Starwars-holocron.net (consulté le 17 avril 2015).
  70. « The Clone Wars tome 2 : Mission 2 - Au Service de la République », sur Starwars-holocron.net (consulté le 17 avril 2015).
  71. « The Clone Wars tome 3 : Mission 3 - Héros de la Confédération », sur Starwars-holocron.net (consulté le 17 avril 2015).
  72. « The Clone Wars tome 4 : Mission 4 - Les Chasseurs de Sith », sur Starwars-holocron.net (consulté le 17 avril 2015).
  73. « Le Temple Perdu », sur Starwars-universe.com (consulté le 17 avril 2015).
  74. a, b, c, d, e et f « Série The Clone Wars Aventures », sur Starwars-universe.com (consulté le 16 septembre 2015).
  75. a, b, c et d « Star Wars : The Clone Wars Jeunesse », sur Anakinworld.com (consulté le 21 juin 2015).
  76. (en) Steve Sonsky, « A Teeny Tidbit About One Of Those Nutty Little Star Wars TV Series We Keep Hearing About!! », sur Aintitcool.com,‎ (consulté le 29 novembre 2014).
  77. a, b, c et d Scott Chernoff, « La Force en musique », Star Wars : Le Magazine officiel, no 80,‎ novembre/décembre 2009, p. 39-41.
  78. (en) « Star Wars: The Clone Wars TV Series Soundtrack Announced », sur Filmmusicreporter.com,‎ (consulté le 29 novembre 2014).
  79. « La BO de The Clone Wars sortira en CD ! », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 11 avril 2015).
  80. a et b (en) « TFN Review: Star Wars: The Clone Wars Seasons 1-6 Original Soundtrack », sur Theforce.net,‎ (consulté le 25 décembre 2015).
  81. (en) « Star Wars: The Clone Wars (Seasons One Through Six) [Original Soundtrack] », sur Allmusic.com (consulté le 29 novembre 2014).
  82. a et b « The Clone Wars en magazine chez Delcourt », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 18 décembre 2015).
  83. « Delcourt va arrêter la publication du magazine The Clone Wars », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 19 novembre 2013).
  84. (en) « The Clone Wars », sur Brickset.com (consulté le 6 août 2015).
  85. Jérôme Cognet, « De nouveaux jouets La guerre des Etoiles / Star Wars », sur Otakia.com,‎ (consulté le 7 août 2015).
  86. « Webstrip + The Clone Wars + gratuit = ... », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 30 octobre 2015).
  87. (en) « The Clone Wars Collection, Clone Wars Action Figures, Clone Wars Toys », sur Jedibusiness.com (consulté le 7 août 2015).
  88. « Liste des cartes (TCG) par Topps », sur Starwars-universe.com (consulté le 22 décembre 2015).
  89. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Jason Fry, Star Wars: The Clone Wars - Character Encyclopedia, Dorling Kindersley, .
  90. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Jason Fry (ill. Richard Chasemore), Star Wars: The Clone Wars - Incredible Vehicles, Dorling Kindersley, .
  91. (en) Kristi E.Swartz, « Cartoon Network is eager to use the force », sur Ajc.com, archivé sur Wayback.archive.org,‎ (consulté le 29 novembre 2014).
  92. (en) Christian Ziebarth, « Star Wars: The Clone Wars Premieres on Cartoon Network - Friday, Oct. 3 », sur Animatedviews.com,‎ (consulté le 7 décembre 2014).
  93. (en) « Star Wars: The Clone Wars Hits Theaters, TV », sur Zap2it.com, archivé sur Web.archive.org,‎ (consulté le 7 décembre 2014).
  94. (en) « Star Wars: The Clone Wars begins airing on Toonami on August 17th, replacing Eureka 7 », sur Toonami.tumblr.com,‎ .
  95. (en) Denise Duguay, « Fall TV preview: Star Wars — The Clone Wars », sur Montrealgazette.com,‎ (consulté le 27 septembre 2015).
  96. (en) « Star Wars: The Clone Wars Season 5 and Nationwide Syndication », sur Starwars.com,‎ (consulté le 7 décembre 2014).
  97. (en) « Star Wars: The Clone Wars to Debut on Sky Movies Premier », sur Jedinews.co.uk,‎ (consulté le 19 février 2015).
  98. (de) « Star Wars: The Clone Wars Alle Staffeln Episodenguide », sur Serienjunkies.de (consulté le 19 février 2015).
  99. « Series 3D : The Clone Wars sur W9 le 23 décembre ! », sur Anakinworld.com,‎ (consulté le 10 novembre 2015).
  100. « [RAPPEL] La saison 4 arrive en France... », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 9 janvier 2015).
  101. « Star Wars : The Clone Wars : la saison 2 arrive en France », sur Melty.fr,‎ (consulté le 9 janvier 2015).
  102. a et b « The Clone Wars : diffusion sur CN France, en Belgique et sortie DVD de la série », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 9 avril 2015).
  103. Astrid Delarue, « Star Wars The Clone Wars, saison 3 sur Cartoon Network », sur Télécâble Sat Hebdo.fr,‎ (consulté le 9 janvier 2015).
  104. « The Clone Wars Saison 5 en France », sur Mintinbox.net,‎ (consulté le 9 janvier 2015).
  105. (it) « Star Wars: The Clone Wars, la serie animata della famosa saga arriva su Cartoon Network da febbraio in prima serata. Trama, personaggi e anticipazioni », sur Cinevideoblog.it,‎ (consulté le 30 octobre 2015).
  106. a et b (en) Kimberly Nordyke, « Clone Wars a new star for Cartoon Network », sur Reuters,‎ (consulté le 16 mars 2015).
  107. (en) Thomas Umstead, « Scooby-Doo Movie Scares Up Record Ratings For Cartoon Network », sur Multichannel.com,‎ (consulté le 21 juin 2015).
  108. (en) Robert Seidman, « WWE RAW, Hannah Montana and Northern Lights lead cable show rankings - Ratings », sur Tvbythenumbers.zap2it.com,‎ (consulté le 25 décembre 2015).
  109. (en) Robert Seidman, « Star Wars: The Clone Wars premieres with 2.581 million », sur Tvbythenumbers.zap2it.com,‎ (consulté le 5 mai 2015).
  110. (en) Robert Seidman, « Stargate Universe Up + Wizards of Waverly Place & Other Friday Cable Finals », sur Tvbythenumbers.zap2it.com,‎ (consulté le 25 décembre 2015).
  111. (en) Robert Seidman, « Friday Cable: Without Eureka, Haven Slips + Real Time With Bill Maher & More », sur Tvbythenumbers.zap2it.com,‎ (consulté le 25 décembre 2015).
  112. (en) « Friday Cable Ratings: Haven Stable, Real Time With Bill Maher, College Football & More », sur Tvbythenumbers.zap2it.com,‎ (consulté le 25 décembre 2015).
  113. (en) Robert Seidman, « Friday Cable Ratings: Gold Rush: Alaska, Wizards of Waverly Place Lead Night, Merlin Down + Smackdown & More », sur Tvbythenumbers.zap2it.com,‎ (consulté le 25 décembre 2015).
  114. (en) Robert Seidman, « Friday Cable Ratings: Starz Crowned King Of Camelot, Bests Syfy's Merlin in Demo + Friday Night Smackdown, NBA and More », sur Tvbythenumbers.zap2it.com,‎ (consulté le 26 décembre 2015).
  115. (en) Robert Seidman, « Friday Cable: College Football, Sponge Bob, Smackdown! Star Wars: Clone Wars, Haven & More », sur Tvbythenumbers.zap2it.com,‎ (consulté le 26 décembre 2015).
  116. (en) Sara Bibel, « Friday Cable Ratings: NCAA Basketball on TNT Wins the Night, Bering Sea Gold, In Plain Sight And More », sur Tvbythenumbers.zap2it.com,‎ (consulté le 26 décembre 2015).
  117. (en) « Cartoon Network ratings (September 24-30, 2012) », sur Son of Bronx,‎ (consulté le 26 décembre 2015).
  118. (en) « Cartoon Network ratings (February 25-March 3, 2013) », sur Son of Bronx,‎ (consulté le 26 décembre 2015).
  119. « Belle audience pour Star Wars hier soir sur W9 », sur Jeanmarcmorandini.com,‎ (consulté le 31 mars 2015).
  120. (en) Brian Lowry, « Review: Star Wars: The Clone Wars », sur Variety.com,‎ (consulté le 24 novembre 2015).
  121. (en) Rob Owen, « TV Review: Clone more intense than film », sur Pittsburgh Post-Gazette,‎ (consulté le 24 novembre 2015).
  122. (en) Eric Goldman, « Star Wars: The Clone Wars - Season 1 Review », sur IGN,‎ (consulté le 24 novembre 2015).
  123. (en) « Star Wars: The Clone Wars - Season 1 Reviews », sur Metacritic (consulté le 16 mars 2015).
  124. (en) James Hibberd et Kimberly Nordyke, « First look: Star Wars: The Clone Wars TV series », sur The Hollywood Reporter, archivé sur Archive.is,‎ (consulté le 2 août 2016).
  125. (en) « 89. Star Wars: The Clone Wars », sur IGN (consulté le 16 mars 2015).
  126. « Star Wars : The Clone Wars - Saison 2 », sur Critictoo.com,‎ (consulté le 26 novembre 2015).
  127. (en) Eric Goldman, « Star Wars: The Clone Wars - Season 2 Review », sur IGN,‎ (consulté le 26 novembre 2015).
  128. (en) « Clone Wars – Season Two – Episode Reviews », sur Dauntlessmedia.net (consulté le 26 novembre 2015).
  129. (en) « Record-Breaking Clone Wars Series to Visit Kamino », sur Starwars.com, archivé sur Web.archive.org,‎ (consulté le 17 mars 2015).
  130. a et b (en) Robert Beames, « Blu-ray Review: Star Wars: The Clone Wars Season 3 », sur Whatculture.com,‎ (consulté le 26 novembre 2015).
  131. (en) Eric Goldman, « Star Wars: The Clone Wars - Season 3 Review », sur IGN,‎ (consulté le 26 novembre 2015).
  132. (en) Robert Beames, « Star Wars: The Clone Wars Season 4 Review », sur Thefilteredlens.com,‎ (consulté le 26 novembre 2015).
  133. (en) Eric Goldman, « Star Wars: The Clone Wars - Revenge Review », sur IGN,‎ (consulté le 26 novembre 2015).
  134. (en) Sonia Saraiya, « TV Review Star Wars: The Clone Wars », sur The A.V. Club,‎ (consulté le 27 novembre 2015).
  135. (en) Eric Goldman, « Star Wars: The Clone Wars - Season 5 Review », sur IGN,‎ (consulté le 27 novembre 2015).
  136. (en) Lauren Davis, « On The Clone Wars season finale, Ahsoka breaks Anakin's heart and may push him toward the Dark Side », sur Io9.com,‎ (consulté le 27 novembre 2015).
  137. (en) Amy Ratcliffe, « Thoughts on Star Wars: The Clone WarsThe Lost Missions (Spoilers) », sur Nerdist.com,‎ (consulté le 27 novembre 2015).
  138. (en) James T. Cornish, « Star Wars The Clone Wars Season 6 Review - Page 4 », sur Whatculture.com,‎ (consulté le 27 novembre 2015).
  139. (en) Dominic Jones, « Clone Wars Review: The Disappeared Arc », sur Starwarsunderworld.com,‎ (consulté le 27 novembre 2015).
  140. (en) Rebecca Brayton, « Top 10 Best Cartoons That Got Cancelled », sur Watchmojo.com (consulté le 17 mars 2015).
  141. (en) Anne Louise Bannon, « Star Wars: The Clone Wars TV Review », sur Common Sense Media (consulté le 16 décembre 2015).
  142. (en) Eric Goldman, « Star Wars: The Clone Wars - Dave Filoni Looks Back at Season 5 », sur IGN,‎ (consulté le 9 juin 2015).
  143. (en) « The End of Star Wars: The Clone Wars? », sur Thewookieegunner.com,‎ (consulté le 24 mai 2015).
  144. (en) « Ended The Clone Wars Have », sur Jedinews.co.uk,‎ (consulté le 24 mai 2015).
  145. a et b (en) « A New Direction for Lucasfilm Animation », sur Starwars.com,‎ (consulté le 9 mai 2015).
  146. a et b (en) « Star Wars: The Clone Wars Legacy » [vidéo], sur YouTube,‎ (consulté le 29 novembre 2014).
  147. « Star Wars The Clone Wars : une saison 6 et une fin sur Netflix », sur Terrafemina.com,‎ (consulté le 29 novembre 2014).
  148. « Les épisodes bonus enfin disponibles en Français », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 29 novembre 2014).
  149. (en) Patrick Kevin Day, « Star Wars: The Clone Wars: Dave Filoni on Ahsoka's fate, Master Yoda », sur Herocomplex.latimes.com,‎ (consulté le 14 décembre 2015).
  150. (en) Jason Ward, « Brent Friedman, writer for The Clone Wars, talks Season 7 & 8! », sur Makingstarwars.net,‎ (consulté le 29 novembre 2014).
  151. « Compte-Rendu du Panel The Clone Wars », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 23 mai 2015).
  152. Darth Maul: Son of Dathomir, paperback edition.
  153. a et b « The Clone Wars : quatre épisodes inédits à voir en animatique ! », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 29 novembre 2014).
  154. a et b « Quatre épisodes inédits de The Clone Wars diffusés à Celebration ! », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 5 mai 2015).
  155. « Quatre nouveaux épisodes de The Clone Wars disponibles ! », sur Starwars-universe.com,‎ (consulté le 5 mai 2015).
  156. (de) « Die Titel der The Clone Wars-Folgen in Dark Disciple », sur Jedi-bibliothek.de,‎ (consulté le 25 juin 2015).
  157. (en) Andrew Dyce, « Star Wars: Clone Wars Returns For Season 7 (in Book Form) », sur Screenrant.com,‎ (consulté le 4 mars 2015).
  158. (en) « Star Wars: Dark Disciple: 7th July, 2015 », sur Jedinews.co.uk,‎ (consulté le 4 mars 2015).
  159. a et b (en) « Star Wars: The Clone Wars Wins Two Daytime Emmy Awards », sur Starwars.com,‎ (consulté le 26 décembre 2015).
  160. (en) « Star Wars: The Clone Wars (TV Series 2008–2014) », sur IMDb.com (consulté le 26 décembre 2015).
  161. a et b (en) « BTVA Voice Acting Awards 2011 », sur Behindthevoiceactors.com (consulté le 14 décembre 2015).
  162. a et b (en) « BTVA Voice Acting Awards 2012 », sur Behindthevoiceactors.com (consulté le 14 décembre 2015).
  163. a et b (en) « BTVA Voice Acting Awards 2013 », sur Behindthevoiceactors.com (consulté le 14 décembre 2015).
  164. (en) « BTVA Voice Acting Awards 2014 », sur Behindthevoiceactors.com (consulté le 24 décembre 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 17 janvier 2016 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.