The Chinese Room

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

The Chinese Room
Création 2007
Fondateurs Dan Pinchbeck et Jessica Curry
Personnages clés Dan Pinchbeck

Jessica Curry

Forme juridique filiale de Sumo Digital
Siège social Brighton
Drapeau d'Angleterre Angleterre
Direction Dan Pinchbeck et Jessica Curry
Actionnaires Sumo Group
Activité industrie vidéoludique
Produits Dear Esther,

Korsakovia, Amnesia: A Machine for Pigs, Everybody's Gone to the Rapture

Société mère Sumo Digital
Effectif 17 (2019)
Site web Site Officiel

The Chinese Room est un développeur britannique de jeux vidéo notamment connu pour les jeux d'exploration. Le 14 août 2018, elle est devenue une filiale de Sumo Digital.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mods (2007-2009)[modifier | modifier le code]

Les trois premiers projets de The Chinese Room étaient deux mods pour Half-Life 2, nommés Antlion Soccer et Dear Esther, et un mod de Doom 3 intitulé Conscientious Objector. Le projet de modding a été soutenu par le Conseil de la recherche sur les arts et les sciences humaines. Parmi ceux-ci, Dear Esther est devenue un hit culte. En 2009, The Chinese Room a développé Korsakovia, un mod de survie.

Jeux (2009-2017)[modifier | modifier le code]

Après Korsakovia, The Chinese Room a travaillé avec Robert Briscoe pour développer un remake de Dear Esther, cette fois comme un titre de jeu vidéo à part entière, distribuée par Valve Corporation pour son service de distribution, Steam. Cette version autonome du mod a reçu plusieurs nominations à l'IGF, telles que le grand prix Seamus McNally, l'excellence des arts visuels et de l'audio et le prix Nuovo. Il a finalement gagné l'excellence en arts visuels.  Le remake présentait des graphismes améliorés, mais était basé sur le même moteur que les mods précédents, le Source Engine. Le jeu a été lancé au début de 2012 et a récupéré son investissement de 55 000 $ en moins de six heures de sortie, lorsque 16 000 exemplaires du jeu ont été vendus. Une semaine après le lancement, le jeu a atteint 50 000 exemplaires vendus[1].

En février 2012, The Chinese Room a annoncé le lancement du développement d’Amnesia: A Machine for Pigs, un jeu d’horreur pour la survie et une suite indirecte de Amnesia: The Dark Descent. Ce projet a été produit par les créateurs du jeu original Frictional Games.  Il a été libéré plus tard le 10 Septembre 2013[2].

The Chinese Room a également commencé à travailler sur son nouveau titre, Everybody's Gone to the Rapture, parallèlement au développement d'Amnesia: A Machine for Pigs. Initialement développée sur PC, l’équipe craignait de ne pas recevoir assez de fonds de la part des fans. Ils ont alors conclu un partenariat avec Sony Interactive Entertainment pour que Santa Monica Studio aide à produire le jeu. Il a été révélé à la Gamescom 2013 lors de la conférence de Sony en tant qu'exclusivité PlayStation 4. Le titre a finalement été publié le 11 août 2015[3],[4].

Difficultés puis stabilités (2017-2018)[modifier | modifier le code]

À la fin du mois de juillet 2017, Dan Pinchbeck et Jessica Curry, directeurs de The Chinese Room, ont licencié tout le personnel (il comptait alors huit personnes) et abandonné leur bureau à Brighton. Ils ont invoqué le manque de capacité de payer leur personnel pendant l’intervalle entre les projets pour expliquer la fermeture du studio et ont indiqué que le studio lui-même fonctionnerait toujours sans l’équipe de développement. La société a sorti un titre de réalité virtuelle, So Let Us Melt, pour Google Daydream en septembre, qui était le projet final du studio. Pinchbeck, Curry et Andrew Crawshaw travaillaient seuls sur le prochain projet du studio, 13th Interior, qui repoussera le modèle du "simulateur de marche" pour lequel le studio est connu jusqu'à présent[5].

Le 14 août 2018, Sumo Group, la société mère de Sumo Digital, a acquis The Chinese Room au prix de 2,2 millions de £, ce qui en fait le quatrième studio basé au Royaume-Uni sous Sumo Digital. Le cofondateur Pinchbeck a assumé le rôle de directeur de la création pour Sumo, tandis que Curry continuera en tant que compositrice indépendante pour le studio. Pinchbeck a décrit cette acquisition comme "la fin d'un chapitre" pour le studio, qui définit son prochain projet[6].

Jeux développés[modifier | modifier le code]

Années Titre
2008 Conscientious Objector (mod)
Dear Esther (mod)
Antlion Soccer (mod)
2009 Korsakovia (mod)
2012 Dear Esther
2013 Amnesia: A Machine for Pigs
2015 Everybody's Gone to the Rapture
2017 Dear Esther: Landmark Edition
So Let Us Melt

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jeffrey Matulef, « The Chinese Room: A look behind Britain's boldest studio », sur Eurogamer, (consulté le 25 octobre 2019)
  2. « Amnesia: Collection - Les jeux d'horreur de Frictional Games et The Chinese Room annoncés sur PS4 », sur gamergen.com (consulté le 25 octobre 2019)
  3. « Everybody's Gone to the Rapture sur PC prochainement ? », sur Jeuxvideo.com (consulté le 25 octobre 2019)
  4. « Everybody's Gone to the Rapture : il est finalement possible de courir, mais la fonction était bien cachée ! », sur gamergen.com (consulté le 25 octobre 2019)
  5. « The Chinese Room (Dear Esther) ferme ses portes », sur Jeuxvideo.com (consulté le 25 octobre 2019)
  6. « The Chinese Room possède à nouveau une équipe - Actu - Gamekult », sur www.gamekult.com (consulté le 25 octobre 2019)