The Brass Buttons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
The Brass Buttons
Pays d'origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre musical Americana, country rock, folk rock, indie folk, power pop, rock indépendant
Années actives Depuis 2005
Labels Rock Indiana
Site officiel www.thebrassbuttons.com
Composition du groupe
Membres María Palacios
Juanlu Gonzalez
Antonio Serrano
David Ponce
David Gómez-Calcerrada
Víctor Navarro

The Brass Buttons est un groupe de rock indépendant espagnol, originaire d'El Puerto de Santa María, dans la Province de Cadix. Formé en 2005, il est considéré par la presse comme l'un des meilleurs groupes de rock américain d'Espagne[1], [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Issus des cendres des groupes Maddening Flames et Driver 8, deux des groupes les plus importants originaires de la Province de Cadix[3], Victor Navarro et Juanlu Gonzalez Victor Navarro et Juanlu Gonzalez décident de lancer un nouveau projet en 2005 avec Maria Palacios, Antonio Serrano, David Gomez-Calcerrada et David Ponce. The Brass Buttons tirent leur nom d'une chanson bien connue de l'artiste américain Gram Parsons.

Après deux ans de répétitions, leur premier album, Wet Behind the Ears, est publié à la fin de 2008 au label madrilène Rock Indiana, qui a déjà signé des artistes comme Mamá et the Sunday Drivers, parmi d'autres. L'album est enregistré et produit par Paco Loco, et masterisé par Mario G. Alberni. L'album se compose de 13 morceaux qui « distillent encore le son caractéristique des groupes de guitare roots yankee et aussi de nouvelles influences grâce à l'assimilation d'autres instruments (cordes, métaux, synthétiseurs)[4]. »

En 2011, ils sortent un deuxième album, SOS Songs from Space, toujours chez Rock Indiana, coproduit par Paco Loco. Ce deuxième opus, publié en format disco-comique, raconte les aventures interstellaires du Capitaine Sidrocket à travers une bande-son dans laquelle les paroles des 16 morceaux sont le scénario de la bande dessinée elle-même. L'univers de Sidrocket est réalisé par l'illustrateur madrilène José Fragoso[5]. Il est très bien accueilli par la presse spécialisée nationale[6],[7], et à la radio[8].

Ils participent régulièrement aux principaux festivals indépendants nationaux (Monkey Week, Mirador Pop, Alta Fidelidad[9]), effectuent en 2009 une tournée nationale avec The Primary 5[10]. En septembre de 2011, leur deuxième album est nommé dans la catégorie du « meilleur album de rock » au festival de Caceres Pop-Art[11].

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Wet Behind the Ears (Rock Indiana)
  • 2011 : S.O.S. Songs from Outer Space (Rock Indiana)
  • 2017 : Seven Seasons (Rock Indiana)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Fernando Navarro / El País, « En la playa con Neil Young » (consulté le 21 juin 2011).
  2. (es) Rafa García Moreno / Sonic Wave Magazine, « The Brass Buttons, sonido americana a la gaditana » (consulté le 2 juillet 2009).
  3. (es) Enrique Alcina / Diario de Jerez, « Prometedor debut del grupo The Brass Buttons » (consulté le 18 janvier 2009)
  4. (es) Salvador Catalán / La Voz Digital, « Volver a empezar » (consulté le 25 janvier 2009).
  5. (es) Iram Martínez / Revista WEGO, « Una ópera rock en Cómic » (consulté le 16 mars 2011).
  6. (es) Fernando Navarro / El Pais (Babelia), « Críticas de discos:The Brass Buttons » (consulté le 6 août 2011).
  7. (es) Ana Leñador / La Voz Digital, « Ajenos a las radiofórmulas » (consulté le 6 août 2011).
  8. (es) Julio Ruiz / Radio 3, « Las aventuras de los Brass Buttons » (consulté le 20 juillet 2011).
  9. (es) Pablo Bernardo / Diario de Cádiz, « The Brass Buttons publican su segundo trabajo 'S.O.S. Songs From Outer Space' » (consulté le 8 mars 2011).
  10. (es) SoloRock, « Melodías cautivadoras » (consulté le 15 janvier 2009).
  11. (es) Cáceres Pop Art, « Premios Pop-Eye 2011 » (consulté le 15 septembre 2011).

Liens externes[modifier | modifier le code]