The Blue Notebooks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Blue Notebooks

Album de Max Richter
Sortie
Enregistré Eastcote Studios (Londres)
Hear No Evil Studios (Londres)
Durée 40:29
Genre Néo-classique, musique contemporaine, ambient, musique minimaliste
Format CD, téléchargement digital, vinyle
Producteur Max Richter
Label FatCat Records

Albums de Max Richter

The Blue Notebooks est le deuxième album studio du compositeur germano-britannique Max Richter, sorti le sur le label FatCat Records.

Contexte[modifier | modifier le code]

Max Richter a composé The Blue Notebooks durant l'intervention américaine en Irak en 2003. Il décrit l'album comme « un album protestataire contre l'intervention en Irak, une méditation sur la violence – que ce soit la violence que j'ai vécue personnellement autour de moi durant mon enfance ou la violence de la guerre, et de la futilité absolue de tant de conflits armés[1]. »

L'album comporte des lectures des Cahiers in-octavo de Franz Kafka ainsi que des poèmes de Czesław Miłosz. Tous deux sont lus par l'actrice britannique Tilda Swinton.

Utilisation dans les films[modifier | modifier le code]

Les pistes "Shadow Journal" et "Organum" font partie de la bande originale du documentaire Waltz with Bashir (2008).

"On the Nature of Daylight" a été utilisé à de multiples reprises dans des films. Il apparait dans les films L'Incroyable Destin de Harold Crick (2007) de Marc Forster, Disconnect (2012), de Henry Alex Rubin ; The Face of an Angel (2014), de Michael Winterbottom ; Les Innocents (2016), de Anne Fontaine, dans Arrival (2016), de Denis Villeneuve, de Togo (2019) de Ericson Core et dans l'épisode final de la première saison de Curon (2020), de Lyda Patitucci. La chanson est aussi incluse dans Shutter Island (2010), dans sa forme d'origine et dans une version remixée avec la voix de Dinah Washington[2].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Notation des critiques
Compilation des critiques
PériodiqueNote
AllMusic5/5 étoiles[3]
Pitchfork8.7/10[4]
PopMatters(Favorable)[5]
StylusB−[6]

The Blue Notebooks a reçu des critiques très favorables.

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont écrites et composées par Max Richter.

No Titre Durée
1. The Blue Notebooks 1:19
2. On the Nature of Daylight 6:11
3. Horizon Variations 1:52
4. Shadow Journal 8:22
5. Iconography 3:38
6. Vladimir's Blues 1:18
7. Arboretum 2:53
8. Old Song 2:11
9. Organum 3:13
10. The Trees 7:52
11. Written on the Sky 1:40
  • Piste 1 : lecture issue du "Premier cahier" des Cahiers in-octavo de Franz Kafka
  • Piste 4 : lecture de "À l'aube" dans Terre inépuisable de Czesław Miłosz
  • Piste 7 : lecture issue du "Troisième cahier" des Cahiers in-octavo de Franz Kafka
  • Piste 8 : lecture issue du "Quatrième cahier" des Cahiers in-octavo de Franz Kafka
  • Piste 10 : lecture de L'hymne à la perle de Czesław Miłosz

Historique des sorties[modifier | modifier le code]

Pays Date
Royaume-Uni
États-Unis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Max Richter, « Millions of us knew the Iraq war would be a catastrophe. Why didn’t Tony Blair? », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juillet 2016)
  2. Bradley Bambarger, « 'Shutter Island' soundtrack casts eerie spell », New Jersey On-Line,‎ (lire en ligne)
  3. Allmusic review
  4. « Max Richter: The Blue Notebooks Album Review | Pitchfork », sur pitchfork.com (consulté le 21 novembre 2017)
  5. PopMatters review
  6. Stylus review