The Black List (sondage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blacklist.

The Black List d'Hollywood est un sondage annuel, créé en 2005 par Franklin Leonard, qui travaille depuis 2012 pour Overbrook Entertainment, la société fondée par Will Smith et James Lassiter[1],[2].

La liste recense les scénarios les plus appréciés mais pas encore produits par un studio. Les créateurs insistent sur le fait que la liste indique les scénarios les plus aimés et non les meilleurs. Le sondage est effectué auprès de centaines de cadres ou producteurs de l'industrie (les Studio Executive (en)), qui votent pour leurs dix scripts non-produits préférés de l'année ; ceux ayant été le plus mentionnés sont inscrits dans la liste. The Black List a le mérite de faire décoller la carrière de plusieurs scénaristes avec leurs écrits (souvent des scripts spéculatifs), même si la majorité des scénarios furent achetés par des studios mais en attente de production.

Depuis 2012, une base de données existe, ce qui permet d'avoir une évaluation tout au long de l'année. Un scénariste doit payer 25 $ par mois pour que son scénario figure dans la base de données (avec une chance d'être repéré). Si la consultation des Black List est gratuite, la base de données n'est visible que pour les professionnels.

En 2017, les films de la Black List totalisent 264 nominations aux Oscars, 48 victoires, dont 4 meilleurs films[3].

Liste de films dont le scénario fut inscrit sur The Black List[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Film au scénario publié dans The Black List.

L'intégralité de la base de données des films issus de The Black List est accessible ici. Au moins 328 films furent produits parmi les 1067 scénarios publiés.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Geoff Edgars, "Hollywood’s talent pool", Boston Globe, 23 février 2012.
  2. The Wall Street Journal 13 décembre 2012
  3. Jacky Goldberg, « La liste noire des films en or », Vanity Fair n°54, février 2018, pages 72-77.

Lien externe[modifier | modifier le code]