The B-52's

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir B-52 (homonymie).
The B-52s
Description de cette image, également commentée ci-après

The B-52's au Festival international de Benicàssim en 2007

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical New wave, post-punk, pop rock
Années actives Depuis 1976
Site officiel theb52s.com
Composition du groupe
Membres Kate Pierson
Fred Schneider
Keith Strickland
Cindy Wilson
Anciens membres Ricky Wilson †

The B-52's est un groupe américain originaire d'Athens, dans l'État de Géorgie, apparu au cours de la vague de la musique new wave à la fin des années 1970.

Histoire[modifier | modifier le code]

Apparu à Athens, sur le principal campus de l'Université de Géorgie, le groupe s'est formé dans le milieu des années 1970 autour de Fred Schneider avec le guitariste Ricky Wilson et le batteur Keith Strickland. Le nom B-52's, qui fait référence aux bombardiers américains Boeing B-52 Stratofortress, serait emprunté à l'argot américain des Etats du sud et désignerait les « choucroutes capillaires » arborées par les chanteuses Kate Pierson et Cindy Wilson (sœur du guitariste), qui deviendront emblématique de l'esthétique du groupe.

Peu expérimenté, le groupe joue la plupart de ses premiers spectacles avec des guitares pré-enregistrées et des percussions. Il produit son premier single, Rock Lobster, en 1978 avant d'émigrer vers le fameux Max's Kansas City club (où débuta Aerosmith), pour donner son premier concert payant.

Quelques apparitions furtives au club CBGB, haut lieu du rock underground, attirent l'attention de la presse new yorkaise. En 1979, ils publient leur premier album, The B-52's, qui est une collection de chansons dansantes étranges. L'opus connaît rapidement un grand succès avec la version retravaillée de Rock Lobster et le tube international Planet Claire. L'année suivante, ils sortent Wild Planet qui se classe 18e au Billboard 200[1].

L'album suivant, Party Mix!, une compilation remixée des deux premiers albums du groupe, est publié en 1981[2].

En 1982, l'EP Mesopotamia prend l'aspect d'une série de sessions avortées avec le producteur David Byrne, dans lesquelles les B-52's semblent laisser de côté leur sens de l'humour. La situation est rectifiée l'année suivante avec Whammy!, une incursion dans l'univers de la musique électronique.

Après un album solo de Schneider en 1984, Fred Schneider at the Shake Society, le groupe retourne en studio pour enregistrer Bouncing off the Satellites, qui sortira en 1986. Mais le , Ricky Wilson meurt des suites du sida. Le groupe est alors incapable de faire la promotion du nouvel album et s'isole pendant les années suivantes.

En 1989, les B-52's reviennent avec Cosmic Thing, leur plus remarquable succès commercial à ce jour. Marqué par la production de Don Was et Nile Rodgers, l'album est à l'origine de plusieurs singles, dont les festifs Love Shack, Roam et Deadbeat Club.

En 1990, Kate Pierson participe en duo au titre Candy sur l'album Brick by Brick d'Iggy Pop et en 1991 elle chante au côté de R.E.M. sur le titre Shiny Happy People. Cindy Wilson se retire, réduisant le groupe à un trio pour Good Stuff en 1992. Un an plus tard, sous le nom de BC-52's, le groupe interprète la chanson-thème du film de Brian Levant La Famille Pierrafeu. Cindy Wilson rejoint finalement le groupe en 1998 pour la tournée de l'album Time Capsule, une compilation des singles des B-52's.

Une compilation plus importante du groupe, Nude on the Moon: The B-52's Anthology, sort en 2002.

En 2008, ils sortent un nouvel album, Funplex, précédé du single portant le même nom. Ce nouvel album se classe à la onzième position du Billboard 200[3] dès sa sortie, ce qui correspond à la deuxième meilleure place du classement atteinte par un album des B-52's, derrière Cosmic Thing qui avait atteint la quatrième position en 1989[4]. Pour accompagner la sortie de Funplex, les B-52's partent en tournée aux États-Unis et en Europe, avec notamment une représentation à Paris le , au Bataclan.

Le groupe se nomme désormais « The B-52s »[5], l'apostrophe avant le « s » ayant disparu mais les deux graphies semblent encore acceptées.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 2012 : With the Wild Crowd!: Live in Athens, GA

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The B-52s Wild Planet Awards », AllMusic (consulté le 14 décembre 2015)
  2. (en) « The B-52s Party Mix », AllMusic (consulté le 14 décembre 2015)
  3. (en) « The B-52s Funplex Awards », AllMusic (consulté le 14 décembre 2015)
  4. (en) « The B-52s Cosmic Thing Awards », AllMusic (consulté le 14 décembre 2015)
  5. (en) Interview de Kate Pierson par Jon Bream, Star Tribune, 8 juin 2008.