Associated Press

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis The Associated Press)
Aller à : navigation, rechercher
Associated Press
Image illustrative de l'article Associated Press

Création Mai 1846
Personnages clés Tom Curley
Forme juridique Coopérative à but non lucratif
Siège social New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Gary B. Pruitt (PDG)
Activité Agence de presse
Filiales Associated Press Television News (en)
Site web www.ap.org

Chiffre d’affaires 710 millions USD (2007)

Associated Press (AP) est une agence de presse mondiale et généraliste dont le siège est aux États-Unis. Créée en 1846, c'est l'une des plus anciennes coopératives au monde. Elle a 145 bureaux aux États-Unis et 95 dans 72 autres pays. Elle compte plus de 4 000 employés dont 3 000 journalistes. Ses reportages sont publiés en cinq langues : l'anglais, le français, l'italien, l'allemand et l'espagnol. Cette coopérative regroupe près de 1 500 journaux américains et des milliers de stations de radio et de télévision[1]. En 2009, l'AP possède le réseau de photos numériques le plus avancé de l'industrie, un service de nouvelles continues 24 heures par jour, un service de nouvelles télévisées haut de gamme et le plus grand réseau de radios des États-Unis[2].

Origine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de l'Associated Press.

AP fut fondée au printemps 1846 par six journaux new-yorkais sous la forme d'une coopérative. Leur but était de mutualiser leurs efforts pour collecter des nouvelles sur l'étranger et notamment l'Europe. En accélérant la circulation de l'information, l'agence contribue à l'Histoire des bourses de valeurs, avec la croissance rapide de Wall Street et de la Bourse de San Francisco, puis d'autres marchés en Europe et en Asie, AP s'affirmant comme une agence mondiale, qui profite de l'interconnexion des marchés financiers leur ouvre des horizons commerciaux. Entre 1901 et 1903, AP réussit une brillante expansion internationale. Elle ouvre quatre bureaux en Europe, à Londres, Berlin, Rome, Paris alors qu'elle ne disposait jusque-là que d'un correspondant à Londres.

En 1935, la branche berlinoise de l'agence licencie son personnel juif afin de pouvoir continuer à exercer en Allemagne. Plus largement, l'AP collabore à la propagande du régime nazi : des photos sont vendues pour nourrir des publications antisémites et des légendes de photos sont modifiées pour leur faire dire le contraire de ce qu'elles montraient[3].

En 1985, après vingt années de succès du concurrent Reuters dans l'information financière en direct, les concurrents réagissent: Dow Jones and Company, qui est associé à l'Associated Press, prend 32 % de Telerate, pour 285 millions de dollars, puis réinvestit 415 millions de dollars pour monter à 56 % en septembre 1987, juste avant le krach boursier d'octobre 1987, puis encore 148 millions de dollars l'année suivante pour monter à 67 %[4].

Les besoins des traders ou des gérants de portefeuille utilisant les produits « Reuters » ou « Dow Jones Telerate » sont cependant négligés par leurs fournisseurs. En plus de ces outils informatiques complexes, ils manquent de logiciels et de contenus, un créneau sur lequel l'agence d'informations financières Bloomberg LP va capitaliser une forte croissance dans les années 1990[5]. Telerate est alors peu à peu marginalisée et ses services sont intégrés à ceux de Dow Jones, au sein de la filiale Dow Jones Newswires.

Logo d'Associated Press utilisé de 1981 à 2012.

Depuis le Associated Press utilise des robots pour rédiger les bilans de certaines entreprises[6]. Ces contenus sont édités par le logiciel Automated Insights. Selon le directeur de la publication, un robot peut rédiger un article au même rythme qu’un journaliste. L'agence pourra multiplier par plus de dix la production de contenus pour atteindre 4 400 articles par mois d’ici à la fin 2014 (contre 300 en juillet 2014) [7],[8].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Associated Press est le média le plus primé au Pulitzer avec un total de 45 récompenses (18 pour des écrits et 27 pour des photos)[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "L'Agence France-Presse bilans et défis",Lionel Fleury, dans Communication et langages - 1996 - Volume 110, numéro 1 [1]
  2. Lise Boily, Conjuguer avec les médias, Les défis inédits du relationniste, Presses Université Laval, , 211 p., p. 37
  3. « Informer sous le nazisme : la réponse inattendue de AP aux historiens allemands », Arrêt sur images,‎ (lire en ligne)
  4. http://www.fundinguniverse.com/company-histories/Dow-Jones-Telerate-Inc-Company-History.html
  5. "Entrepreneurs, managers,vendez-vous assez cher?", par Frédéric Iselin, page 177
  6. Les robots d'Associated Press ont écrit leurs premiers articles, le Figaro, 21 juillet 2014
  7. Chez « Associated Press », le robot repère et le journaliste analyse, Le Monde, 22 juillet 2014
  8. How robots will write earnings stories for the AP, USA Today, 30 juin 2014
  9. (fr) « Liste des prix Pulitzer de L'AP », Associated Press (consulté le 25 septembre 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]