The Apples in Stereo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Apples in Stereo

Description de cette image, également commentée ci-après

Le groupe au Primavera Festival à Barcelone, Espagne en juin 2007.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis (Denver, Colorado)
Genre musical Pop indépendant, rock indépendant, neo-psychedelia, garage rock, power pop
Années actives Depuis 1992
Labels Elephant 6, SpinART, Simian Records
Site officiel http://www.applesinstereo.com/
Composition du groupe
Membres Robert Schneider, John Hill, Eric Allen, John Dufilho, John Ferguson
Anciens membres Hilarie Sidney, Jim McIntyre, Chris Parfitt, Chris McDuffie, Bill Doss

The Apples in Stereo est un groupe américain pop psychédélique et rock indépendant associé à Elephant Six Collective, une bande de groupes qui impliquent Neutral Milk Hotel et The Olivia Tremor Control. Le groupe est principalement conduit par le chanteur, guitariste et producteur Robert Schneider, qui s'est occupé dans la majeure partie du temps des paroles et des musiques du groupe. The Apples in Stereo impliquent également des musiciens comme John Hill (guitare rythmique) et Eric Allen (basse), John Dufilho (batterie), John Ferguson (claviers), et Ben Phelan (claviers, guitare, trompette).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fin 1991, Robert Schneider fait la rencontre de Jim McIntyre à Denver, dans le Colorado[1]. Schneider a récemment emménagé dans le Colorado depuis Ruston (Louisiane), et a eu souvent l'occasion de parler à McIntyre. Alors que Schneider demande à McIntyre quels sont ses intérêts musicaux, McIntyre nomme son groupe préféré : The Beach Boys — un groupe dans lequel Schneider était particulièrement fan. Réalisant qu'ils partageaient le même intérêt musical, McIntyre présente Schneider à Hilarie Sidney. McIntyre était déjà membre d'un groupe nommé Von Hemmling (en) dans lequel il jouait de la basse et dans lequel Sidney jouait de la batterie. Avec Schneider, ils s'interrogent sur le fait de créer un nouveau groupe et de signer éventuellement dans un label. Schneider fait par la suite la rencontre de Chris Parfitt, déjà dans un groupe en cette période[1]. Schneider et Parfitt deviennent cependant amis et ont l'idée de former un groupe similaire à The Velvet Underground ou Black Sabbath, avec une production similaire à celle des Beach Boys[1]. Schneider passe ensuite deux semaines à Athens dans l'enregistrement musical et avec des amis d'enfance que sont Will Cullen Hart, Bill Doss et Jeff Mangum. Il partage ensuite l'idée de créer un label (qui deviendra plus tard The Elephant 6 Recording Company)[1]. C'est à cette même période qu'il fonde The Apples, inspiré de la chanson de Pink Floyd intitulée Apples and Oranges[1].

De nombreux conflits mènent Parfitt à quitter le groupe en début 1994[1],[2]. John Hill, une ancienne connaissance de McIntyre, rejoint le groupe à la guitare rythmique tandis que Schneider s'améliore à la guitare[1].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels
  • Robert Schneider - guitare, chant principal (depuis 1992)
  • John Hill - guitare (depuis 1994)
  • Eric Allen - basse (depuis 1995)
  • John Dufilho - batterie (depuis 2006)
  • John Ferguson - chants, claviers (depuis 2007)
Anciens membres
  • Hilarie Sidney - batterie, chants (1992-2006)
  • Jim McIntyre - basse (1992-1994)
  • Chris Parfitt - guitare (1992-1994)
  • Chris McDuffie - claviers (1998-2002)
  • Bill Doss - chants, claviers (2006-2012 ; décédé en 2012)

Discographique sélective[modifier | modifier le code]

  • Fun Trick Noisemaker (1995)
  • Tone Soul Evolution (1997)
  • Her Wallpaper Reverie (1999)
  • The Discovery of a World Inside the Moone (2000)
  • Velocity of Sound (2002)
  • New Magnetic Wonder (2007)
  • Travellers in Space and Time (2010)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) Robert Schneider, « Apples in Stereo – Biography » (consulté le 29 juin 2007).
  2. (en) « Optical Atlas – 6 Questions with Chris Parfitt of Vince Mole and His Calcium Orchestra », Opticalatlas.com (consulté le 23 février 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]