The Adicts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Adicts
Description de cette image, également commentée ci-après
The Adicts à Chicago, en 2011.
Informations générales
Surnom Fun Adicts (1979–1983), ADX
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Punk rock, punk pathetique, new wave
Années actives 19751993, depuis 2002
Labels Dining Out Wecords, Dwed Wecords, Razor Records, Fallout Records, Sire Records, SL Records, Cleopatra Records, Anagram Records, Captain Oi! Records, SOS Records, People Like You Records, DC-Jam Records
Site officiel www.adicts.us
Composition du groupe
Membres Keith « Monkey » Warren
Pete « Pete Dee » Davison
Michael « Kid Dee » Davison (drums)
John « Scruff » Ellis
Davey « Bastard » Menza
Anciens membres Tim Hocking
James Harding
Mel « Spider » Ellis
David « Pretty Boy » Arnold
Dan « Fiddle Dan » Graziani
Cody « 12 » Farwell
Shahen Hagobian

The Adicts est un groupe de punk rock britannique, originaire d'Ipswich, dans le comté du Suffolk, en Angleterre. The Adicts se sont formés à la fin 1975, sous le nom de The Afterbirth and the Pinz. Populaire dans les années 1980, ils sont souvent classés dans les charts indépendants à cette époque. Ils changent rapidement le nom du groupe en The Adicts et se font connaître pour leur look largement inspiré des Droog du film Orange mécanique. Populaire dans les années 1980, le groupe atteint les classements indépendants pendant la décennie[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe, initialement sous le nom de Afterbirth and the Pinz[3], publie son premier EP en 1979, Lunch with the Adicts, au label Dining Out. En 1980, le groupe enregistre les chansons Sympathy et Sheer Enjoyment pour un single, mais ne seront pas publiées avant la sortie de la compilation This Is Your Life (1984). Le groupe publie son premier album studio, Songs of Praise, en 1981, sur son propre label, Dwed Wecords, financé par leur ancien manager Geordie Davison. L'album atteint la 15e place des classements britanniques[4]. En 1982, l'album est réédité par Fallout Records, qui a aussi publié le single Viva la Revolution, l'une des chansons les plus iconiques du groupe. Cette même année, ils signent avec le label Razor Records et publient leur deuxième album studio, Sound of Music, qui comprend le single Chinese Takeaway. Il atteint la 99e place des classements britannique[5].

En 1983, le groupe publie le single Bad Boy. Ce succès les mène à signer au label Sire Records, dirigé par la major Warner Bros. Records. À cette période, le groupe change de nom pour ADX à son arrivée à Sire. Cette relation avec Sire ne dure que deux singles, Tokyo (produit par le chanteur des Vapors, David Fenton, en 1984) et une reprise de Falling in Love Again (Can't Help It) de Marlene Dietrich en 1985. Leur troisième album, Smart Alex, qui comprend les singles Bad Boy et Tokyo, est publié en 1985 chez Razor Records, et classé 7e des classements britanniques[4]. Leur troisième disque de cette année est l'EP Bar Room Bop, pour lequel ils reviennent chez Fallout. Leur quatrième album studio, Fifth Overture (1986), est initialement publié en Allemagne, puis dans leur pays natal l'année suivante.

Le groupe entre par la suite dans une période d'inactivité, publiant seulement les albums live Live and Loud!!, enregistré en 1981 et publié en 1987, et Rockers into Orbit, enregistré en 1986 et publié en 1990. Le nouvel album studio parait enfin en 1992, lorsque le label Cleopatra Records publie Twenty-Seven, publié un an plus tard au Royaume-Uni par le label Anagram Records. Cleopatra rééditera leurs trois premiers albums en 1993.

Une autre période d'inactivité s'ensuit, cette fois jusqu'en 2002. Cette année, ils publient leur premier album en près d'une décennie, Rise and Shine, au label Captain Oi! Records. Deux ans plus tard sort l'album Rollercoaster au label américain SOS Records. Au fil des années, SOS publie ses propres rééditions de Sound of Music, Smart Alex, Twenty-Seven et Rise and Shine. Le nouvel album des Adicts est une version renouvelée de leur premier album, Songs of Praise, qui est publié en 2008 au label européen People Like You Records. Un an plus tard sort Life Goes On au même label. En 2012, All the Young Droogs, est publié chez DC-Jam Records.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Keith Warren (Monkey) - chant
  • Pete Dee Davison - guitare
  • Michael Davison - batterie
  • John Ellis - guitare
  • Davey « Bastard » Menza - basse

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Mel « Spider » Ellis - basse
  • Dan Gratziani - violon
  • Tim Hocking - basse
  • James Harding - claviers
  • David « Pretty Boy » Arnold - fiddle
  • Dan « Fiddle Dan » Graziani - fiddle
  • Cody « 12 » Farwell - basse
  • Shahen Hagobian - basse

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Songs of Praise (CD/LP, DWED Records)
  • 1982 : Sound of Music (Razor Records, réédité par Cleopatra Records en 1992)
  • 1983 : This is Your Life (CD/LP, Fall Out Records)
  • 1985 : Smart Alex (Razor Records, réédité par Cleopatra Records en 1993)
  • 1987 : Fifth Overture (Fall Out Records)
  • 1990 : Rockers Into Orbit (CD/LP, Fall Out Records)
  • 1993 : Twenty-Seven (Cleopatra Records)
  • 1993 : Live and Loud (Cleopatra Records)
  • 2002 : Rise and Shine (Captain Oi! Records)
  • 2005 : Made in England (SOS Records)
  • 2005 : Rollercoaster (SOS Records)
  • 2009 : Life Goes On (SOS Records)
  • 2012 : Total Adicts (Anagram Records)
  • 2012 : All The Young Droogs (Cockroach Media)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Totally Adicted (Castle)
  • 1995 : Complete Singles Collection (Cherry Red / Anagram)
  • 1997 : Ultimate Adiction (Cleopatra Records)
  • 1999 : The Very Best of the Adicts (Anagram Records)
  • 2005 : Clockwork Punks: The Collection (Anarchy Music)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Katherine Feeney, « The Adicts », Australie, (consulté le 14 mars 2011).
  2. (en) Erika Sorocco, « CALIFORNIAN: English punk band aim to take Temecula by storm », San Diego, Californie, (consulté le 14 mars 2011).
  3. (en) Bill Forman, « Viva la evolution », (consulté le 14 mars 2011).
  4. a et b (en) Barry Lazell, Indie Hits 1980-1999, Cherry Red Books, (ISBN 0-9517206-9-4).
  5. (en) Martin C. Strong, The Great Alternative & Indie Discography, Canongate, (ISBN 0-86241-913-1).