Thanatologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la psychologie
Cet article est une ébauche concernant la psychologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L’autopsie (1890) de Enrique Simonet.

La thanatologie (du grec ancien thanatos, qui chez les grecs était le dieu de la mort, et logos, « discours, science ») est la science de la mort ou en d’autres termes l’étude de la mort. Elle étudie les mécanismes et les aspects médico-légaux de la mort, tels que les changements corporels qui accompagnent la mort et la période post-mortem, ainsi que des aspects sociaux plus larges liés à la mort. Cette science académique fait appel à de nombreuses disciplines universitaires, comme la biologie, la sociologie, la théologie, l'art et la littérature.

Une personne ayant étudié (diplômée) en thanatologie est dite thanatologue. Il est courant de donner le titre de thanatologue à des personnes œuvrant dans le domaine funéraire, sans toutefois qu'ils aient réussi une formation en thanatologie. La profession du thanatologue est très diversifiée, à commencer par être embaumeur ou thanatopracteur, conseiller funéraire, intervenant en suivi de deuil, directeur funéraire, préposé à la crémation, préposé au transport ou à l’accueil ainsi que directeur ou administrateur de funérarium.

Histoire[modifier | modifier le code]

La naissance de cette discipline universitaire est créditée au scientifique russe Ilya Ilitch Metchnikov qui préconise en 1903 que sans une attention systématique à la mort, les sciences de la vie ne seraient pas complètes[1],[2]. La thanatologie reste peu étudiée mais connaît un regain d'intérêt après la Seconde Guerre mondiale qui voit le monde hanté par les souvenirs des nombreuses victimes, notamment celles de la bombe atomique. Au cours de cette période de réflexion, de nombreux philosophes existentialistes examinent les questions de vie ou de mort, en particulier Herman Feifel, psychologue américain qui publie en 1959 son livre Le sens de la mort (The Meaning of Death).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Élie Metchnikoff, Études sur la nature humaine essai de philosophie optimiste, Paris, Masson éditeur, 1903 (OCLC 671599671),
    la 2e édition (OCLC 610850998) est consultable en ligne.
  2. (en) Elie Metchnikoff; P Chalmers Mitchell, Sir. (traduction) The nature of man; studies in optimistic philosophy, New York, Putnam Éditeur, 1903. (OCLC 14779977)

Articles connexes[modifier | modifier le code]