Théodechilde (femme de Caribert Ier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Théodechilde
Image dans Infobox.
Caribert offrant l'anneau royal à Théodechilde, 1824, peinture de J. D. Lascours d'après un original de Jean-Antoine Laurent présenté au Salon de 1819.
Titre de noblesse
Reine des Francs
Biographie
Naissance
Date et lieu inconnusVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Date et lieu inconnusVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
ConsortVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfant
Clotilde (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Théodechilde ou Thichilde du germanique « Theut-hild[1] » (dates de naissance et de mort non connues) est une reine franque du VIe siècle.

En 566, elle devient la quatrième épouse du roi franc de Paris Caribert Ier[2], l'un des petits-fils de Clovis. Un fils, mort jeune, nait peut-être de ce mariage[2]. On ignore ce que devient Théodechilde après la mort de son mari en 567.

Au XIXe siècle, les amours de Théodechilde et de Caribert inspirèrent les artistes. En 1819, le peintre Jean-Antoine Laurent présenta au Salon de Paris son tableau Chérebert [sic], roi de France, offrant l’anneau royal à Teudegilde, qu’il épousa et à laquelle il donna le titre de reine. La peinture appartenait alors à Élie Decazes, ministre de l'Intérieur[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ivan Gobry, Clotaire II, collection « Histoire des rois de France », éditions Pygmalion, p. 11.
  2. a et b Christian Bouyer, Dictionnaire des Reines de France, Librairie Académique Perrin, 1992 (ISBN 2-262-00789-6), p. 53
  3. « Chérebert, roi de France, offrant l’anneau royal à Teudegilde, qu’il épousa et à laquelle il donna le titre de reine », sur Base Salons (consulté le ).

Articles connexes[modifier | modifier le code]