Thérèse de Brunswick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thérèse de Brunswick
Brunszwik Terez.jpg

Buste de Thérèse Brunswick

Naissance
Décès
Nationalité
Père
Antal Brunswick (d) +

Thérèse de Brunswick (Thérèse, comtesse von Brunsvik ou Brunswick), fille du comte Anton von Brunswick et de la baronne Anna von Seeberg, est née le 27 juillet 1775 à Pozsony (Bratislava en Slovaquie, ex royaume de Hongrie) et décédée à Pest le 23 septembre 1861[1].

Elle a été l'élève (cours de piano) en mai 1799 de Ludwig van Beethoven et ce dernier était tombé amoureux d'elle [2] vers 1806, cette relation dura près de deux ans ; la fin de cette idylle ainsi que la surdité du compositeur affaiblirent Beethoven. La Sonate pour piano n° 24 en fa dièse majeur, opus 78 composée en 1809 et publiée en décembre 1810 est dédiée à Thérèse . Pour cette raison on connaît parfois l'œuvre sous le nom de Sonate à Thérèse.

Il a peut-être créé également pour elle[3] ou Thérèse Malfatti la Bagatelle en la mineur, WoO 59 Für Therese (dédiée à Thérèse) ou Elise (La Lettre à Élise), décryptée par le musicologue Ludwig Nohl en 1865.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Les symphonies de Beethoven (1800-1827), Jacques-Gabriel Prod'homme, librairie Delagrave, 1924 - 492 pages
  2. Histoire de la vie et de l'œuvre de Ludwig Van Beethoven, écrite en allemand par Antoine Schindler traduite et publiée par Albert Sowinski.Éditeur: Garnier frères (Paris)-1864
  3. Recherche de Robert Depardieu en 1978

Liens externes[modifier | modifier le code]