Thérèse Malengreau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thérèse Malengreau
Description de l'image Thérèse Malengreau.jpg.
Naissance Drapeau de la Belgique Belgique
Activité principale Pianiste-concertiste
Éditeurs Etcetera Records, Cypres records, naxos (label)
Site internet www.theresemalengreau.com

Thérèse Malengreau est une pianiste-concertiste belge, également chercheur en esthétique comparée et auteur de réalisations dans le domaine des relations entre musique, arts et littérature. Son grand-père est le compositeur et organiste Paul de Maleingreau. Le peintre symboliste Jean Delville et son fils l’architecte Raphaël Delville sont ses arrière-grand-père et grand-père par alliance.

Formation[modifier | modifier le code]

Au Conservatoire royal de musique de Bruxelles, élève de Nicole Henriot-Schweitzer, elle a obtenu des premiers prix de piano, musique de chambre, harmonie écrite, contrepoint, histoire de la musique et analyse musicale ainsi que les diplômes supérieurs de piano et de musique de chambre. À l’Université libre de Bruxelles, elle a obtenu la Licence en philologie romane. Au terme de ses études musicales, elle s’est perfectionnée auprès de Maria João Pires, Yevgeni Malinin et Leon Fleisher.

Activités professionnelles[modifier | modifier le code]

Thérèse Malengreau donne de nombreux concerts de piano en Europe : en Belgique (Festival van Vlaanderen, Festival de Wallonie, Festival de l’Été mosan, Ars musica,...), en France (Musée d’Orsay, Ircam, Centre Wallonie-Bruxelles, Centre culturel suisse, Flâneries musicales de Reims, Musée Debussy, Musée Matisse, Musée Calvet,...), aux Pays-Bas (Amsterdam VPRO-Nederland 3, Cathédrale de Haarlem, Philips Zaal à Eindhoven...), en Suisse (Fondation Alain à Romainmôtier, Musée Jenisch à Vevey,...), ou encore en Allemagne. Pour ses concerts, en récital, en musique de chambre et en concerts-lectures, elle s’attache particulièrement au répertoire fin XIXe siècle – début XXe siècle et au domaine contemporain. Son intérêt pour les liens entre musique, arts visuels et littérature guide souvent ses choix et la construction de ses programmes. Elle écrit des essais publiés notamment dans les livrets de CD qu'elle enregistre ou à l’occasion de concerts.

Thérèse Malengreau a composé et enregistré au piano la musique pour un film d’animation (Morgenglanz de X. Gorgol ) ; a conçu la bande-son (montage musique et son) pour la vidéo Burgundy (commande du BSC). Un de ses enregistrements live a été intégré dans un film documentaire sur le peintre Rik Wouters (Le Testament de Nel).

Elle a conçu et réalisé des projets musicaux pour des événements d’art contemporain : Loss of control (Martamuseum, Herford, Allemagne), Colossal. Kunst-Fakt-Fiction (Osnabrücker land, Allemagne : projet avec vidéo).

Elle enseigne l’esthétique comparée des arts à l’Institut royal d’histoire de l’art et d’archéologie de Bruxelles (Musées royaux d’art et d’histoire).

Récompenses[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Weihnachtsbaum : Liszt, Bartók, Crumb (Etcetera, KTC 1515)
  • Parade, clowns et bouffons (Miroirs, LEM 001)
  • Belgium. Musical visions (Miroirs, LEM 002)
  • Pierre Vellones, Œuvres pour piano (Cyprès, CYP 1611)
  • Maurice Delage, Œuvres pour piano et de musique de chambre (Cyprès, CYP 2621)
  • Jean-Marie Simonis, Œuvres pour piano (Cyprès, CYP 4605)
  • André Riotte, Météorite et ses métamorphoses (Naxos, Grand Piano GP 679)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thérèse Malengreau sur www.vocatio.be

Liens externes[modifier | modifier le code]