Théorie du risque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Théorie du risque a été développée par Frank Knight en 1921 dans son livre Risk, Uncertainty and Profit.

Il existe selon lui deux types de risques :

  1. Le risque assurable, dont l'occurrence est probabilisable et pour lequel on peut s’assurer ;
  2. Le risque d’entreprise ou incertitude, où l'entreprise doit faire plusieurs choix successifs (que produire, en quelle quantité, à quel prix) et où la possibilité d'une erreur est importante. Si l’entrepreneur se trompe dans un ou plusieurs choix, il y aura perte sèche. Aucune assurance ne pourra compenser cette perte, car les erreurs viennent de la politique de l’entreprise et non pas d'aléas indépendants.

L'incertitude de Knight décrit un risque qui n'est pas mesurable.

La sanction des erreurs est rapide et impitoyable, il faut donc une compensation plus forte : le profit. Il propose donc que les entrepreneurs perçoivent un profit lorsqu'ils ne font aucune erreur, et que les "bons" entrepreneurs fassent plus de profits. L'importance de l'incertitude réside dans le fait que l'absence de profit potentiel pourrait mener à une situation sans entrepreneurs.

Cette théorie est souvent vue comme faisant la liaison entre celle de Adam Smith (idée de risque) et celle de John Maynard Keynes (notion d’incertitude).