Théorie de la dégénérescence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La théorie de la dégénérescence ou théorie de l’hérédité-dégénérescence est une théorie née au XIXe siècle des travaux de Vandeven de Louvain[1], de Jacques-Joseph Moreau de Tours[2], de Prosper Lucas et de Bénédict Augustin Morel. C'est ce dernier qui en arrive à prétendre que l'origine des maladies mentales est héréditaire, traduisant la transmission d'un terrain « taré » d'une génération à l'autre, avec une aggravation de génération en génération. Cette théorie fut aussi très présente dans les œuvres du criminologiste Cesare Lombroso, qui voyait dans la criminalité un atavisme héréditaire.

Cette théorie va imprégner durablement les conceptions scientifiques, mais aussi la vie intellectuelle. La saga Les Rougon-Macquart d'Émile Zola par exemple, s'en inspire directement, et ces thèses sont particulièrement développées dans le dernier roman de la saga : Le Docteur Pascal, 20e et dernier volume des Rougon-Macquart, paru en 1893.

Dans l'antiquité romaine, le verbe degenerare, emprunté au domaine de l'agriculture, est fréquemment utilisé dans le champ de la morale et de la filiation. Il n'est alors jamais utilisé pour décrire une difformité physique, mais signale exclusivement un écart de caractère ou de conduite[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Textes historiques[modifier | modifier le code]

  • Prosper Lucas: Traité philosophique et physiologique de l'hérédité naturelle dans les états de santé et de maladie du système nerveux, 1847( T.I) - 1850 [1]

Études[modifier | modifier le code]

  • Antoine Porot, Manuel alphabétique de Psychiatrie, PUF, , p. 172-173.
    article Dégénérescence
  • (en) William H. Schneider, Quality and Quantity, The Quest for Biological Regeneration in Twentieth-Century France, Cambridge University Press, (ISBN 0-521-37498-7), chap. 2 (« Degeneration and regeneration »).
  • Jean-Christophe Coffin, La Transmission de la folie, 1850-1914, L'Harmattan, 2003 (ISBN 2747546969)
  • Patrice Pinell, article Dégénérescence dans Dominique Lecourt (dir.), Dictionnaire de la pensée médicale, PUF, (ISBN 2-13-053960-2), p. 310-314.
  • Jacques Hochmann, « La dégénérescence, origine et conséquences d'une théorie dommageable », dans Boris Cyrulnik et Patrick Lemoine (Eds), La folle histoire des idées folles en psychiatrie, Paris, Odile Jacob, (ISBN 978-2-7381-3501-8), p.151-172.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Documents numérisés des XIXeet XXe siècles sur la théorie de la dégénérescence.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vandeven de Louvain: Considérations sur les causes de la dégénérescence de l'espèce humaine, 1850
  2. Jacques-Joseph Moreau: Prédisposition héréditaire
  3. Marine Bretin-Chabrol, L'arbre et la lignée - Métaphores végétales de la filiation et de l'alliance en latin classique, Jerôme Millon, octobre 2012