Théophile Tilmant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Théophile TilmantTilmant aîné
Nom de naissance Théophile Joseph Alexandre Tilmant
Naissance
Valenciennes
Drapeau de la France République française
Décès (à 78 ans)
Asnières
Drapeau de la France France
Activité principale violoniste, compositeur et chef d'orchestre
Lieux d'activité Opéra-Comique, Opéra
Collaborations Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire
Formation Conservatoire de Paris
Maîtres Kreutzer
Distinctions honorifiques Légion d'honneur

Théophile (Joseph Alexandre) Tilmant dit «Tilmant aîné» (né le à Valenciennes, et décédé le à Asnières), est un violoniste, un compositeur et un chef d'orchestre français.

Théophile Tilmant est un des sociétaires fondateur de l'Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire en 1828, dont il est devenu le chef et le Vice-Président le , se retirant de la Société le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Au Conservatoire de Paris, il a été un élève de Kreutzer et a obtenu le premier prix en 1819. Il a joué dans l'orchestre de l'Opéra-Comique et dans celui de l'Opéra (alto à partir de 1824 et violon en 1826-38). Il a également dirigé l'orchestre du Théâtre-Italien (1838) et celui des Concerts du Gymnase musical (1834-1835). Il a été chef principal de l'Opéra-Comique entre 1849 et 1868, de la Chapelle impériale et des concerts de la Cour (1852-1868). Il était second violon du quatuor formé en 1831 par les frères Bohrer, puis il a fondé son propre quatuor en 1833 avec son frère Alexandre Tilmant, violoncelliste. Il a contribué à diffuser les derniers quatuors de Beethoven. Les concerts étaient donnés chez lui ou chez l'abbé Bardin. Cette activité a abouti à la création de la Société de musique classique (1847-1849) où étaient données les œuvres nouvelles.

Théophile Tilmant a composé quelques morceaux pour le violon.

Tilmant a reçu la Légion d'honneur en 1861[1].

Tilmant a dirigé les créations[2] de :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Kern Holoman D. The Société des Concerts du Conservatoire 1828-1967. University of California Press, 2004.
  2. Wolff S. Un demi-siècle d'Opéra-Comique (1900-1950). André Bonne, Paris, 1953.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]