Théophile Dufour (juriste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dufour.
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Théophile Dufour (homme politique).

Théophile Dufour, né le à Genève et mort le à Plainpalais, est un archiviste, bibliothécaire, historien et juriste suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Genève du banquier Édouard Dufour, il est le neveu de Théophile Heyer et le frère de Louis Dufour-Vernes. Il fait d’abord des études de droit dans sa ville natale et à Heidelberg puis, après une brève carrière d’avocat, est élève de l’École nationale des chartes où il obtient en 1873 le diplôme d’archiviste paléographe grâce à une thèse sur la diplomatique royale de Bourgogne-Jurane de 888 à 1032.

Sa vie professionnelle se partage entre la magistrature (juge suppléant puis juge à la cour de justice de 1876 à 1884) et les institutions patrimoniales genevoises (direction des Archives d'État de 1877 à 1885, puis de la Bibliothèque publique et universitaire de 1885 à 1900).

Par ailleurs il est député au Grand Conseil de 1884 à 1885 et de 1897 à 1898.

Gendre d'Henri Bordier, il est le père de Noëlle Roger.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]