Théodore de Wyzewa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Théodore de Wyzewa
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Teodor WyżewskiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Teodor Stefan WyżewskiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Parentèle
Felix Terlinden (d) (beau-père)Voir et modifier les données sur Wikidata

Théodore de Wyzewa, en polonais Teodor Stefan Wyżewski, né le à Kalouch et mort le à Paris, est un critique d'art, critique musical et critique littéraire français d'origine polonaise, également écrivain et traducteur multilingue, considéré comme l'un des principaux promoteurs du mouvement symboliste en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1885 à 1888, Téodor de Wyzewa collabore à la Revue Wagnérienne dirigée par Édouard Dujardin. Un an plus tôt, il entrait à La Revue indépendante aux côtés de Félix Fénéon.

Il contribue par de nombreux articles sur la littérature européenne à la Revue des deux Mondes, au Figaro et à divers autres revues et journaux. Il publie une série d'ouvrages sur les grands peintres, des monographies sur plusieurs compositeurs, des récits et romans autobiographiques, ainsi qu'un grand nombre de traductions de l'allemand, de l'anglais, du russe, du polonais, du latin, de l'italien et du danois.

Son épouse Marguerite Terlinden (1873-1901) était la fille du peintre belge Félix Terlinden et la tante de l'historien et critique d'art Pierre Francastel.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Mallarmé, notes, La Vogue, 1886.
  • Les Grands Peintres de l'Italie, Paris, Firmin-Didot, 1890.
  • Les Grands Peintres des Flandres et de la Hollande, Paris, Firmin-Didot, 1890.
  • Les Grands Peintres de la France, avec X. Perreau, Paris, Firmin-Didot, 1890.
  • Les Grands Peintres de l'Espagne et de l'Angleterre. Histoire sommaire de la peinture japonaise, Paris, Firmin-Didot, 1891.
  • Les Grands Peintres de l'Allemagne, de la France (période contemporaine), de l'Espagne et de l'Angleterre, suivi de l'histoire sommaire de la peinture japonaise, avec X. Perreau, Paris, Firmin-Didot, 1891.
  • La Peinture étrangère au XIXe siècle, Paris, Librairie illustrée, 1892.
  • Le Mouvement socialiste en Europe, les hommes et les idées, Paris, Éditions Perrin, 1892.
  • Les Arts du feu. Céramique, verrerie, émaillerie, J. Rovam, 1892
  • Valbert, ou les Récits d'un jeune homme, roman autobiographique, Paris, Perrin, 1893.
  • Contes chrétiens, 2 vol., 1893.
  • Les Chefs-d'œuvre de l'art au XIXe siècle. La peinture étrangère au XIXe siècle, 1893.
  • Nos maîtres, études et portraits littéraires, Paris, Perrin, 1895.
  • Chez les Allemands, l'art et les mœurs, Paris, Perrin, 1895.
  • Écrivains étrangers, 3 vol., Paris, Perrin, 1896, Prix Marcelin Guérin
  • Beethoven et Wagner, essai d'histoire et de critique musicales, Paris, Perrin, 1898.
  • Peintres de jadis et d'aujourd'hui. Les peintres et la vie du Christ ; la peinture primitive allemande ; la peinture suisse ; quelques figures de femmes peintres ; deux préraphaélites ; Puvis de Chavannes ; P.-A. Renoir, Paris, Perrin, 1903.
  • Les Maîtres italiens d'autrefois, écoles du Nord, Paris, Perrin, 1907.
  • Quelques figures de femmes aimantes ou malheureuses, Paris, Perrin, 1908.
  • Excentriques et aventuriers de divers pays, Paris, Perrin, 1910.
  • W. A. Mozart : sa vie musicale et son œuvre de l'enfance à la pleine maturité, 1756-1777, essai de biographie critique, avec Georges de Saint-Foix, 2 vol., Paris, Perrin, 1912.
  • Ma Tante Vincentine, Paris, Perrin, 1913.
  • La Nouvelle Allemagne, 2 vol., Paris, Perrin, 1915-1916.
  • Le Cahier rouge, ou les Deux Conversions d'Étienne Brichet, roman autobiographique, Paris, Perrin, 1917.
Traductions

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henry Bordeaux, Téodor de Wyzewa, Genève, C. Eggimann et Cie, 1894
  • (en) Elga Liverman Duval, Téodor de Wyzewa : critic without a country, Genève ; Paris, Droz ; Minard, .
  • Paul Delsemme, Teodor de Wyzewa et le cosmopolitisme littéraire en France à l'époque du symbolisme, Bruxelles, Presses universitaires de Bruxelles, 2 vol., 1967
  • (it) Nicola Di Girolamo, Teodor de Wyzewa dal simbolismo al tradizionalismo, 1885-1887, Bologne, R. Pàtron, 1969

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :