Théodore Simon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Théodore Simon
Portrait de Théodore Simon
Biographie
Naissance
DijonVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité Drapeau de la France France
Thématique
Profession Psychologue et psychiatreVoir et modifier les données sur Wikidata
Travaux Test Binet-Simon
Approche Psychométrique

Théodore Simon, né le à Dijon et mort le à Paris, est un psychiatre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fit une brillante carrière de médecin d'asile, notamment à Dury-les-Amiens, à Saint-Yon près de Rouen, mais aussi à l'admission de l'hôpital Sainte-Anne[1]. Il fut également, brièvement, entre 1936 et 1937, directeur médecin en chef de l'Hôpital Henri Rousselle (Paris).

Il est surtout connu pour sa contribution à la création, avec Alfred Binet, de l'Échelle métrique d'intelligence, publiée pour la première fois en 1905. Mais il fut également un psychiatre reconnu, président de la Société médico-psychologique en 1935, créateur de la revue Laboratoire et psychiatrie en 1937, et président du congrès international des médecins aliénistes et de neurologistes de France qui se déroula l'année suivante à Alger[2].

Il a été président de la Société Libre pour l'étude Psychologique de l'Enfant (devenue en 1917 la Société Alfred Binet et aujourd'hui Société Binet-Simon) de 1912 à 1961[3].

Il fut en outre le fondateur de la première école supérieure d'infirmiers et d''infirmières psychiatriques, ouverte à Maison-Blanche (Neuilly-sur-Marne), en 1946. L'institut de formation qui en est issu porte aujourd'hui son nom[4]. Il a également créé et dirigé la revue L'infirmier psychiatrique de 1953 à 1958.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Alfred Binet et Théodore Simon, Les enfants anormaux : guide pour l'admission des enfants anormaux dans les classes de perfectionnement, Paris, A. Colin, 1907.
  • Théodore Simon, L'aliéné, l'asile, l'infirmière, Paris : E. Bourgault , 1911.
  • Théodore Simon, Pédagogie expérimentale : écriture, lecture, orthographe, Paris, Colin, 1924.
  • Théodore Simon, éd., Dix conférences sur la pédagogie des enfants arriérés et anormaux, Auxerre : Imprimerie L'Universelle (Association ouvrière), 1931.
  • Théodore Simon, dir., Cinq nouvelles conférences sur la pédagogie des enfants arriérés, Cahors : A. Coueslant, 1937.
  • Théodore Simon, Enfance au jardin, Paris : A. Hatier, 1946.
  • Théodore Simon et Remy, G.-H.-E., La Très simple histoire de Karine : illustrée et complétée par ses jeunes lecteurs, Paris : Librairie A. Hatier, 1946 (Illustrations de Mme Gathelier).
  • Théodore Simon, éd., Inédits d'Alfred Binet, Cahors : A. Coueslant, 1960.

Références[modifier | modifier le code]

  • Klein, Alexandre. « Théodore Simon (1873-1961). Itinéraire d’un psychiatre engagé pour la professionnalisation des infirmiers et infirmières d’asile », Recherche en soins infirmiers, vol. 135, no. 4, 2018, pp. 91-106 (https://www.cairn.info/revue-recherche-en-soins-infirmiers-2018-4-page-91.htm).
  • (en) Theta H. Wolf, « An individual who made a difference », American Psychologist, vol. 16, no 5,‎ , p. 245-248 (ISSN 0003-066X, DOI 10.1037/h0044555).
  • Rondepierre, J.-J., 1962, « Nécrologie. Th. Simon (1873-1961) », La presse médicale, 70, n°16, , p. 795-796.
  • Gutierrez, Laurent, « Théodore Simon et les mystères de l’âme humaine », La Pensée, n°391, juillet-, p.80-94.
  • Notice biographique sur le site Histoire de la psychiatrie en France

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Daumezon Georges, « « Dr. Théodore Simon (1873-1961) » », L’information psychiatrique,‎ , p. 631-634
  2. Simon, Théodore, « Discours inaugural », Annales Médico-psychologiques, 1, 1,‎ , p. 526
  3. Guy Avanzini, « La société et ses présidents », Recherches & Éducations, 5,‎ , p. 77-83
  4. « Institut de Formation Interhospitalier Théodore Simon »