Théodore Simon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simon.
Théodore Simon
Portrait de Théodore Simon
Biographie
Naissance
à DijonVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
à ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité Drapeau de la France France
Thématique
Profession Psychologue et psychiatreVoir et modifier les données sur Wikidata
Travaux Test Binet-Simon
Approche Psychométrique

Théodore Simon, né le à Dijon et mort le à Paris, est un psychiatre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fit une brillante carrière de médecin d'asile, notamment à Dury-les-Amiens, à Saint-Yon près de Rouen, mais aussi à l'admission de l'hôpital Sainte-Anne[1]. Il fut également, brièvement, entre 1936 et 1937, directeur médecin en chef de l'Hôpital Henri Rousselle (Paris).

Il est surtout connu pour sa contribution à la création, avec Alfred Binet, de l'Échelle métrique d'intelligence, publiée pour la première fois en 1905. Mais il fut également un psychiatre reconnu, président de la Société médico-psychologique en 1935, créateur de la revue Laboratoire et psychiatrie en 1937, et président du congrès international des médecins aliénistes et de neurologistes de France qui se déroula l'année suivante à Alger[2].

Il a été président de la Société Libre pour l'étude Psychologique de l'Enfant (devenue en 1917 la Société Alfred Binet et aujourd'hui Société Binet-Simon) de 1912 à 1961[3].

Il fut en outre le fondateur de la première école supérieure d'infirmiers et d''infirmières psychiatriques, ouverte à Maison-Blanche (Neuilly-sur-Marne), en 1946. L'institut de formation qui en est issu porte aujourd'hui son nom[4]. Il a également créé et dirigé la revue L'infirmier psychiatrique de 1953 à 1958.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Alfred Binet et Théodore Simon, Les enfants anormaux : guide pour l'admission des enfants anormaux dans les classes de perfectionnement, Paris, A. Colin, 1907.
  • Théodore Simon, L'aliéné, l'asile, l'infirmière, Paris : E. Bourgault , 1911.
  • Théodore Simon, Pédagogie expérimentale : écriture, lecture, orthographe, Paris, Colin, 1924.
  • Théodore Simon, éd., Dix conférences sur la pédagogie des enfants arriérés et anormaux, Auxerre : Imprimerie L'Universelle (Association ouvrière), 1931.
  • Théodore Simon, dir., Cinq nouvelles conférences sur la pédagogie des enfants arriérés, Cahors : A. Coueslant, 1937.
  • Théodore Simon, Enfance au jardin, Paris : A. Hatier, 1946.
  • Théodore Simon et Remy, G.-H.-E., La Très simple histoire de Karine : illustrée et complétée par ses jeunes lecteurs, Paris : Librairie A. Hatier, 1946 (Illustrations de Mme Gathelier).
  • Théodore Simon, éd., Inédits d'Alfred Binet, Cahors : A. Coueslant, 1960.

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Theta H. Wolf, « An individual who made a difference », American Psychologist, vol. 16, no 5,‎ , p. 245-248 (ISSN 0003-066X, DOI 10.1037/h0044555).
  • Rondepierre, J.-J., 1962, « Nécrologie. Th. Simon (1873-1961) », La presse médicale, 70, n°16, 31 mars 1962, p. 795-796.
  • Gutierrez, Laurent, « Théodore Simon et les mystères de l’âme humaine », La Pensée, n°391, juillet-septembre 2017, p.80-94.
  • Notice biographique sur le site Histoire de la psychiatrie en France

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Daumezon Georges, « « Dr. Théodore Simon (1873-1961) » », L’information psychiatrique,‎ , p. 631-634
  2. Simon, Théodore, « Discours inaugural », Annales Médico-psychologiques, 1, 1,‎ , p. 526
  3. Guy Avanzini, « La société et ses présidents », Recherches & Éducations, 5,‎ , p. 77-83
  4. « Institut de Formation Interhospitalier Théodore Simon »