Théodore Rivière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Théodore Rivière
Image dans Infobox.
Théodore Rivière
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Fratrie
Distinction

Théodore Louis Auguste Rivière, né à Toulouse le et mort à Paris (16e arrondissement) le [1], est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses maîtres sont François Jouffroy, Alexandre Falguière et Antonin Mercié. Théodore Rivière est connu pour son groupe chryséléphantin Salammbô chez Mathô[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Musique, 1878
  • Djinns, 1885
  • Buste du Bey de Tunis, 1891, Palais Marsa
  • Ultimum Feriens
  • Brodeuse Tunisienne, 1893, Musée d'Orsay
  • Salammbô chez Mathô, 1895, Musée d'Orsay
  • Armand Silvestre, 1897, plâtre, Musée d'Orsay
  • Madame Paul Jamot, 1897, Musée d'Orsay
  • Le Vœu, 1897
  • Charles VI et Odette, 1897
  • La Vierge de Sunnam, 1900
  • Le Gui, 1900
  • Than-Thaï, 1905
  • Phryné, 1905
  • Adam et Ève, 1905
  • La Raison, 1905
  • Élie Metchnikoff, collections Louis Pasteur
  • Le Professeur Labbé
  • La comédienne Berthe Cerny
  • L'écrivain Jules Claretie
  • Monument à la France, 1910, Hanoï
  • Roghi Prisonnier Amené à Fez, 1910
  • Le Roi Sisovath, 1910, Phnom Penh
  • Mme La Comtesse Récopé, 1911
  • La Tragédie
  • Mariani, Mistral, Pasteur, Doumer, Clarelie
  • Atilla et sa horde de huns


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris acte de décès no 1677 dressé le 10/11/1912, vue 12 / 31
  2. Larousse mensuel illustré, 1911-1913, p. 624
  3. Voir en ligne

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]