Théodore Pavie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Théodore Marie Pavie
Description de l'image defaut.svg.
Naissance
Décès (à 84 ans)
Activité principale
Auteur
Mouvement Romantisme

Théodore Marie Pavie est un voyageur, écrivain et orientaliste, né à Angers en 1811, mort en 1896.

Théodore Marie Pavie parlait neuf langues ; il rapporta de ses séjours en Amérique, au Moyen-Orient, en Inde, à l'île de La Réunion… des carnets de dessins inédits ; il collabora à la Revue des deux Mondes, le Journal Asiatique, signa d'autres articles dans l'Artiste, la Revue de l'Anjou, il succéda au Collège de France à Eugène Burnouf, où il fut chargé du cours de langue et de littérature sanscrit, puis donna des leçons de littérature et de langues orientales à l'Université Catholique de l'Ouest.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wikitext.svg
La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Découvrez comment la « wikifier ».

Naissance à Angers le 16 août 1811, son frère Victor (1808-1886) a 3 ans

Leur mère Eulalie Fabre meurt alors qu'il a deux ans.

Leur père Louis Joseph Pavie (1782-1859) élève les deux enfants, aidé de la fidèle servante Manette Dubois

1816 1827 : Collège Royal d'Angers, baccalauréat en 1827.

1818 : visite à Angers de Charles Pavie, un de ses oncles, colon établi en Louisiane. Charles et sa femme s'intéressent à Théodore et désirent l'emmener avec eux ; son père refuse. Leurs descriptions et ses lectures des romantiques, surtout de Chateaubriand, éveillent son intérêt pour les pays étrangers et son attrait grandissant pour les voyages ; son père résiste.

1828 : voyage à Londres ; Théodore accompagne David d'Angers et son frère Victor pour rencontrer Sir Walter Scott.

1829-1830 : voyage en Amérique du Nord. Il se rend au Canada, à New York, et de là, descend jusqu'en Louisiane à la rencontre de sa famille. Rappel : 1830 est l'année au cours de laquelle son frère Victor participe à la claque de la bataille d'Hernani.

1832-1835 : de Bordeaux, il s'embarque pour les Canaries et l'Amérique du Sud. Il se rend à Santiago, à Lima et traverse la Cordillère des Andes.

1835 : mariage de son frère Victor avec Honorée Vallée en présence de Madame Victor Hugo et de Sainte Beuve. Théodore est un linguiste qui possède au moins neuf langues dont l'allemand, l'hébreu, l'arabe, l'hindoustani, le chinois, le mandchou.

1835 : début de la collaboration avec la Revue des deux Mondes.

1835 à 1839 : il est élève de Burnouf au Collège de France où il apprend le sanscrit.

1839 : voyage en Égypte, aux Indes ; il visite Madras, Bombay, Calcutta, Pondichéry.

1840 : retour via l'Ile Bourbon (maintenant Ile de La Réunion) qui lui inspire Une Chasse aux Nègres marrons, article publié en 1845. Tout au long de ses voyages, il réalise de nombreux dessins qui ont fait l'objet d'une exposition en 2009 au musée des Beaux Arts d'Angers.

1842 : mariage avec Cornélie Mondain Gennevraye.

1845-1847 : voyage en Espagne et à Lisbonne.

1849 : Les Babouches du Brahmane, parution dans la Revue des deux Mondes.

1853-1857 : il est chargé de cours de sanscrit au Collège de France d'où il démissionne suite aux conditions que veut lui imposer le ministre de l'Instruction Publique. 1859 : mort de son père Louis Joseph.

1862 : il se retire à La Chaufournaie et, à la demande de Mgr Freppel, donne des cours d'hébreu et une série de conférences aux Facultés Catholiques d 'Angers. Il collabore à la Revue des deux Mondes jusqu'en 1867.

1884 : représentation de Lakmé à Angers.

1886 : mort de son frère Victor.

1894 : mort de sa femme Cornélie.

1896 : mort de Théodore.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Théodore Marie Pavie, Victor Pavie : sa jeunesse, ses relations littéraires (Angers : Lachèse et Dolbeau, 1887).
  • Théodore Pavie, Souvenirs atlantiques : Voyage aux États-Unis et au Canada (Angers : L. Pavie, 1832).
  • Théodore Pavie, Une Chasse aux nègres-marrons, la Revue des deux Mondes, 1er avril 1845
  • Théodore Pavie, traduction de Luo Guanzhong, Histoire des Trois Royaumes, 1845-1851
  • Théodore Pavie, Récits des landes et des grèves, Paris, P. Brunet, 1863.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Pavie, Médaillons Romantiques (Paris : Émile-Paul, 1909).
  • Herbert Eugene Bolton, éd. and trans., Athanase de Mézières and the Louisiana-Texas Frontier, 1768-1780 (2 vols., Cleveland : Arthur H. Clark, 1914).
  • Herbert Eugene Bolton, Texas in the Middle Eighteenth Century (Berkeley : University of California Press, 1915; rpt., Austin : University of Texas Press, 1970).
  • Alexis Crosnier, Théodore Pavie : le voyageur, le professeur, l'écrivain, l'homme et le chrétien (Angers : Lachèse, 1897).
  • Élizabeth Shown Mills, Natchitoches : Abstracts of the Catholic Church Registers of the French and Spanish Post of St. Jean-Baptiste des Natchitoches in Louisiana, 1729-1803 (New Orleans : Polyanthos, 1977).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :