Théodore Ier de Montferrat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Théodore Ier.
Théodore Ier de Montferrat
Informations générales
Naissance
Décès
Père
Mère
Yolande de Montferrat (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Frère
Sœurs
Enfants

Théodore Ier de Montferrat également connu sous le nom de Théodore Comnène Paléologue de Montferrat (né v. 1290 à Constantinople et mort le à Trino Vercellese) est le fils de l'empereur byzantin Andronic II Paléologue (1259 - † 1332) et de Yolande de Montferrat (1274 - † 1317).

Biographie[modifier | modifier le code]

Théodore de Montferrat prend le titre de marquis de Montferrat en 1305, à la mort sans postérité de son oncle maternel Jean Ier de Montferrat. Il débarque à Gène en 1306, où il épouse Argentina Spinola fille du seigneur de la cité Opizzino Spinola, il se trouve immédiatement impliqué dans un conflit de succession pour le marquisat de Montferrat.

Manfred IV de Saluces, comme représentant de la Maison Alérame avait déjà occupé une grande partie des domaines et avait instauré un climat d'incertitude et désordres armés. Les Prince de Piémont de la maison d'Achaïe et le roi Charles II de Naples se disputaient également les riches territoires du Montferrat; Grace à l'appui de la politique byzantine et des partisans locaux, Théodore réussit en quelques années à reconquérir les territoires qui lui avaient été soustraites par les seigneurs piémontais et en 1310 l’empereur Henri VII le confirme dans ses droits en 1310.

La politique menée par Theodore a principalement consisté à maintenir ses domaines Piémont sans entreprendre des campagnes militaires de conquête. Afin de mieux contrôler ses territoires il convoque les parlements, institués par Manfred IV de Saluces en 1305 pendant la période où le trône du marquisat était vacant. Ces Parlements étaient fréquentés par les propriétaires terriens et les communautés urbaines mais pas le clergé, parce qu'il exemptés d'impôt. La gestion des terres, les impôts et de la défense militaire y étaient évoqués. C'est pas ce biais que le Paléologue pouvait dominer la petite noblesse féodale terrienne et se la lier.

Du fait de ses origines à partir 1319 Théodore s'intéresse au problème du schisme entre l'Eglise d'Occident et l'Église d'Orient à la demande du pape Jean XXII. Théodore Ier exploite ses connexions avec la cour byzantine pour amener le pape et l'empereur Andronic II Paléologue s'entendre mais ses bonnes relations avec l'Eglise d'Avignon ont finalement considérée comme une manœuvre ouvertement anti-angevine.

Theodore meurt à Trino Vercellese en 1338 et son fils Jean II de Montferrat associé au gouvernement depuis deux ans lui succède. En 1307, il avait épousé Argentina Spinola. Ils ont deux enfants, Giovanni et Yolande qui épousera Aymon de Savoie.

.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]