Théodore Diouf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Théodore Diouf
Image dans Infobox.
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
DiourbelVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Mouvement
Totem - Théodore Diouf.webp

Théodore Diouf, né à Djigod (Diourbel) en 1949[1], est un peintre sénégalais issu de la première génération de l'« École de Dakar »[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Theodore Diouf est né en 1949 à Djigod (Sénégal). Il a été formé au Centre d'enseignement des techniques artisanales de Dakar (modelage et décoration), puis à l'Ecole nationale des arts de Dakar, de 1969 à 1971 en peinture, gravure et céramique, avant de rejoindre Pierre Lods et Iba Ndiaye dans la section « recherches plastiques ». Plusieurs de ses maquettes ont été réalisées en tapisseries par la Manufacture de arts décoratifs de Thiès. Il a effectué des séjours de travail à Zurich (Suisse) dans la deuxième moitié des années 1980 et a fini par s'y établir. Il a longtemps participé aux expositions itinérantes d'art contemporain sénégalais organisées par l'Etat du Sénégal. Ses cuvres ont été présentées aussi bien à New-York qu'à Bonn ou à Paris et Lagos. Sa peinture est tout à fait caractéristique de l'Ecole de Dakar. Depuis son installation en Suisse, il n'a à peu près plus été vu sur la scène artistique sénégalaise.

Sélection d'œuvres[modifier | modifier le code]

  • Totem, 1974

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Moussa Babacar Sy et Friedrich Axt, Anthologie des arts plastiques contemporains au Sénégal, Museum für Völkerkunde, Francfort-sur-le-Main, 1989, p. 206
  2. « Première génération : les chantres de la négritude », in Bassam Chaïtou, Serge Villain, Trajectoires : art contemporain du Sénégal : collection Bassam Chaïtou, Musée de l'Ifan de Dakar, Kaani, 2007, p. 25 et suiv.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bassam Chaïtou, Serge Villain, Trajectoires : art contemporain du Sénégal : collection Bassam Chaïtou, Musée de l'Ifan de Dakar, Kaani, 2007, p. 50 (catalogue d'exposition)
  • (en) Elizabeth Harney, « The Ecole de Dakar: Pan-Africanism in Paint and Textile », in African Arts, no 35, automne 2002

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]